ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Chronique   

Deathspell Omega – The Furnaces Of Palingenesia


Cette année, les sorties black metal passionnantes ne manquent pas, mais pourtant dès qu’un nouvel album de Deathspell Omega a été annoncé, la scène a retenu son souffle. C’est qu’elle doit aux Français la trilogie mémorable et peut-être indépassable Si Monvmentvm Reqvires, Circvmspice / Fas – Ite, Maledicti, In Ignem Aeternum / Paracletus, une poignée d’EP étourdissants (Kénôse et Diabolus Absconditus, pour ne citer que ceux-ci) et accessoirement une grande partie de la forme qu’a prise le genre en ce début de XXIe siècle, à qui ils ont apporté dissonance, technicité et considérations théologico-métaphysiques élaborées. Formule à laquelle le groupe est resté remarquablement fidèle, tout comme à sa discrétion : pas de performances live, et même si ça tient aujourd’hui du secret de polichinelle, ses membres restent anonymes, invisibles (pas de photos) et silencieux (presque aucune interview). Après un The Synarchy Of Molten Bones aux allures d’EP redoutable mais bref sorti sans crier gare en 2016, The Furnaces Of Palingenesia, septième album du groupe en une vingtaine d’années d’existence, s’annonce plus roboratif, une affirmation plus franche de ce qu’est le Deathspell Omega post-« trilogie métaphysique ».

Lire la suite…



News Express   

DEATHSPELL OMEGA : le nouvel album The Furnaces Of Palingenesia en écoute intégrale


DEATHSPELL OMEGA sortira son nouvel album, intitulé The Furnaces Of Palingenesia, le 24 mai via Norma Evangelium Diaboli. En savoir plus…



News Express   

DEATHSPELL OMEGA : les détails du nouvel album The Furnaces Of Palingenesia ; clip vidéo de la chanson « Ad Arma! Ad Arma! »


DEATHSPELL OMEGA sortira son nouvel album, intitulé The Furnaces Of Palingenesia, le 24 mai via Norma Evangelium Diaboli. En savoir plus…



Chronique   

Deathspell Omega – The Synarchy Of Molten Bones


Deathspell Omega - The Synarchy Of Molten BonesAprès la sortie en 2012 de Drought ainsi que celle d’un coffret reprenant l’intégralité des albums et des EPs de la deuxième période du groupe – qui débute à partir de Si Monvmentvm Reqvires, Circvmspice, un monument justement de black metal complexe et ténébreux –, tout était possible pour Deathspell Omega. Avec cette synthèse qui mettait en valeur la grande cohérence, dans le fond comme dans la forme, de son œuvre, ce groupe majeur du metal extrême de ce début de siècle semblait suggérer une fin de cycle, voire une fin tout court. C’est donc avec d’autant plus d’impatience et de curiosité qu’a été anticipé son nouveau disque, The Synarchy Of Molten Bones, sorti soudainement, presque sans effet d’annonce et une semaine plus tôt que prévu, chez Norma Evangelium Diaboli. En dépit de sa brièveté qui a pu prêter à confusion, c’est bien à un véritable album que l’on a affaire et une seule écoute suffit pour mettre les choses au clair : en quatre titres extrêmement riches et denses, The Synarchy Of Molten Bones laisse l’auditeur complètement sidéré, « Famished For Breath », le souffle coupé.

Lire la suite…



News Express   

DEATHSPELL OMEGA : le nouvel EP The Synarchy Of Molten Bones en écoute intégrale


DEATHSPELL OMEGA sortira son nouvel EP, intitulé The Synarchy Of Molten Bones, le 8 novembre via Norma Evangelium Diaboli. Voir les détails…



Interview   

Gorguts : le langage de la sagesse


Gorguts by Jimmy Hubbard

Le chanteur-guitariste Luc Lemay a bien fait de remonter en 2008 Gorguts, une des pointures historiques du death metal technique/progressif, et un des pionniers de la scène québécoise qui a ensuite vu émerger quantité de groupes tous plus talentueux les uns que les autres. Grand bien lui a pris car autrement nous serions passés à côté de l’excellent Colored Sands (2013) et de l’étonnant EP Pleiades’ Dust, qui vient tout juste de sortir, deux œuvres qui témoignent de son esprit créatif. Une créativité qui est au centre de sa démarche, refusant de se laisser aller à « toujours piétiner dans les mêmes endroits », comme il le dit lui-même, et se trouvant de nouveaux challenges comme cette longue et unique chanson qui constitue l’EP sus-mentionné.

Et après avoir évoqué le Tibet sur Colored Sands, sa curiosité pour l’histoire et les cultures l’a cette fois conduit au Proche-Orient du temps des Abbassides, où le savoir bouillonnait pendant que l’Occident s’enfonçait dans l’obscurantisme. C’est ainsi qu’il nous explique tout le cheminement et la fascination qui l’a amené à se plonger dans ce sujet et à en parler dans sa nouvelle oeuvre, nous montrant autre chose de cette partie du monde que trop souvent, aujourd’hui, nous percevons comme une « zone à problème ».

Il y a une vraie générosité chez Luc lorsqu’il nous parle de tout ceci mais aussi de sa façon très personnelle d’envisager sa musique – de l’apport de son background en musique classique jusqu’à son aversion pour l’improvisation. Très humble, c’est même sa casquette de « fanboy » qu’il ressort lorsqu’il nous parle de Steven Wilson ou de Deathspell Omega. Nous-mêmes nous nous prenons au jeu lorsqu’il évoque ses compatriotes d’Obliveon, groupe génial mais qui malheureusement n’a jamais réussi à se faire connaître comme il le méritait, et nous apprend qu’un album serait en préparation de leur part.

Bref, c’est avec un immense plaisir que nous avons discuté avec l’ « ami cousin » Luc Lemay qui nous a gratifié de ses « québécoiseries » tout au long de l’échange qui suit.

Lire l’interview…



  • Arrow
    Arrow
    Arch Enemy + ACOD @ Cenon
    Slider
  • 1/3