ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Interview   

John Corabi : l’album Mötley Crüe ressuscité


L’histoire du rock est truffée d’excellents albums qui n’ont pas eu leur chance, parce que sortis dans un contexte défavorable, parce que mal soutenus par l’industrie, parce qu’ayant dérouté les fans, etc. Les raisons sont légion, pas toujours rationnelles. L’album sans titre de Mötley Crüe sorti en 1994 est de ces albums. Seul opus du sulfureux quatuor de Los Angeles avec John Corabi au chant, il fut, pour l’époque et selon les standards du Crüe (rappelons qu’il succédait au mythique Dr. Feelgood), une catastrophe. Si bien que le groupe rappelait Vince Neil, son chanteur historique, à la rescousse deux ans plus tard pour aboutir à un Generation Swine au succès pas plus glorieux. Preuve que le problème était plus complexe qu’une simple question de frontman. Toujours est-il qu’avec les années, cet album gagnera lentement mais sûrement des adeptes et fut, malgré tout, une belle vitrine pour John Corabi.

En 2014, pendant que les trois autres membres de Mötley Crüe partaient en tournée d’adieu, occultant totalement l’album qui fêtait pourtant ses vingt ans, Corabi prit les choses en main avec son groupe solo pour faire revivre cette musique sur scène. Sorti il y quelques semaines, Live ’94 : One Night Live In Nashville est l’occasion idéale pour se replonger dans un album trop vite enterré et revenir avec le chanteur (en marge de notre récent entretien pour The Dead Daisies) sur les raisons d’un tel fiasco commercial.

Lire l’interview…



Interview   

The Dead Daisies brûle d’envie


Décidément, la ronde des musiciens se poursuit chez The Dead Daisies, avec cette fois-ci le départ du batteur Brian Tichy et l’arrivée de Deen Castronovo. Mais malgré tout, ce que l’on remarque est que non seulement le groupe tend à se solidifier mais également, en dépit du prestige des musiciens, reste plus que jamais une bande de potes soudée et sachant mettre à contribution les talents de chacun. Combien de groupes aussi actifs que The Dead Daisies peuvent se targuer d’avoir de telles pointures entièrement dévouées à leur cause et où règne une telle camaraderie ? Car l’énergie et l’implication dont fait preuve le quintette en live – leur véritable terrain de jeu – ne trompent pas.

Ainsi The Dead Daisies revient cette année avec un quatrième album : Burn It Down. Un disque conçu dans des conditions relativement similaires à Make Some Noise, à ceci près que le producteur Marti Frederiksen a cette fois-ci chapeauté le projet de A à Z à la manière des grands producteurs de l’histoire du rock. En résulte un album assurément heavy mais aussi un peu plus ouvert et dynamique, dont le guitariste Doug Aldrich et le chanteur John Corabi nous parlent ci-après.

Lire l’interview…



News Express   

John Corabi (THE DEAD DAISIES) : les détails de l’album live 94 Live – One Night In Nashville


John Corabi (THE DEAD DAISIES) sortira son album live, intitulé 94 Live – One Night In Nashville, le 16 février via Rat Pak Records. En savoir plus…



News Express   

John Corabi (THE DEAD DAISIES) : 94 Live – One Night In Nashville pour septembre/octobre


D’après le chanteur lui-même, en entretien avec eonMusic, John Corabi (THE DEAD DAISIES) sortira son album live, intitulé 94 Live – One Night In Nashville, en septembre/octobre. Il s’agit d’un concert où il a joué en entier l’album Mötley Crüe qu’il avait sorti avec MÖTLEY CRÜE en 1994. Le frontman avait rejoint le combo en 1992 en remplacement de Vince Neil qui s’était fait évincer.



Interview   

The Dead Daisies : copains d’avant et d’aujourd’hui


The Dead Daisies 2016

Il aura fallu attendre pas loin de quarante ans pour que le chanteur John Corabi et le guitariste Doug Aldrich, vieux copains depuis que ce dernier était en seconde, se retrouvent enfin ensemble dans un groupe ! Il faut dire que leurs carrières ont été bien remplies, entre The Scream, Union ou un passage chez Môtley Crûe pour l’un, Bad Moon Rising, Dio ou Whitesnake pour l’autre. Il est clair que leur pedigree, en soi, rend leur réunion des plus alléchantes, mais c’est surtout pour leur amitié et le talent de The Dead Daisies dans son ensemble qui fait que ça fonctionne comme en atteste le troisième album de la formation, Make Some Noise. Le combo n’étant pas en manque de jus créatif, l’opus voit le jour tout juste un an seulement après Revolución.

Nous avons profité du passage du groupe au Wacken Open Air pour tailler le bout de gras avec John – qu’on prend plaisir à retrouver – et Doug, qui font preuve d’une réelle complicité et camaraderie. Les deux acolytes nous parlent donc de leur amitié et de ce retour rapide en studio mais aussi de la conception même des musiques, de leur état d’esprit pendant celle-ci et l’apport du prestigieux producteur Marti Frederiksen qui a été jusqu’à intégrer le processus de composition.

Lire l’interview…



News Express   

Mick Mars (MÖTLEY CRÜE) dévoile deux extraits de chansons enregistrées avec John Corabi (THE DEAD DAISIES)


Le guitariste de MÖTLEY CRÜE Mick Mars a mis en ligne deux extraits de chansons dont les noms sont visiblement « Gimme Blood » et « Shake The Cage ». Enregistrées au Blackbird Studio de Nashville (Etats-Unis) avec le chanteur John Corabi (THE DEAD DAISIES, ex-MOTLEY CRUE), elles pourraient apparaître sur le prochain album solo de Mick Mars. Ecouter les extraits…



News Express   

Le chanteur John Corabi (THE DEAD DAISIES) va sortir un CD/DVD live


Le chanteur John Corabi (THE DEAD DAISIES) va sortir un CD/DVD live d’un concert donné plus tôt cette année à Nashville (Tennessee) où il a joué en entier l’album Mötley Crüe qu’il avait sorti avec MOTLEY CRUE en 1994. Le frontman avait rejoint le combo en 1992 en remplacement de Vince Neil qui s’était fait évincer. Voir l’artwork…



Interviews   

The Dead Daisies: Spotlight on John Corabi


John CorabiConnoisseurs will be happy to see vocalist John Corabi once again fronting a band on par with his talent. Many of us discovered his warm, powerful, slightly rasping voice on Mötley Crüe’s excellent self-titled album, released in 1994. Some of us followed him with his band Union, featuring former Kiss member Bruce Kulick. But it was clearly when he replaced Jon Stevens this year in The Dead Daisies (a supergroup that features such musicians as mercenary bassist Marco Mendoza or current Guns N’ Roses members Richard Fortus and Dizzy Reed) that he was truly back in the spotlight.

It all started with a trip to Cuba for Corabi and The Dead Daisies. The band immersed themselves fully into the local culture and were deeply marked by it – so much so that they gave their new album a Spanish title, Revolución, and created a photo book and a documentary to go with it. Musically, Cuba’s influence isn’t all that noticeable (except through a few percussions), but the record is a collection of cheerful, authentic rock songs, with an undercurrent of soul music at times.

We talked to the singer about all this when the band stopped by Paris to open for Kiss. And even when he’s simply talking in that deep, slightly hoarse voice of his, you can’t help thinking that the man has one rare set of vocal cords…

Read the interview…



Interview   

The Dead Daisies : lumière sur John Corabi


John CorabiLes connaisseurs apprécieront assurément de voir le chanteur John Corabi retrouver un groupe à la mesure de son talent et qui possède les moyens de le mettre en valeur. Beaucoup l’ont connu sur l’excellent album éponyme de Mötley Crüe sorti en 1994, où ils ont découvert sa voix chaude, puissante et un brin éraillée. Certains l’ont suivi dans son groupe Union, avec l’ex-Kiss Bruce Kulick. Mais il est clair que son arrivée cette année dans le super-groupe The Dead Daisies, en remplaçant l’Australien Jon Stevens, aux côtés de musiciens tels que le bassiste mercenaire Marco Mendoza ou les actuels Guns N’ Roses Richard Fortus et Dizzy Reed, lui offre un joli coup de projecteur, et ce n’est qu’un juste retour des choses.

Et c’est avec un voyage à Cuba que tout a commencé pour Corabi et The Dead Daisies. Un voyage en immersion dans la culture locale qui a marqué tout le groupe, au point de baptiser leur nouvel album, en espagnol, Revolución et de l’accompagner d’un recueil de photos et un documentaire sur l’expérience. Musicalement, l’empreinte de Cuba ne se fait pas forcément prégnante (si ce n’est via quelques percussions), mais l’opus délivre un hard rock réjouissant, authentique, presque soul par moments.

Le groupe ayant fait un peu de promo à Paris en marge de leur première partie de Kiss au Zénith, nous avons sauté sur l’occasion pour discuter avec le chanteur de tout ceci. Et même lorsqu’il nous parle de sa voix profonde, légèrement cassée, on se dit que, décidément, le bonhomme a des cordes vocales rares…

Lire l’interview…



  • Arrow
    Arrow
    Hellfest - Warzone - Jour 3
    Slider
  • 1/3