ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Vide(o)rdure   

Indigestion de Chop Suey


Pour beaucoup, la découverte de System Of A Down s’est faite avec ce second album du groupe, Toxicity, en 2001 et tout particulièrement le single « Chop Suey » qui se démarquait de tout le néo metal de cette époque, ne serait-ce que grâce au style et au débit de son chanteur aux mimiques un peu dingues.

Un premier contact établi aussi avec ce clip où on voyait les gueules des zicos s’entremêler dans un drôle de morphing (qui, inconsciemment, nous disait qu’ils sont tous égaux dans ce groupe, une entité à plusieurs têtes), où on découvrit cette vitrine digne d’un barbier dans cet éventail de systèmes pileux et qui nous donnait envie de bondir partout dans sa chambre d’ado. Un clip qu’on continue de regarder avec le même plaisir, même onze ans après, ne serait-ce que pour leurs gesticulations et cet instant où on voit Serj Tankian manger de la bouffe chinoise – le genre d’intermède WTF?! qu’on retrouve dans le clip suivant pour « Toxicity » et son instant cahouète.

Quelques millions de disques vendus plus tard, « Chop Suey » est entré dans la pop-culture, bien enracinée dans le bagage musical commun, ne bouscule plus les esprits par ses gros riffs et possède un de ces refrains qu’on pourrait entendre fredonné au coin de la rue (une rue plutôt située aux États-Unis, faut pas déconner non plus). Par conséquent, cette popularité fait que si vous cherchez « Chop Suey System Of A Down Cover » sur YouTube, vous trouvez environ 19 600 résultats ! Ça fait donc beaucoup de gens qui aiment cette chanson et qui ont un besoin tel de la chanter qu’ils mettent les résultats sur internet. C’est surtout beaucoup trop alors on en a gardé 10.

Lire la suite…



Song For The Deaf   

Kendra Morris nous a fait oublier Metallica


Impossible de reconnaître le titre originel ! Pourtant, ce titre on le connait par cœur. Mais là c’est l’échec. Déroutant ? Pour sûr ! Le monde des reprises, pourtant vaste terre d’innovation et d’expérience, nous a plus souvent habitués à la reprise identique note à note que la ré-appropriation atypique et personnelle. C’est donc comme empreint de soulagement que l’on se retrouve face à cette reprise de « Ride The Lightning » des Mets. Kendra Morris, l’interprète de ce titre, arrive habilement à créer ce sentiment de « je ne veux même pas reconnaître le morceau » avec ce titre qui, par son ré-arrangement, est assimilé et accepté instinctivement – faisant tout aussi instinctivement opposition au désir et réflexe de comparaison naturel à l’œuvre de base – par l’esprit comme une œuvre atypique et profondément singulière. Car même si l’essentiel dans une reprise est de garder les paroles (seule chose de reconnaissable dans cette reprise), la musique peut grandement être modifiée (tel, à titre d’exemple, Tori Amos avec, entre autre, sa reprise de ‘Raining Blood‘ de Slayer).

Cela mérite donc quelques minutes d’attention afin d’en découvrir un peu plus sur celle qui a réussi à nous piéger et nous surprendre.

Lire la suite.



Potin   

C’est sans doute plus simple de trouver une bonne reprise


Il y avait bien longtemps que nous ne nous étions amusé au jeu des listes sur Radio Metal (si on excepte nos tops et flops de 2010 ou notre liste au Père Noël). Il y a une paire de mois, nous avions laborieusement arpenté la Toile pour accoucher dans la douleur d’un Worst Of des reprises qui pullulent sur les sites de vidéos en streaming comme l’acné sur la tronche du collégien découvrant les joies de la puberté.

C’est donc usés par le visionnage des pires hommages qu’on puisse rendre à un artiste que nous étions revenus avec seulement sept cas abominables. Le site Gibson.com, moins original, a préféré arpenter le versant plus brillant de la médaille. Trop facile. Il n’est pas si difficile de composer un Top 10 des meilleures reprises. Cela créera, au final, un peu de polémique mais au moins la recherche ne blessera pas aussi profondément votre amour pour les originaux que le travail que nous, nous avons fourni.

Mais comme chez Gibson, on ne travaille pas forcément comme des manches, ils ont doublé l’exercice avec la condition que les dix reprises en questions surpassent l’original. Et sans forcément remettre leurs choix en question, cela mérite quand même souvent discussion.

Lire la suite…



Vide(o)rdure   

Pas facile de trouver une mauvaise reprise


Vraiment, nous vous respectons énormément. Cet amour immodéré de la musique qui vous anime et vous pousse un jour à prendre les instruments pour ne plus être seulement passif dans cette relation mérite toute notre considération. Alors, une fois que vous vous êtes mis d’accord avec les copains pour savoir qui sera le guitariste – ou plutôt, après vous être tous écharpés pour être le guitariste -, après avoir finalement admis qu’il pouvait quand même y avoir deux gratteux dans le groupe, les autres ce sont donc mis à la basse et à la batterie (voire aux claviers, ça arrive).

Puis est venu le moment de choisir un chanteur et personne n’a voulu sauf le mec qui veut mettre des grunts partout parce que, à part grogner, il ne sait rien faire d’autre. Enfin, vous avez tous pris trois cours de musique et vous avez arrêté parce que le prof voulait vous faire jouer du Francis Cabrel (et qu’est-ce que Francis Cabrel y connaît à la musique ?). Finalement, vous avez décidé de prendre votre destin en main mais comme vous ne vous sentiez pas prêts à sauter le pas et à composer vos propres morceaux, vous avez commencé par reprendre ceux des groupes que vous aimez tant. Pour le meilleur et, heureusement, pour le pire !

Lire la suite…



Nouvelles Du Front   

Symphony without Destruction


Aux Etats-Unis, l’Université de Rochester bénéficie d’une solide réputation dans toutes les disciplines qui y sont enseignées. Vendredi prochain aura lieu la deuxième édition du Spooktacular, un événement musical où le « brass choir » (comprendre l’ensemble de cuivres) de l’Université se produira à New-York. On vous fait partager cette information parce que le thème de cette année est… le metal ! Et on sait que cela va ravir les Pastors Of Muppets ! Au programme : un concert avec des tubes de classic rock et de heavy metal revisités à la sauce « trompettes, trombones, cornes, instruments à vent et tubas ». On y retrouvera du Megadeth, du Twisted Sister, du Deep Purple et du Led Zeppelin.

Fondée en 1850, l’Université de Rochester propose une large gamme de disciplines et son volet musique souhaite aborder l’enseignement d’une manière qui sort de l’ordinaire. Voici une petite vidéo musicale en guise d’exemple – « ici on n’est pas là pour parler de culture, nous on bosse dans le metal ouais ! » – qui donne un aperçu de l’esprit festif de la soirée. La troupe des Midnight Ramblers interprète en mode a cappella la chanson du groupe de rock Panic! At The Disco, « I Write Sins Not Tragedies ».

Tu m’étonnes qu’après les pays anglo-saxons soient plus rock que nous !




  • Arrow
    Arrow
    Rival Sons + MNNQNS @ Cenon
    Slider
  • 1/3