ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

News Express   

Le chanteur Nick Tart quitte DIAMOND HEAD


Le chanteur Nick Tart indique dans un communiqué qu’il quitte le groupe anglais DIAMOND HEAD après onze ans en tant que frontman. Il met en avant que le fait qu’avoir déménagé en Australie a rendu le travail avec le groupe compliqué. DIAMOND HEAD a trouvé un nouveau frontman en la personne de Rasmus Bom Andersen, un chanteur danois qui vit à Londres.



Nouvelles Du Front   

Jim Marshall : plus qu’une marque


On aurait presque oublié qu’il existait un homme derrière ce nom. Certes, il n’existe pas un jeune guitariste de rock qui n’ait pas branché ou rêvé de brancher son jack dans un Ampli Marshall. Mais Jim Marshall aura été dépassé par sa propre création, dépassé par la popularité de l’Ampli Marshall. A tel point que Marshall est devenu dans l’imaginaire collectif plus qu’une marque, un produit en soi, presque un synonyme de l’ampli lui-même. On ne joue pas sur un Ampli Marshall. On joue sur un Marshall.

C’est là toute la réussite de Jim Marshall. Au-delà de sa popularité, son idée a dépassé son statut de marque et est devenu un symbole indissociable de notre univers musical rock et metal. C’est pourquoi le décès hier de Jim Marshall à l’âge de 88 ans a ému le monde du rock qu’il a contribué à transformer dans les années 60 permettant, avec des artistes comme les Who, Jimi Hendrix, Led Zeppelin, Cream, au hard et au metal de naître à travers ses créations. Nous avons par conséquent souhaité donner la parole aux artistes (mais pas seulement) afin de lui rendre hommage. Les réponses ont été immédiates et nombreuses. Nous en attendons d’autres et mettrons à jour cet hommage au fur et à mesure que nous les recevrons.

EDIT 17 avril : Article édité avec l’hommage de Michael Schenker

Cliquez ici pour découvrir ces différents hommages…



Interviews   

NO DIAMOND HEAD, NO METALLICA. NO METALLICA, NO MORE DIAMOND HEAD


« No Diamond Head, No Metallica. No Metallica, No more Diamond Head » is the conclusion admitted by Brian Tatler as being the link between Diamond Head and Metallica. Lars Ulrich has, on numerous occasions, mentionedthe British five-piece as the band without which Metallica wouldn’t exist today. However, Diamond Head never really met universal success. Do you honestly know more songs than « Am I Evil? » or « Helpless »? And who never thought those were Metallica songs? In any case, Brian Tatler is grateful towards them and repeats that many times: « Metallica has given us a leg up to reform. »

But the story of Diamond Head isn’t only interesting because of the glory that has reflected on them from Metallica. Their story is interesting because, as Tatler is himself moved by stories of bands that have struggled, Diamond Head has never been all in first class. And a huge majority of musicians will relate to that story that we’re going to talk about here.

Interview…



Interview   

Sans Diamond Head, pas de Metallica. Sans Metallica, plus de Diamond Head


« Sans Diamond Head, pas de Metallica. Sans Metallica, plus de Diamond Head », c’est la conclusion assumée par Brian Tatler du lien entre Metallica et Diamond Head. Car Diamond Head fait partie de ces groupes méconnus que vous êtes le seul à apprécier et à qui vous devez tout. Lars Ulrich a, à de nombreuses reprises, parlé des Anglais comme du groupe sans lequel Metallica n’existerait pas aujourd’hui. Pourtant Diamond Head n’a jamais vraiment percé. Honnêtement, vous connaissez autre chose que « Am I Evil? » ou « Helpless » ? Et qui n’a pas, au début, attribué à tort ces chansons à Metallica ? En tout cas, Brian Tatler est reconnaissant envers eux et le répète à plusieurs reprises : « Metallica nous a donné l’opportunité de nous reformer ».

Mais l’histoire de Diamond Head n’est pas intéressante que pour le reflet de gloire que lui a offert Metallica. Elle l’est parce que, comme Tatler lui même a été touché par le récits de groupes qui ont galéré, Diamond Head n’a jamais connu le luxe. Et une très grande majorité de musiciens se reconnaîtront dans ce parcours que nous allons évoqué ici.

Interview…



Interviews   

Megadeth: it’s not the end of the game


One thing is certain: ever since the controversial release of Risk and the shake up among the band’s troops which followed after the release of The World Needs A Hero, with every album, Megadeth has been getting closer and closer to its roots: the good old thrash metal that made the band a force to be reckoned with. As proof of this, consider the band’s latest album to date, Endgame, released in 2009. First of all, the instrumental track introducing the album (‘Dialectic Chaos’) leads straight into the explosive ‘This Day We Fight!’, an introductive duo which may remind one of So Far, So Good… So What!, Furthermore, the overall quality in songwriting makes it without a doubt the bands best album in a while.

But in two years, time has passed. The major event since then was the return of Dave Ellefson, bassist and long time partner-in-crime of Mustaine’s. Given the judicial war waged upon one another, with its air strikes of law suits, Ellefson’s return was almost unhoped for. But that was without taking into account the strength of friendship and its power of forgiveness which eventually got the best of them. Finally reconciled, both Daves commemorated the twenty-year-anniversary of their breakthrough album Rust In Peace last year. What better way to revive an old friendship than to bring up some old memories?

Now here we are, the past is also here to teach us how to move forward. And that’s what Megadeth is doing, getting ready to release its thirteenth album, appropriately entitled Th1rt3en. An album making Mustaine prouder than ever, promising it to be exceptional.

The pleasant red-head tells us more in the upcoming interview.



Interview   

Megadeth : la partie n’est pas terminée


Une chose est sûre : depuis les expérimentations très controversées de Risk et le chamboulement des troupes qui a suivi et s’est poursuivi après son successeur, The World Needs A Hero, Megadeth n’a de cesse à chacun de ses nouveaux albums de faire un pas supplémentaire vers un retour au glorieux thrash qui a fait de lui un incontournable. On peut prendre pour preuve le dernier opus en date, Endgame, sorti en 2009. Tout d’abord, une ouverture instrumentale (‘Dialectic Chaos’) s’enchaînant à une bombe percutante (‘This Day We Fight!’), un duo introductif qui n’est pas sans rappeler celui de So Far, So Good… So What!, puis la qualité globale des compositions qui en font assurément le meilleur album de la formation depuis très longtemps.

Mais depuis deux ans de l’eau a coulé sous les ponts. L’événement majeur fut assurément le retour de Dave Ellefson, le bassiste mais aussi complice du frontman Dave Mustaine depuis le début, au sein de la formation. Un retour presque inespéré compte tenu de la guerre judiciaire, à coups de procès assassins, qui s’était déclaré entre les deux compères. Mais c’était sans compter sur la force de l’amitié et son pouvoir de pardon qui a finalement repris le dessus. A nouveau rabibochés, les deux Dave en ont d’ailleurs profité pour commémorer l’année dernière les vingt ans de leur album phare : Rust In Peace. Quoi de mieux pour renouer les liens que de s’échanger de vieux souvenirs ?

Mais voilà, le passé est aussi là pour nous aider à apprendre et avancer vers l’avenir. C’est ce que fait Megadeth, préparant son treizième album, intitulé Th1rt3en pour l’occasion. Un album dont Mustaine semble plus que jamais fier et qu’il promet exceptionnel.

Le sympathique rouquin nous en dit plus dans l’entretien qui suit…



CR De Festival   

Sonisphere 2011 : compte-rendu de la journée du samedi 9 juillet


La première édition du Sonisphere français vient de se tenir à Amnéville les 8 et 9 juillet. Un véritable événement car pour la première fois de l’Histoire le Big 4 représenté par Metallica, Megadeth, Slayer et Anthrax se produisait en France. Mais durant deux jours ce sont bel et bien vingt artistes (Slipknot, Airbourne, Dream Theater, Gojira, Mastodon, Papa Roach, Loudblast et beaucoup d’autres) qui ont arpenté les planches des scènes Saturn et Apollo. Après des reportages aux Greenfield, Hellfest et Main Square, voici le quatrième volet de nos aventures estivales avec la seconde journée du Sonisphere qui a eu lieu le samedi 9 juillet. NB : le live report de la journée de vendredi est également disponible.

C’est la deuxième année consécutive que le concept du Sonisphere est associé au Big 4, à tel point qu’on pourrait parler de Big 4 Fest. Un concert de Metallica en France, où qu’il soit, c’est déjà vendeur, alors pour un concert de Metallica, Slayer, Megadeth et Anthrax… L’édition française a eu une saveur particulière, Scott Ian (Anthrax) étant absent pour cause d’accouchement (de son épouse, hein !) et Jeff Hanneman (Slayer) étant en pleine mutation pour devenir Spiderman.

Lire la suite…



Potin   

C’est sans doute plus simple de trouver une bonne reprise


Il y avait bien longtemps que nous ne nous étions amusé au jeu des listes sur Radio Metal (si on excepte nos tops et flops de 2010 ou notre liste au Père Noël). Il y a une paire de mois, nous avions laborieusement arpenté la Toile pour accoucher dans la douleur d’un Worst Of des reprises qui pullulent sur les sites de vidéos en streaming comme l’acné sur la tronche du collégien découvrant les joies de la puberté.

C’est donc usés par le visionnage des pires hommages qu’on puisse rendre à un artiste que nous étions revenus avec seulement sept cas abominables. Le site Gibson.com, moins original, a préféré arpenter le versant plus brillant de la médaille. Trop facile. Il n’est pas si difficile de composer un Top 10 des meilleures reprises. Cela créera, au final, un peu de polémique mais au moins la recherche ne blessera pas aussi profondément votre amour pour les originaux que le travail que nous, nous avons fourni.

Mais comme chez Gibson, on ne travaille pas forcément comme des manches, ils ont doublé l’exercice avec la condition que les dix reprises en questions surpassent l’original. Et sans forcément remettre leurs choix en question, cela mérite quand même souvent discussion.

Lire la suite…



  • Arrow
    Arrow
    Judas Priest @ Vienne
    Slider
  • 1/3