ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Live Report   

Sont-ils toujours Motörhead ? Jouent-ils toujours du Rock’n’Roll ? On a bien failli croire que non !


No One Is Innocent et Motörhead sur une même affiche, quelle belle soirée de vieux briscards du rock couillu en perspective ! L’un atteint bientôt ses dix-huit ans d’existence, c’est dire s’il n’est pas tout jeune. Quant à l’autre, il est LA Légende, c’est dire s’il est sans âge. Tous deux ont un opus à défendre dans leur besace – Drugstore pour les Français et The Wörld Is Yours pour la tête d’affiche du soir – et pourtant les setlists ne feront pas spécialement la part belle à ces récentes sorties. Allez comprendre. Au moins ne pourrons-nous pas reprocher à ces deux belles formations de jouer le jeu mercantile de la promotion. Tant qu’elles nous en donnent pour notre pognon… et notre plaisir bien entendu.

Justement, même les deux plus belles équipes de foot réunies sur un même terrain ne donnent pas forcément le plus beau des matchs. S’il en est ainsi du populaire ballon rond, qu’en est-il en matière de rock’n’roll ? Motörhead, No One Is Innocent, tout de même, sur le papier, cette affiche impose le respect, et ce quels que soient les morceaux qu’ils envoient.

Lire la suite…



Live Report   

La terre a tremblé et aurait pu s’ouvrir sous mes pieds


Comment introduire un live report pour un concert de Motörhead ? Comment aborder la nouvelle étape d’une histoire de trente-cinq ans de concerts ? Des millions de personnes ont déjà vu ce groupe culte, véritable institution de la scène metal, et il existe donc autant d’histoires de concerts de Motörhead. Comment faire pour apporter une pierre neuve à cet édifice de l’histoire de la bande à Lemmy en live ? On va quand même tenter le coup.

Se préparer à assister à un concert de Motörhead réclame au moins de s’organiser dès le matin-même. D’abord en mangeant bien parce qu’on ne sait jamais à quoi ressemblera votre repas une fois aux abords de la salle (kebab, kebab ou kebab, en fait). Mais Gilles « Heavy Metal Cook » Lartigot ne nous contredira pas sur ce point : mieux vaut prévoir son propre casse-dalle ; c’est la base d’une bonne expérience live. Ne pas trop se torcher non plus avant de partir, on n’est jamais à l’abri d’un bon pote qui vous paierait quelques pintes de bière une fois sur place ; il ne faudrait pas que ce soient les quelques pintes de trop si on veut garder quelques souvenirs d’un concert d’une aussi grande importance. Et un peu de repos aussi, ça ne fait pas de mal. Une petite sieste dans le bus qui vous emmène jusqu’aux lieux du forfait, ça peut être bénéfique pour être au maximum de sa forme avant de se jeter dans la fosse.

J’ai l’air de raconter ma vie mais tous ces détails auront finalement une importance dans la suite de cette histoire.

Lire la suite…



  • Arrow
    Arrow
    Trivium @ Villeurbanne
    Slider
  • 1/3