ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Nouvelles Du Front   

Le Sylak avance de deux têtes


Au terme de sa troisième édition, le Sylak Open Air, en août 2013, à Saint-Maurice de Gourdans (Ain), avait confirmé qu’il avait construit une base solide pour devenir le festival metal qui manquait au sud-est de la France. Encore très loin d’un Hellfest (mais étant donné l’aura de celui-ci, qui souhaite le supplanter ?), il est néanmoins en bonne voie d’être au moins, dans un avenir assez proche, l’équivalent d’un Motocultor mais sans marcher sur ses plates-bandes : chacun étant dans une zone géographique symétriquement opposée, malgré une programmation l’un comme l’autre en août (après deux premières éditions du Sylak début septembre), leur éloignement permet à chacun de rester un festival très régional.

Le caractère régional, c’est justement ce qui se lisait sur la première affiche du Sylak en 2011 avec en haut de l’affiche des groupes originaires du sud, voire sud-est de la France (Punish Yourself et Dagoba), le reste étant grandement constitué avec l’écurie metal rhône-alpine (Benighted, Kells, God Damn…). 2012 fut l’année des premières têtes d’affiche internationales (Hatesphere, Napalm Death) mais aussi avec quelques darons de la scène française comme Tagada Jones et Loudblast. 2013 était la confirmation de la recette avec des journées plutôt ciblées : samedi gros rock qui tâche (Nashville Pussy, Eyehategod, Valient Thorr, etc.) et dimanche hardcore (Biohazard, Agnostic Front, Downset…) avec Eluveitie apportant au milieu la touche folk/pagan, genre particulièrement populaire. Et c’est finalement avec un retour à quelque chose d’à la fois régional et international que le Sylak frappe un grand coup pour ces premières têtes d’affiche de son édition 2014 : Gojira, originaire du sud-ouest, les Basques ne sont plus seulement une curiosité française mais ont acquis leur place au centre de l’attention du monde du metal ; et Coroner, les Suisses (des voisins, quoi) ont un statut culte que leur retour a confirmé il y a trois ans, notamment sur la scène du Hellfest 2011.

Lire la suite…



Galerie Photos   

Motocultor Festival @ Theix, France – 18/08/2012




Interviews   

Coroner and the questions on their future


For the third time in as many years, we’ve had the pleasure of meeting Tommy Vetterly, Coroner’s guitarist. The first time, he was accompanying his delicious wife Nina in 69 Chambers during Hellfest 2010 and seemed filled with uncertainty regarding his band’s future. The second time, after his memorable performance at Hellfest 2011, his main feeling was relief at seeing that the band had achieved their stage reunion successfully. This time, Vetterli greeted us with a surprised look and a warm smile when we met him once again at the Motocultor festival (French festival) one sunny afternoon. This time, his face showed confidence, pleasure, and possibly pride, before the night’s show.

This year, however, instead of interviewing the band’s guitarist a third time to get news from Coroner and their projects for the future, we asked for another member’s opinion. In this instance, the other member was vocalist/bassist Ron Broder, also known at the time as Ron Royce.

Only a couple of hours before they were to tread the boards at the Motocultor festival, we met Broder near the prefabricated building that doubled as the band’s trailer. Hands shaking, he was trying to roll a cigarette. “I’m still very nervous before I go on stage”, he explains. That’s the moment a slightly inebriated man chooses to make an appearance. A fan of the Swiss trio, he expresses all the gratitude he feels towards the band, which, according to him, has changed his life. The man screams, waves about and asks us to take his picture with Broder, who seems touched by this declaration but also looks uncomfortable and shy. To relax a little and finally roll that bloody cig, he offers us to sit down and chat.

Read this interview.



Interview   

Coroner et les questions sur son avenir


Cela fait la troisième année consécutive que nous avons le plaisir de croiser Tommy Vetterli, guitariste de Coroner. La première fois, alors qu’il accompagnait sa ravissante femme Nina au sein de 69 Chambers lors du Hellfest 2010, le guitariste semblait envahi par l’inconnu vis-à-vis de son groupe. La seconde fois, après sa prestation mémorable du Hellfest 2011, c’est le soulagement qui l’habitait, soulagement de voir que le trio avait réussi sa réunion sur les planches. Cette fois-ci, c’est un grand sourire qui nous a accueilli lorsque nous avons croisé, au beau milieu d’une après-midi ensoleillée, Vetterli, visiblement étonné de nous voir une fois de plus, il y a quelques semaines au Motocultor. Cette fois-ci, c’est la confiance, le plaisir, voire la fierté, qui se lisait sur son visage avant de monter sur scène le soir-même.

Pourtant, cette année, au lieu d’interroger une troisième fois le guitariste de la formation, afin de prendre des nouvelles de Coroner et ses projets d’avenir, nous avons essayé d’avoir la vision d’un autre membre du groupe, en l’occurrence, le chanteur-bassiste Ron Broder, également connu à l’époque sous le pseudo de Ron Royce.

C’est seulement deux heures avant de monter sur la scène du Motocultor que nous avons croisé Broder. A proximité du préfabriqué qui servait de loge au groupe, il tentait, les mains légèrement tremblantes, de rouler une clope. « Je suis toujours très stressé avant de monter sur scène » nous dit-il. Un homme légèrement éméché arrive alors. Fan du trio suisse, il exprime au chanteur toute la gratitude qu’il a envers le groupe qui, d’après lui, a changé sa vie. L’homme hurle, fait de grands gestes et nous demande de le prendre en photo avec Broder. Ce dernier est évidemment touché par la déclaration particulièrement expressive de son fan mais semble également mal à l’aise en raison de sa timidité apparente.

Pour décompresser et enfin réussir à rouler sa foutue cigarette, il nous propose de nous asseoir et bavarder.

Lire la suite



CR De Festival   

Motocultor 2012 : Fil rouge du samedi 18 août


Suivez dès maintenant via nos trois plate-formes éditoriales – le site de Radio Metal (sur lequel vous êtes actuellement, donc), notre page Facebook et notre compte Twitter – pour savoir tout du Motocultor Festival 2012 et obtenir nos impressions à brûle-pourpoint.

Nous vous conseillons de recharger cette page régulièrement car nos informations sont mises en ligne en temps réel.

Par ailleurs, sachez que les live reports de ce fil rouge seront enrichis quelques jours après le festival et nous vous proposerons également, a posteriori de l’événement, des galeries photos entièrement consacrées aux prestations des artistes.

Lire notre fil rouge de cette deuxième journée…



Interviews   

THE MUSIC NINA TREML-VETTERLI ALWAYS WANTED TO MAKE


Because there’s not much to be said about Coroner at the moment, it’s only logical that the media and the fans would find an interest in 69 Chambers, a rock/metal band whose first album was produced by vocalist Nina Treml’s husband, Tommy Vetterli, Coroner’s guitarist, before the man eventually joined the band. But looking for any musical link with Coroner would be a mistake.

69 Chambers is Nina’s band first and foremost – a fact her husband chose to respect by not involving himself too much in the composition process, in order to keep the detachment he needs as a producer. The style is therefore completely different. The first album featured strong grunge overtones, but this new record, Torque, is exactly what Nina always wanted to play, to quote her own words. This was made possible by a new team of musicians, keener on metal than the previous one. The result is much more metal that its predecessor, but still features the rock and pop sparks that so define the band’s identity.

We talked to the highly elegant Nina about this musical evolution and Tommy Vetterli’s contribution in terms of music and the media.

Read the interview…



Interview   

La musique que Nina Treml-Vetterli a toujours voulu faire


N’ayant pas grand chose à se mettre sous la dent de la part de Coroner, il est assez logique que la presse et les fans se soient intéressés à 69 Chambers, groupe de rock/metal dont le premier album fut produit par le mari de la chanteuse Nina Treml, le guitariste de Coroner Tommy Vetterli, avant que celui-ci n’intègre finalement la formation. Ce serait néanmoins une erreur d’y chercher un quelconque lien musical avec Coroner.

69 Chambers est avant tout le groupe de Nina, ce que son époux a souhaité respecter en évitant, par conséquent, de trop s’impliquer dans la composition afin, également, de garder son recul nécessaire de producteur. Le registre est par conséquent différent. Si le premier album avait des accents grunge prononcés, ce Torque correspond, selon ses propres dires, à la musique que Nina a toujours voulu jouer, ce qu’une nouvelle équipe de musiciens plus portés sur le metal que la précédente a rendu possible. En résulte donc un disque bien plus metal que le précédent, gardant les accents rock et pop qui avaient fait l’identité du groupe.

Nous nous sommes entretenus avec la très élégante Nina à propos de cette évolution musicale et de l’apport, tant médiatique que musical, de Tommy Vetterli.

Lire l’interview…



Interviews   

Coroner : we agreed to meet up in a year’s time…


Precisely one year ago, Hellfest festival goers discovered the Coroner banner announcing that the band would be reforming for the 2011 edition of the festival. In fact we had the opportunity to speak with guitarist of the trio, Tommy Vetterli, who still seemed quite sceptic about the future of the band. He admitted having doubts about whether the band would be up to the challenge, even considering withdrawing if they were unsure of themselves, making an album was also not on their mind, etc.

A year later, on the 19th of June 2011, Coroner made it to the stage and performed an outstanding show for the Hellfest crowd. According to this, we simply had to speak with Tommy again in order to find out about his outlook today, see what future perspectives Coroner are considering and about many other things.

Here is the report of our conversation.



Interview   

Coroner : on s’était donné rendez-vous dans un an…


Il y a un an, presque jour pour jour, les festivaliers du Hellfest découvraient une banderole annonçant le show de reformation de Coroner pour l’édition 2011. Nous avions eu d’ailleurs l’occasion de nous entretenir avec Tommy Vetterli, guitariste du trio, qui lui même mettait encore un gros point d’interrogation sur l’avenir du groupe. Il avouait ne pas être sûr que le groupe allait être capable d’assurer, envisageant même de se rétracter s’ils n’étaient pas sûr d’eux, se fermait à l’idée de réaliser un album, etc.

Un an après, le samedi 19 juin 2011, Coroner monte sur scène et offre au public du Hellfest un show exceptionnel. Nous ne pouvions donc pas manquer de nous entretenir à nouveau avec Tommy, ce afin d’avoir son ressenti aujourd’hui, connaître les perspectives envisagées par Coroner et bien d’autres choses.

Cliquez ici pour lire le compte-rendu de cette petite conversation.



CR De Festival   

Hellfest 2011 : le fil rouge du samedi 18 juin


Du 17 au 19 juin 2011, nous vous proposons un fil rouge en direct du Hellfest. Ce dernier se déroule à Clisson sous trois jours et réunit 80 000 personnes. Morbid Angel, Rob Zombie, In Flames, Coroner, Scorpions, Ozzy Osbourne, Kyuss Lives ! font partie des principales attractions de ce festival. Mais ils ne sont pas les seuls puisque près de 120 groupes sont présents au Hellfest. Un live report intégral de l’événement en instantané sans oublier des séquences backstages exclusives avec les artistes : voilà ce que vous propose Radio Metal durant ces trois jours de metal à Clisson.

C’est parti pour le fil rouge de la journée du samedi 18 juin. Pour voir l’avancée de notre reportage, il vous suffit de recharger la page. Dans le but d’avoir une navigation optimale pour la lecture de ce fil rouge nous vous conseillons vivement d’utiliser le navigateur Firefox. Retrouvez également les fils rouges du jeudi 16, vendredi 17 et dimanche 19 juin.

Lire la suite…



  • Arrow
    Arrow
    Tool + Brass Against @ Paris
    Slider
  • 1/3