ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Metalanalyse   

Testament redonne sa jeunesse au thrash des années 80


« Nous n’avons rien décidé au préalable, nous écrivons des chansons, c’est tout » nous disait hier le chanteur Chuck Billy en interview pour décrire un processus d’écriture spontané pour ce nouvel album de Testament Dark Roots Of Earth. Ses réponses à toute tentative d’analyse sont très brèves et presque désintéressées, faisant très clairement comprendre que la démarche artistique de Testament n’est pas réfléchie et qu’elle repose sur une inspiration presque primaire du moment. A l’aune de l’écriture de ce disque, Testament n’a pas fait de bilan de sa carrière, de la scène metal, ni n’a défini au préalable une quelconque orientation ou un esprit. Testament a écrit des chansons et a ensuite écouté, comme nous autres auditeurs, ce que cela inspirait.

Quand on écrit à l’instinct, il est donc logique que l’on fasse appel à des automatismes et que le résultat s’inscrive donc dans la logique continuité de ce que l’on a pu faire par le passé. Et le groupe en a conscience, s’accordant sur le fait que ce disque est dans la continuité du précédent et qu’il représente aussi un condensé de toutes les couleurs que Testament ait pu donner à sa musique au cours de sa carrière : « Je dirai que cet album inclut des éléments de chaque partie de notre carrière. Mais vocalement, je suis revenu à l’approche que j’avais sur Practice What You Preach (1989). J’ai mis beaucoup de mélodies dans ce disque. Bien sûr, il y a des vocaux thrash et power, comme d’habitude chez Testament, mais je trouve que cet album a un petit feeling old-school. Bien sûr, les morceaux ne sont pas des morceaux de thrash old-school, mais il y a quelques éléments de ce genre. «  déclare Billy à The Raffo Review.

Lire la suite…



  • Arrow
    Arrow
    Alice Cooper @ Paris
    Slider
  • 1/3