ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Interview   

Ugly Kid Joe vole vers sa destinée


Il y en a qui donnent l’impression de ne jamais grandir. En 1992, Ugly Kid Joe jetait un pavé dans la mare avec un America’s Least Wanted. A un moment où l’industrie vivait un tournant, lorsque le hair metal commençait à se faire enterrer par la déferlante grunge, Ugly Kid Joe est arrivé comme un cheveu sur la soupe. Il n’entrait dans aucune case, aucune mode, en allant picorer autant dans le hard rock et le heavy metal traditionnel que dans le rap et le funk, et pourtant ce premier album fut un succès retentissant, adoubé par Rob Halford venu pousser la chansonnette pour l’occasion, mais aussi Ozzy Osbourne, Motörhead et tant d’autres. Et pour cause : rarement un album aura été un tel recueil d’hymnes.

Trente ans et quelques remous plus tard, même si l’expérience et la maturité acquises ne font pas de doute, Ugly Kid Joe a gardé une âme de trublion et sa passion pour ses héros d’antan. Pour preuve, le nouvel album Rad Wings Of Destiny qui multiplie les clins d’œil à Judas Priest, AC/DC, Van Halen et consorts, sans parler d’une reprise des Kinks mais aussi une escapade dans la country. Oui, Ugly Kid Joe ne réfléchit pas et fait ce qu’il a envie, comme en 1992. Un album qui marque les retrouvailles du groupe avec le producteur Mark Dodson, comme pour appuyer un peu plus le parallèle. Nous discutons de tout ça avec Whitfield Crade. Un chanteur-compositeur qui, avec le temps, comme il nous l’avoue, a fini par vaincre sa peur du studio et veut désormais travailler, vivre sa passion à fond et célébrer la vie.

Lire l’interview…



News Express   

UGLY KID JOE va enregistrer un nouvel album ; Whitfield Crane travaille sur un disque solo


UGLY KID JOE va enregistrer son nouveau disque en novembre informe le chanteur Whitfield Crane. Il devrait sortir l’année prochaine. Le frontman explique également travailler sur un disque solo.



News Express   

Whitfield Crane (UGLY KID JOE) va jouer avec un orchestre


Le chanteur Whitfield Crane (UGLY KID JOE) va jouer avec l’orchestre Machiavelli le 29 juillet prochain au Teatro Ristori de Vérone (Italie). En savoir plus…



Interview   

Ugly Kid Joe : l’enfant turbulent des nineties revient d’entre les morts


Ugly Kid Joe - photo credit Julia Scheibeck

« Nous avons joué à l’Elysée Montmartre, notre premier concert en France était en 92, je crois, et à ce stade de notre aventure musicale, c’était le show le plus incroyable que nous avions joué. C’était démentiel. La salle était pleine à craquer, complète, et c’était le public le plus dingue, hors de contrôle et qui déchirait que nous avions vu de nos vies. Je veux dire que depuis, évidemment, nous avons joué de plus gros concerts mais celui-ci était l’un des tournants de nos vies. »

C’est avec ce souvenir ému, raconté en off de l’interview qui suit, que le bavard guitariste Klaus Eichstadt nous explique la relation qu’Ugly Kid Joe a pu entretenir avec la France, avouant vivement espérer à nouveau s’y produire prochainement. On voit tout de suite, malgré les années, les hauts très hauts – le succès fulgurant du groupe au début des années 90 -, les bas très bas – le split du groupe lorsque la flamme s’était éteinte -, que le combo d’Isla Vista, en Californie, est resté terre à terre, simple et foncièrement sympathique, comme le prouve nos échanges avec Eichstadt mais aussi le chanteur Whitfield Crane.

Résultat, non seulement nous faisons le tour du nouvel opus Uglier Than They Used Ta Be, mais aussi nous refaisons le monde d’Ugly Kid Joe, revenant sur le passé et certains faits marquants de leur carrière. Des débuts insouciants où ils se sont laissés entraîné dans le succès sans trop savoir ce qu’ils faisaient, à la désillusion du business qui a, en partie, conduit le combo à se séparer en 1997. Les deux compères se livrent avec franchise. On y découvre des anecdotes souvent drôles, parfois tristes, ainsi que l’envers du décor d’un groupe définitivement à part qui a pourtant marqué la première moitié des années 90 de son emprunte. De simples « gosses californiens qui veulent être dans un groupe de rock » qui, même lorsque le groupe n’existait plus, sont restés une bande de potes.

Lire l’interview…



Nouvelles Du Front   

Ces gamins vont-ils encore trouver une bêtise intéressante à faire ?


Ugly Kid Joe est un groupe qui, par le passé, a su proposer un vent de fraîcheur en mélangeant les styles. D’ailleurs, nombreux sont ceux qui, parmi nous, ont pris plaisir en savourant les hymnes rock/metal proposés dans le si efficace America’s Least Wanted (1992).

Après avoir sorti quatre efforts (en comptant son premier EP) et beaucoup tourné dans les années 90, le groupe s’était séparé en 1997 et n’avait plus donné de nouvelles jusqu’à ce que Shannon Larkin, ex-membre du groupe et actuel batteur de Godsmack et Another Animal, confirme la reformation évoquée l’année dernière et fasse surtout partager la grande nouvelle suivante.

Ugly Kid Joe a du nouveau matériel à proposer.

Lire la suite…



  • Arrow
    Arrow
    Arch Enemy @ Lyon
    Slider
  • 1/3