ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Interview   

Alice In Chains : le triomphe du bleu


A bien des égards, William DuVall a réussi là où beaucoup se sont cassé les dents : remplacer un frontman aussi charismatique qu’emblématique et donner une nouvelle vie à l’un des groupes les plus influents de sa génération. Mais s’il a réussi ce tour de force, c’est peut-être justement parce qu’il n’a jamais cherché à remplacer ou imiter son prédécesseur (« Imitations are pale »…). Quand Alice In Chains revient sur scène en 2006 avec William DuVall au micro, après quasiment dix ans de silence, c’était pour un dernier tour de piste en hommage à Layne Staley, décédé en 2002. William DuVall n’est d’ailleurs pas là par hasard : son groupe Comes With The Fall avait peu de temps avant accompagné le guitariste Jerry Cantrell sur sa tournée solo, en tant que groupe d’ouverture et parfois en backing band.

Trois ans et un nombre faramineux de concerts plus tard, William DuVall est bel et bien un membre à part entière d’Alice In Chains et le groupe sort Black Gives Way To Blue, son quatrième album. L’album d’une résurrection inespérée, inspirée, classieuse, qui forcera même les plus récalcitrants à s’incliner devant la prouesse.

Profitant des dix ans de l’opus et du fait d’avoir le chanteur au téléphone pour la promotion de son album solo, One Alone, nous avons échangé avec lui sur ses débuts dans Alice In Chains. Depuis la gestion de la pression jusqu’à sa relation musicale avec Jerry Cantrell, en passant par des considérations mystiques, William DuVall se montre éclairant.

Lire l’interview…



Interview   

William DuVall : une guitare, une voix


William DuVall est l’homme qui a réussi l’exploit de passer après l’irremplaçable Layne Staley dans Alice In Chains, celui qui a donné un second souffle, une seconde vie à l’un des groupes les plus puissants et créatifs de Seattle. Mais connaît-on William DuVall ? A cette question, une réponse : écoutez One Alone, son premier album solo. Une guitare, une voix. Rien d’autre. L’homme mis à nu.

Mais William DuVall est aussi un artiste au parcours surprenant, où à chaque étape on découvre une nouvelle facette de ses talents artistiques, depuis ses premiers pas dans la scène hardcore d’Atlanta au début des années 80 – donc loin du grunge de Seattle – jusqu’au rock énergique et inspiré de Comes With The Fall, en passant par l’ovni No Walls grâce auquel il s’est révélé chanteur.

Avec la sortie de l’élégant et intime One Alone, l’occasion était idéale pour nous entretenir avec William DuVall et découvrir un peu plus non seulement ce premier pas en solo, mais aussi l’homme, l’artiste et son parcours, qui peut-être vous donnera envie de creuser un peu plus dans son passé, un passé qui mérite clairement qu’on s’y attarde.

Lire l’interview…



  • Arrow
    Arrow
    Slipknot @ Lyon
    Slider
  • 1/3