ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Interview   

Le coup de foudre selon Diamond Head


Diamond Head est l’un des groupes « confidentiels » les plus influents de l’histoire du metal. Ce grâce à un album, originellement conçu pour être une démo : Lightning To The Nations. Pourquoi influent ? Parce qu’il a notamment laissé son empreinte sur le plus grand groupe de metal de tous les temps, un certain Metallica. On y reconnaît en effet le goût du riff incisif et des structures épiques, presque progressives, qui ont participé à la marque de fabrique du quatuor de San Francisco. Lars Ulrich, fan de la première heure, et ses collègues le lui ont bien rendu avec leurs célèbres reprises, dont le classique « Am I Evil? ».

Quarante ans après, force est de constater qu’à part le son, les compositions de Lightning To The Nations n’ont pas pris une ride. Alors, pendant que le monde du spectacle vivant est à l’arrêt, pour fêter comme il se doit l’anniversaire, Diamond Head a décidé de le réenregistrer et de donner un coup de jeune à son classique, mettant à profit l’expérience de ses membres et notamment de son talentueux chanteur-producteur, agrémenté de quatre reprises pour, à leur tour, rendre hommage aux groupes qui ont marqué, chacun à leur manière, la musique et la carrière de Diamond Head.

Nous avons échangé avec le guitariste Brian Tatler, leader du groupe et dernier rescapé du line-up de 1980, afin qu’il nous parle de ce Lightning To The Nations 2020, de la magie et de l’impact de l’album original, de Metallica, etc.

Lire l’interview…



Chronique   

Diamond Head – Lightning To The Nations 2020


Sans Diamond Head, un certain nombre de groupes n’auraient peut-être jamais vu le jour ou, en tout cas, ne seraient peut-être pas tout à fait les mêmes. C’est aussi simple : Diamond Head a été une inspiration de premier choix pour une multitude d’acteurs de la scène NWOBHM ou thrash, dont un certain Metallica. Ce dernier lui a d’ailleurs rendu hommage très tôt avec une reprise de « Am I Evil ? » sur la face B du single « Creeping Death » de 1984 (celles de « Helpless », « The Prince » et « It’s Electric » ont suivi quelques années plus tard). L’influence de Diamond Head est due à la réception de son premier opus Lightning To The Nations (1980). Un album aujourd’hui culte, celui qui a fait naître tous les espoirs d’alors quant à la carrière de Diamond Head. Si cette dernière n’a peut-être pas atteint les sommets promis, reste que Lightning To The Nations est un album iconique dans l’histoire du heavy. Pas moins. Ainsi, lorsque Diamond Head prévoit de le réenregistrer pour fêter ses quarante ans d’existence suivant une idée du batteur Karl Wilcox, il prend des risques. Il s’agit de ressusciter un titan du genre avec le line-up actuel et les moyens de production contemporains. Si les pontes de l’authenticité peuvent crier au scandale, Diamond Head a indéniablement le sens de la célébration.

Lire la suite…



News Express   

DIAMOND HEAD dévoile le clip vidéo de la reprise de « No Remorse » (METALLICA)


DIAMOND HEAD sortira son nouvel album, intitulé Lightning To The Nations 2020, le 27 novembre 2020. En savoir plus …



News Express   

DIAMOND HEAD dévoile le clip vidéo de la nouvelle version de la chanson « Am I Evil? »


DIAMOND HEAD sortira son nouvel album, intitulé Lightning To The Nations 2020, le 27 novembre 2020. En savoir plus …



News Express   

DIAMOND HEAD dévoile la lyric vidéo de la chanson « The Sleeper »


DIAMOND HEAD sortira son nouvel album, intitulé The Coffin Train, le 24 mai via Silver Lining Music. En savoir plus…



Galerie Photos   

Temple @ Hellfest, Clisson, France – 21/06/2019




CR De Festival   

Hellfest 2019 : fil rouge de la journée du vendredi 21 juin


2019 ne déroge pas à la règle : une fois de plus, le staff de Radio Metal débarque en grande pompe au Hellfest Open Air armé de ses rangers, sa crème solaire et une bonne dose d’endurance pour vous faire vivre en direct ce rendez-vous incontournable pour tous les fans de metal de France et d’ailleurs. Black, death, thrash, hardcore, hard, prog, doom, sludge, folk, fusion… La recette du festival est comme à son habitude des plus variées et ajustée aux goûts de toutes et tous. De Kiss à Carcass en passant par Tool ou encore Gojira, notre équipe va tout faire pour vous retranscrire au mieux les faits marquants de ces dizaines de concerts et l’ambiance qui règne à Clisson Rock City.

Comme nous avons pu le faire ces dernières années, vous allez pouvoir suivre le festival en direct via ce fil rouge qui sera fréquemment mis à jour depuis l’ouverture des hostilités vers 10h30 jusqu’à la fin des derniers concerts vers 2h du matin. Si les dieux de la 4G s’avèrent cléments et nous laissent faire notre travail, vous trouverez la majorité des informations sur le site donc, mais vous pourrez également suivre les festivités sur notre galerie Instagram, notre compte Twitter et notre page Facebook. N’hésitez d’ailleurs pas à recharger fréquemment nos différentes plateformes afin de ne rien louper ! Enfin, sachez que ce fil rouge sera enrichi dès notre retour afin de corriger les éventuelles imprécisions et rajouter quelques détails plus ou moins croustillants.

Vous trouverez  le compte-rendu du Knotfest de jeudi. Bonne lecture !

Lire la suite…



Interview   

Diamond Head : un train d’enfer


Et si on commençait enfin à envisager Diamond Head comme plus qu’un « groupe qui a influencé Metallica et dont Lars Ulrich était fan » ? Après tout, si le célèbre batteur a tant apprécié le groupe anglais dans ses jeunes années, c’est pour une bonne raison. Et une bonne raison de dépasser cette étiquette qui lui colle à la peau, Diamond Head en offre une belle aujourd’hui : The Coffin Train. Un huitième album, mais le second depuis la renaissance qu’a représentée l’album sans titre de 2016. En trois ans, fort de deux jeunes recrues – le bassiste Dean Ashton et surtout l’impressionnant Rasmus Bom Andersen au chant – lui ayant apporté une énergie, une fraîcheur et un enthousiasme renouvelés, Diamond Head a gagné en assurance pour livrer ce qui s’apparente à la parfaite combinaison de heavy metal classique et moderne.

Avec comme héritage des hits de la trempe d’« Am I Evil? » et débarquant avec un nouvel album d’une telle qualité, la bande à Brian Tatler a aujourd’hui toutes les cartes en main pour largement conquérir le cœur des metalleux. Alors qu’ils s’apprêtent à fêter les quarante ans de Lightning To The Nations, leur premier album, il n’est jamais trop tard pour prendre le train en marche.

Dans l’entretien qui suit Brian Tatler nous parle de The Coffin Train, d’un groupe cumulant désormais fougue de jeunesse et expérience de vétéran, mais aussi de quarante ans de New Wave Of British Heavy Metal, avec son lot d’introspection.

Lire l’interview…



News Express   

DIAMOND HEAD dévoile le clip vidéo animé de la chanson « The Coffin Train »


DIAMOND HEAD sortira son nouvel album, intitulé The Coffin Train, le 24 mai via Silver Lining Music. En savoir plus…



Chronique   

Diamond head – The Coffin Train


Diamond Head est devenu une référence sans pour autant profiter d’une notoriété gigantesque. Ceux qui ont suivi la NWOBHM savent qu’il est impossible de ne pas citer Diamond Head lorsqu’on évoque le genre, phagocyté par la popularité gargantuesque d’Iron Maiden. Formé en 1976, Diamond Head ne compte pourtant que huit opus studio (et une pléthore de best of), avec plusieurs périodes blanches en termes de compositions, dont une de douze ans entre 1993 et 2005. The Coffin Train est le successeur de l’album Diamond Head (2016), le deuxième effort avec le chanteur Rasmus Bom Andersen. Plus de quarante ans de carrière au sein d’un genre éculé : The Coffin Train aurait pu s’avérer poussiéreux et gâteux. Ce serait sous-estimer Diamond Head, ce que la scène metal a trop souvent fait.

Lire la suite…



  • Arrow
    Arrow
    The Old Dead Tree @ Savigny-Le-Temple
    Slider
  • 1/3