ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

News Express   

David Draiman (DISTURBED) n’a pas l’intention de faire un nouvel album de DEVICE


Dans le cadre d’une nouvelle interview accordée à Loudwire, le chanteur de DISTURBED David Draiman affirme qu’il n’a pas l’intention de faire un nouvel album de DEVICE. En savoir plus…



News Express   

Le chanteur David Draiman évoque le statut de DISTURBED


Le chanteur de DISTURBED et DEVICE David Draiman a évoqué le statut des deux groupes sur son compte Twitter. « Disturbed se réunira un jour. Je ne sais pas quand. Aucune idée pour Device non plus » a indiqué le frontman. Dans un entretien accordé à The Pulse Of Radio, il déclarait : « Disturbed se réunira quand l’heure viendra. Quand on pensera que c’est le bon moment, quand Device aura fait son bout de chemin, quand tout le monde sera dans le même état d’esprit et que nous nous sentirons ré-inspirés […] cela se passera ».



Interviews   

David Draiman has a new project, please do not disturb


On paper, it would be hard to find a more tempting project than Device, steered by Disturbed’s frontman, one of the most respected and recognizable vocalists in his generation. It could be its promise of efficient, catchy industrial metal – the frontman himself mentions juicy inspiration sources like Nine Inch Nails, Ministry, KMFDM, Front 242, or Rammstein. It could also be the deluge of prestigious guests: Lzzy Hale, Serj Tankian, Geezer Butler, Tom Morello, M. Shadows and Glenn Hughes. It could many other things. The albums’ packaging kindles so much curiosity and desire that it could do with no advertisement at all.

But in actual facts, this album was made possible almost out of chance, because of the bond shared by David Draiman and former Filter member Geno Lenardo. The two men wanted nothing more than to “write something good”, without any “playing plan” or “strategy”. By insisting on this, Draiman gives us the key to comprehend this album simply, and therefore as well as possible. For how many works of art have been ruined by excessively high expectations?

At any rate, Draiman is proud to introduce his new project, the first without his mates from Disturbed in sixteen years. And this might well be the key to the revival of Disturbed. It’s impossible not to think of the latter while listening to Device – after all, could Draiman sing anything and not make the listener think of Disturbed? But starting a new project from scratch has probably helped him get away from certainties gained with his main band, and maybe even revive some spontaneity. At least that’s what transpires when he talks about this first album.

David Draiman tells us all about it after the jump.



Interview   

David Draiman démarre un nouveau projet, veuillez ne pas déranger


Sur le papier, on peut difficilement faire plus alléchant que ce projet Device avec le frontman de Disturbed, l’un des plus respectés et reconnaissable de sa génération, avec ses promesses de metal indus efficace et accrocheur – le frontman lui-même cite des références de choix comme Nine Inch Nails, Ministry, KMFDM, Front 242 ou Rammstein comme source d’inspiration -, avec sa pléthore d’invités prestigieux – Lzzy Hale, Serj Tankian, Geezer Butler, Tom Morello, M. Shadows et Glenn Hughes -, etc. Voilà un album qui pourrait bien se passer d’accroche publicitaire tellement son emballage attise d’emblée la curiosité voire le désir.

Mais dans les faits, voilà avant tout un album né, presque par hasard, d’une complicité, celle entre David Draiman et l’ex-Filter Geno Lenardo. Deux hommes qui avaient pour seule volonté « d’écrire quelque chose de bon », sans « plan de jeu », sans « stratégie ». Au final, en insistant là-dessus, Draiman donne certainement les axes pour appréhender en toute simplicité, et donc mieux, cet album. Car combien d’œuvres ont été ruinées par des attentes trop élevées ?

En tout cas, Draiman, lui, est fier de présenter son nouveau projet, le premier en seize ans loin de ses compères de Disturbed. Et mine de rien, il est peut-être la clef du futur renouveau de Disturbed. Certes, on ne peut manquer de penser à ce dernier en écoutant Device. Après tout, Draiman peut-il chanter quoi que ce soit sans faire immanquablement penser à Disturbed ? Mais le fait de recommencer un projet de zéro lui a sans doute permis de se défaire des certitudes acquises avec son groupe principal et peut-être même de renouer avec un peu plus de spontanéité. C’est en tout cas ce que l’on peut deviner dans le discours qu’il tient pour parler de ce premier album.

David Draiman nous en parle ci-après…



Metalanalyse   

Des étincelles indus dans les rouages de Device pour rallumer la flamme


A force de répéter à qui veut l’entendre que Device est un projet arrivé accidentellement et que, comme on l’expliquait récemment, « l’existence de Device ne veut aucunement dire la fin de Disturbed », le public pouvait légitimement se demander si David Draiman (Disturbed) assumait vraiment le projet Device. Il s’agissait plus vraisemblablement d’une crainte que le public de Disturbed prenne cette incartade aux relents indus en compagnie de l’ex-Filter Geno Lenardo comme un coup de poignard dans le dos.

Une crainte qui, par ailleurs, apparaît étrangement en opposition avec l’enthousiasme débordant qu’a Draiman à parler du projet. Notamment quand il évoque avec nous, dans un entretien à paraître bientôt, l’excitation d’avoir à tout recommencer de zéro : « J’adore être le nouveau gars et faire partie du projet qui attise toutes les curiosités. J’adore avoir la possibilité de recommencer. (Rires) C’est un sentiment très revigorant ! », ou avec le magazine australien Heavy la composition de cet album éponyme : « Cela a été une expérience merveilleuse. J’ai adoré ça, vraiment, d’être libre et de créer. » Comme d’autre frontmen avec leur side-projects, Draiman apprécie de pouvoir un peu prendre l’air avec un projet qu’il emmène plus ou moins où il veut artistiquement. Seize années avec Disturbed l’ont-il fatigué de ses partenaires habituels ?

Lire la suite…



Nouvelles Du Front   

Device n’est pas l’arrêt de mort de Disturbed


David Draiman n’en a pas fini avec Disturbed et ce n’est pas son nouveau projet indus Device, dont l’album sortira le 9 avril prochain, qui va y mettre fin. Il faut dire qu’il n’est pas chose évidente pour Draiman de tirer un trait sur une aventure longue de seize années et six albums qui ont vu Disturbed, après avoir pleinement profité du tremplin de la vague Néo Metal dans les années 90, s’installer durablement en haut du Pavé du Rock-Metal alternatif, jouer sur les Mainstages des plus gros festivals européens tels que le Rock Am Ring et partager la scène avec Korn ou Avenged Sevenfold.

C’est dans ce sens qu’il a tenu vendredi dernier à préciser sur la page Facebook officielle de Device que « Disturbed est toujours en hiatus. Un hiatus est un break rallongé, pas une séparation. Nous avons combattu longtemps et durement ensemble pour faire de Disturbed ce qu’il est devenu et nous n’allons pas l’abandonner comme ça. » Draiman veut maintenir la flamme chez les fans de Disturbed, histoire de ne pas retrouver un groupe à l’audience disparate quand il sera temps de mettre fin au break du groupe.

Lire la suite…



  • Arrow
    Arrow
    Alice Cooper @ Paris
    Slider
  • mardi, 15 octobre 2019 à 19:11
    MASS HYSTERIA annonce de nouvelles dates
    mardi, 15 octobre 2019 à 12:29
    Rammstein : premières impressions
    lundi, 14 octobre 2019 à 21:38
    Tool – Fear Inoculum
    lundi, 14 octobre 2019 à 20:41
    La révélation selon Michael Schenker
    lundi, 14 octobre 2019 à 11:03
    Borknagar ne perd pas le nord
    lundi, 14 octobre 2019 à 10:43
    Rumeur : FOO FIGHTERS au Hellfest 2020 ?
    dimanche, 13 octobre 2019 à 19:34
    NANOWAR OF STEEL signe chez Napalm Records
    1/3