ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Interviews   

Tesla: The simplicity of an interview with Jeff Keith


At some point in a band’s career, time seems to stretch out and its members no longer want to rush things. That’s what seems to be happening to Tesla, thirty years after they first introduced their high-class bluesy hard rock to the world. Tesla want to take their time, manage things themselves and as they please, go on tour when the sun is shining and not for too long. Tesla also want to do things simply, genuinely, in a world that relies more and more on the complexity of technology. That’s precisely the basis of this new album, Simplicity, released six years after Forever More. Gone are the modern impulses of the later and of the much acclaimed Into The Now; the music is now back to “the bare minimum”, as vocalist Jeff Keith puts it.

In the following interview, Keith talks about the spirit that was driving the band during the making of this new album, and about his solo career in country music, which he only started up last year. We also got some intel about the band’s past and an explanation regarding the tomato story…

Read the interview…



Interview   

Entretien en toute simplicité avec Jeff Keith (Tesla)


Il arrive un âge dans la carrière d’un groupe où le temps commence à s’étirer, où il ne veut plus ou bien ne peut plus se presser. C’est ce qui semble se produire avec Tesla, trente ans après ses débuts au service d’un hard rock bluesy de grande classe. Tesla veut prendre le temps qu’il faut, gérer les choses par lui-même comme bon lui semble, partir en tournée quand il fait beau, pas pour trop longtemps… Tesla veut aussi faire les choses simplement, de manière authentique, dans un monde reposant de plus en plus sur la complexité des technologies. C’est bien là toute la thématique, pour ainsi dire, de ce nouvel album, Simplicity, qui voit le jour six ans après Forever More. Exit les élans de modernité de ce dernier et de l’acclamé Into The Now, retour avec une musique réduite « à un strict minimum » comme l’affirme le chanteur Jeff Keith que nous interrogeons ci-dessous.

Keith nous parle donc de l’état d’esprit qui animait le groupe dans la confection de ce nouvel album, mais aussi de sa carrière solo dans la musique country qui n’a débuté que l’année dernière et nous en profitons pour revenir un peu sur le passé du groupe de Sacramento, dont une histoire de tomates…

Lire l’interview…



Song For The Deaf   

Nergal (Behemoth) au summum de la subversion !


Le frontman de Behemoth, Adam « Nergal » Darski, reconnu comme étant un provocateur sans limite, allant jusqu’à déchirer des Bibles en public, ou encore ne comprenant pas comment on peut être chrétien et faire du metal est sans nul doute possible cet homme (mais l’est-il seulement ?), cette bête noire qui mettra fin au règne de la chrétienté ! Malheureusement, ce nouveau coup d’éclat de Nergal marque certainement LE point de non-retour. Déjà avait-il frappé fort en participant en tant que jury à un télé-crochet en Pologne, mais là Nergal semble avoir atteint définitivement le summum de la subversion en s’écartant du divin chemin, seule vérité dans ce monde de souffrance, qu’est le metal !

Oui, chers métalleux et métalleuses, attendons-nous à la colère des dieux païens car Nergal vient de participer à un album de country. Oui, de la country ! Et le bougre se débrouille fichtrement bien sur cet album de Maciej Malenczuk (le monsieur à droite sur l’image ci-contre), artiste polonais, chanteur, guitariste et poète. Psychocountry est sorti en mai dernier en Pologne et marque, en effet, la participation de Nergal sur une chanson de Jimmy Webb, célèbre auteur-compositeur-interprète américain qui a vu ses titres repris par quelques-uns des plus grands : Frank Sinatra, Elvis Presley, Bob Dylan, Joe Cocker ou encore Johnny Cash. Liste à laquelle s’ajoute donc désormais cette nouvelle hérésie du chanteur de black metal sur le titre ‘Highwayman’. Et, très franchement, « ça vous fait l’amour par les oreilles comme un coton-tige branché sur un vibromasseur » (copyright Animal) !

On écoute ce blasphème par ici…



  • Arrow
    Arrow
    Tool @ Hellfest
    Slider
  • 1/3