ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

News Express   

La batteuse Meytal Cohen reprend « In Bloom » de Nirvana


Une semaine après sa reprise de « Hooker With A Penis » de TOOL, Meytal Cohen a mis en ligne une cover du morceau « In Bloom » de NIRVANA. En voir plus



News Express   

La batteuse Meytal Cohen reprend « Hooker With A Penis » de Tool


La batteuse et youtubeuse Meytal Cohen vient de mettre en ligne une drum cover du morceau « Hooker With A Penis » de TOOL. Voir la vidéo



Nouvelles Du Front   

Meytal Cohen : un rêve à 60 000 dollars


En dehors de la seule volonté de réaliser quelque chose, parvenir à concrétiser un projet nécessite depuis toujours un seul indispensable élément : une assise financière suffisante à défaut d’être conséquente. Un constat d’autant plus véridique dans le monde impitoyable de la musique où rien ne se fait à base de seule bonne volonté. Car, quand aujourd’hui certains artistes reconnus, avec quelques décennies d’activité au compteur, par exemple, en viennent à réclamer l’aide financière de leurs fans, il est évident que pour tout jeune groupe en quête de gloire et de succès le chemin est plus que jamais tortueux, ingrat et définitivement long.

Mais, a contrario de leur aînés, les jeunes pousses artistiques d’aujourd’hui grandissent dans un monde qui mute et qui passe à son format « upgradé ». Internet est le premier vivier d’artistes émergeant ou en devenir. Un puits sans fond de talents où l’on déniche (souvent) quelques phénomènes éphémères sans grand intérêt, mais aussi de nombreux artistes qui, par leur talent certain, savent se forger une base importante de fans. Par exemple : Meytal Cohen (non, Meytal n’est pas un pseudonyme mais bel et bien un vrai prénom d’origine israélite). Cette jeune demoiselle connue sur la Toile pour ses nombreuses reprises à la batterie de groupe tels que Slipknot, Tool, Metallica ou encore SOAD, comptabilise plus de 360 000 fans sur Facebook, 65 millions de vues sur ses vidéos YouTube et quelques 330 000 abonnés à sa chaîne. Des chiffres qui pourraient faire pâlir plus d’un zicos à la notoriété bien plus importante.

Fière et forte de cette réussite (car c’est bel et bien une réussite que de souder une telle communauté autour de soi en partant de quelques covers), Meytal veut désormais passer à la vitesse supérieure. Aujourd’hui, huit ans après avoir quitté ses terres israéliennes pour venir vivre son rêve américain à Los Angeles, la jeune femme désire offrir à ses fans son véritable premier opus de compositions originales. Et pour se faire, 60 000 dollars sont requis.

Lire la suite…



  • Arrow
    Arrow
    Deftones @ Lyon
    Slider
  • 1/3