ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Interview   

Possessed rebâtit sa cathédrale


Si l’on peut trouver un bel exemple de résilience dans la grande famille du metal au sens large, c’est bien celui de Jeff Becerra. En 1989, deux ans après avoir vu le groupe en lequel il tenait tant se désagréger, pris pour cible dans un braquage, il se retrouve paraplégique. Puis, en pleine dépression, il laisse la drogue et l’alcool le consumer à petit feu, avant de reprendre sa vie en main. Son récit, qu’il nous raconte en début et fin d’interview, est poignant.

En filigrane de cette remontée des abysses : sa passion indéfectible pour Possessed, le groupe qui a donné au death metal son nom et ses principales caractéristiques, inspirant l’un de ses premiers disciples, un certain Chuck Schuldiner. Trente-deux ans après le split du groupe, le voilà qui, triomphant, fait son retour discographique avec Revelations Of Oblivion. Un album trempé dans la fournaise originelle du death metal, satanique à souhait, même si Jeff Becerra, en tant que croyant (il a même songé à devenir prêtre dans sa jeunesse !), reconnaît lui-même la complexité de sa relation à Dieu et à Satan. Jeff Becerra nous raconte.

Lire l’interview…



News Express   

MASSACRE X change de nom et devient GODS OF DEATH


La version remaniée du groupe de death metal américain MASSACRE a changé son nom de MASSACRE X à GODS OF DEATH. En savoir plus…



Le Son D'Histoire   

Death, ce groupe de Black oublié de l’Histoire du Rock


Il est des villes qui, dans la grande Histoire du Rock, mériteraient qu’au moins un volume entier leur soit consacré. Ainsi en est-il de Detroit, ville de musique autant que peuvent l’être des métropoles comme Londres, Berlin, New York ou San Francisco, qui a fait autant pour les musiques Noires pour avoir été le berceau de la Motown, que pour les musiques dures, que ce soit le hard rock, le punk ou le metal, dès les fondations de celles-ci. Alice Cooper, Grand Funk Railroad, MC5, The Stooges, et on en passe, ont tous leurs racines plantées dans la Motor City. Et c’est aussi en eux que les musiques que vous aimez, vous qui lisez ces lignes, ont leurs propres racines.

Et quand Metallica avait annoncé qu’il planterait son prochain festival Orion dans la capitale du Michigan, on pouvait parfaitement s’attendre à ce que les Californiens fassent preuve de piété en rendant hommage à ces fondations. Mais surprise ! Agréable surprise quand on a finalement découvert le nom retenu. Un groupe peu connu (pour ne pas dire quasi inconnu) mais au nom qui parle pourtant aux oreilles des metalleux : Death. Un nom qui a tout de suite intrigué les fans de metal dont les réactions furent, généralement : « Death se reforme ?! Sans Chuck Schuldiner ?! ». Ou encore, découvrant la réalité : « C’est un autre groupe qui s’appelle Death ?! Ils ont le droit ? ».

Lire la suite…



Interviews   

The Devil’s Blood: Selim Lemouchi and death


« To be honest, Selim, I must say I have few questions about your music » , said I, exaggerating only slightly, halfway through the interview. Talking to the mastermind behind The Devil’s Blood means talking about much more than just the band’s music and delving into their imagery, their lyrics and their fascination with death.

The members of the band perform on stage drenched in blood. Pig blood, most of the time, but sometimes human. Selim Lemouchi, the band’s guitarist and mastermind, went as far as painting one of the walls of his apartment with his own blood for magic rituals. For this interview, the subject of his fascination with death even led us to talk about his own suicide and the way he would go about it! We’ll let you discover his answer in the interview.

In short, the band represents the very cliché the detractors of metal like to ridicule: « a bunch of blood-covered crazies carrying out morbid rituals ».

However, if the aforementioned people ever happen upon this article, I would only tell them one thing: read the interview. What the extremely humble Selim Lemouchi has to say is essential to destroy this prejudice. These sorts of things are marginal and can be a little scary, but they’re neither futile nor devoid of meaning or interest. And as you will see, Selim is far from crazy. He’s a pleasant, humble sort of fellow (he even envies the listeners who have the opportunity to discover his album for the first time. According to him, his opinion is worth less than that of his audience, since they’re more objective), a smart man with a different vision of life. Different, yes – but still pertinent. To give you an example, we would be hard put trying to contradict him when he wonders whether we really mourn the fate of deceased relatives or friends, or the fact that they abandoned us.


Click here to know more about Selim Lemouchi’s vision…



Gossip    Interviews   

Happy birthday Franky!


Radio Metal is offering today this column to Franky Costanza, Dagoba’s drummer. You know, “the first metal band to make a name of himself in France for over 30 years” ! Delighted with his cross-interview with Gene Hoglan (Fear Factory, …), Franky has expressed his impressions about this encounter in this present column. The interview of these two drummers, which occurred on July 9th during Anarchy-X, the broadcast you can listen to every Tuesday and Thursday from 8 to 10pm, can be listened to and read here. And now Franky, the place is yours.

Read the article…



Interview    Potin   

Happy Birthday Franky!


Radio Metal accorde aujourd’hui une tribune à Franky Costanza, le batteur de Dagoba. Vous savez, « le premier groupe de metal à percer en France depuis 30 ans » ! Enchanté par l’interview croisée entre Gene Hoglan (Fear Factory…) et lui, Franky a exprimé son ressenti sur cette rencontre par le biais de la présente tribune exclusive. L’entretien en compagnie des deux batteurs peut être réécouté et relu sur ce lien, il s’est tenu le 9 juillet dernier pendant Anarchy-X, émission que vous pouvez retrouver tous les mardis et jeudis de 20h à 22h. En attendant, Franky, c’est à toi.

Lire la suite…



Interview   

Gene Hoglan : l’interview atomique


Le 9 juillet dernier nous recevions du lourd dans Anarchy X ! En effet, ni plus ni moins que Franky Costanza, batteur de Dagoba, et Gene Hoglan (Fear Factory, Tenet, Mechanism, Zimmer’s Hole, Dethklok, ex-Death, ex-Dark Angel, ex-Strapping Young Lad, ex-Testament, etc.) se sont joints à nous par téléphone. Résultat : une interview de plus d’une heure avec Gene ainsi qu’un face-à-face où Franky a pu poser ses questions directement à son idole. Un échange qui fut extrêmement instructif et fort en émotion puisqu’on peut dire que, tel un gamin devant Chantal Goya, le Marseillais a « kiffé sa race » le moment.

Un entretien à ne pas manquer et dont la retranscription est désormais disponible dans nos pages (juste après cette petite bafouille). Pour une plus grande facilité de lecture, elle a été réorganisée en trois parties. Dans la première partie Gene révèle tous les secrets de son DVD intitulé « The Atomic Clock ». La seconde partie donne la casquette de journaliste à Franky. Dans la troisième partie sont évoqués les divers groupes de Gene, leur passé et leur actualité. A noter que la petite intervention « amuse-bouche » de Gene du 7 juillet, dans cette même émission, a été intégrée au tout. Vous en conviendrez, difficile de faire plus complet.

Vous vous apercevrez d’ailleurs qu’il y a de quoi manger, qu’il y en a pour tous les goûts et pas que pour les batteurs. Alors, pour tout savoir sur cet éminent musicien qu’est Gene Hoglan, c’est par ici !



Nouvelles Du Front   

Chuck Schuldiner nous dit « bonjour » de loin


Une vidéo de Chuck Schuldiner a été relâchée par Relapse Records. On y voit le jeune Chuck en 1991, passant d’une capitale européenne à une autre, plein de joie de vivre, autant qu’on peut l’être à 24 ans quand on ne vit que pour la musique et que c’est justement tout ce qu’on vous demande de faire. C’était dix ans avant son décès des suites d’un cancer qui lui rongera le cerveau.

Pour rappel, Chuck Schuldiner était le leader du groupe Death fondé en 1983 (d’abord sous le nom de Mantras) et l’un des pères fondateurs du Death Metal. Et pour tout ceux qui voudraient encore vous dire que « le metal colporte un message de mort », montrez leur ce p’tit gars fredonnant le Black Leather de Steve Jones et Paul Cook ou s’émerveillant devant un sac de viennoiseries françaises, envoyant un baiser à la caméra et qui finalement nous dit qu’ils nous aiment. Chuck Schuldiner (1967 – 2001).



Interviews   

Gene Hoglan: The Atomic Interview


On the 9th of July we got some pretty heavy stuff for our Anarchy X show! None other than Franky Costanza, drummer of Dagoba, and Gene Hoglan (Fear Factory, Tenet, Mechanism, Zimmers Hole, Dethklok, ex-Death, ex-Dark Angel, ex-Strapping Young Lad, ex-Testament, etc) joined us by phone. As a result: we achieved an interview of over an hour with Gene as well as a one to one with Franky who was able to ask his idol some of his own questions. The exchange between the two was extremely constructive and highly emotional since we can say that the drummer from Marseille was ‘lovin’ it’ like a kid in a candy store.

This interview is not to be missed and its transcription is now available on our pages (just after this short mumble jumble). In order for its complete clarity, the interview has been reorganised into three parts. In the first part Gene reveals all about his DVD ‘The Atomic Clock’. In the second part we hand over the journalist title to Franky. And finally in the third part, Gene evokes his various bands’ histories and current affairs. We have also included Gene’s first small interview on the 7th of July during the same show. As you can see, we have made it all as complete as possible.

In fact, you will see that it includes something for everyone and every taste, and not only for drummers. So if you want to know all about the distinguished musician that is Gene Hoglan, read on!



  • Arrow
    Arrow
    Trivium @ Villeurbanne
    Slider
  • 1/3