ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Interview   

Disturbed : le son de l’évolution


Il faut croire que tout groupe connu pour une formule bien marquée, à un moment ou un autre, éprouve un désir de s’émanciper de celle-ci et de prouver – se prouver – qu’il est capable d’autres choses. Disturbed fait partie de ces groupes réputés pour leur marque de fabrique, au point où les gimmicks de son chanteur David Draiman se placent aujourd’hui parmi les plus reconnaissables de la scène metal. Mais voilà, le titre du nouvel album américain, Evolution, est sans appel sur ses intentions.

Sans pour autant chercher à bouleverser sa musique, Disturbed a pris confiance en lui et en ses capacités à proposer de nouvelles couleurs. Le succès de sa reprise de Simon & Garfunkel, « The Sound Of Silence », n’y est clairement pas pour rien, les motivant à changer leur fusil d’épaule lors de la conception de ce nouvel opus. En résulte un album mi-heavy, mi-ballade, dont David Draiman et le guitariste Dan Donegan nous livrent les secrets ci-après.

Lire l’interview…



Live Report   

Avenged Sevenfold au septième ciel


Le 28 octobre dernier, Avenged Sevenfold nous livrait leur septième album, sans doute le plus abouti et le plus prenant de leur carrière : The Stage. Dans le cadre de la tournée mondiale pour mettre en avant sa dernière pépite, A7X se produisait à l’O2 Arena de Londres ou, à l’instar du Royaume-Uni, les fans ont eu le privilège d’un guest de choix (en plus de Disturbed) puisque les Suédois d’In Flames sont venus alourdir l’affiche. La date de ce samedi soir affichait donc bien évidemment complet, et une autre date à l’O2 a donc été prévue pour M. Shadows et sa bande.

Un avant-goût du concert parisien qui aura lieu le 2 mars prochain à l’AccorHôtels Arena de Paris, ainsi que le 28 février au Zénith de Lille, afin de découvrir la mise en scène prévue pour toute cette tournée afin d’accompagner l’album. Un rendu scénique qui, au vu de son titre et de son concept, laisse présager d’un gigantisme alléchant.

Lire la suite…



News Express   

Vidéo : David Draiman (DISTURBED) rejoint BREAKING BENJAMIN pour une reprise de « Walk » (PANTERA)


Le chanteur de DISTURBED David Draiman a rejoint BREAKING BENJAMIN sur scène le 12 août au Gexa Energy Pavilion de Dallas, dans le Texas, pour chanter une reprise de « Walk » de PANTERA. Voir la vidéo…



News Express   

David Draiman (DISTURBED) n’a pas l’intention de faire un nouvel album de DEVICE


Dans le cadre d’une nouvelle interview accordée à Loudwire, le chanteur de DISTURBED David Draiman affirme qu’il n’a pas l’intention de faire un nouvel album de DEVICE. En savoir plus…



News Express   

David Draiman (DISTURBED) supprime son compte Twitter


Le chanteur de DISTURBED David Draiman a supprimé son compte Twitter, expliquant qu’il en a fini avec les réseaux sociaux à cause des trolls. En savoir plus…



News Express   

Le chanteur David Draiman évoque le statut de DISTURBED


Le chanteur de DISTURBED et DEVICE David Draiman a évoqué le statut des deux groupes sur son compte Twitter. « Disturbed se réunira un jour. Je ne sais pas quand. Aucune idée pour Device non plus » a indiqué le frontman. Dans un entretien accordé à The Pulse Of Radio, il déclarait : « Disturbed se réunira quand l’heure viendra. Quand on pensera que c’est le bon moment, quand Device aura fait son bout de chemin, quand tout le monde sera dans le même état d’esprit et que nous nous sentirons ré-inspirés […] cela se passera ».



Interview   

Trivium : l’invasion David Draiman


On peut dire que Trivium a aujourd’hui atteint une certaine vitesse de croisière et un certain confort grâce à son succès. Le tout est de savoir comment le groupe peut continuer à avancer artistiquement, mais aussi commercialement. La réponse, Trivium l’a trouvée dans un homme : le frontman de Disturbed David Draiman, venu lui prêter main forte avec sa casquette de producteur. « Faire quelque chose de vraiment énorme », voilà quel était le but de David Draiman, selon ses propres mots rapportés par Corey Beaulieu, guitariste de la formation, dans l’entretien qui suit. Si son apport au niveau du son, à proprement parler, reste plus ou moins transparent, on se rend compte que c’est bel et bien en studio – en homme de l’ombre – que le chanteur a usé de son influence : en tant que coach vocal pour Matt Heafy mais aussi en poussant le combo à remettre en question ses propres compositions et manières de faire. Une telle collaboration ne rappelle-t-elle pas un célèbre groupe de thrash de la Bay Area de San Fransisco, auquel Trivium a souvent été comparé par le passé ? En effet, comment ne pas faire le parallèle avec la collaboration entre Metallica et Bob Rock, propulsant le groupe en orbite avec son Black Album, l’album de metal le plus vendu au monde.

Voilà donc pourquoi Trivium semble aujourd’hui tant miser sur ce Vengeance Falls qui, ils l’espèrent, leur fera passer un cap conséquent. Mais tout ceci, et divers autres sujets, le loquace guitariste nous le développe en long et en large dans la suite.

Lire l’interview…



Interviews   

David Draiman has a new project, please do not disturb


On paper, it would be hard to find a more tempting project than Device, steered by Disturbed’s frontman, one of the most respected and recognizable vocalists in his generation. It could be its promise of efficient, catchy industrial metal – the frontman himself mentions juicy inspiration sources like Nine Inch Nails, Ministry, KMFDM, Front 242, or Rammstein. It could also be the deluge of prestigious guests: Lzzy Hale, Serj Tankian, Geezer Butler, Tom Morello, M. Shadows and Glenn Hughes. It could many other things. The albums’ packaging kindles so much curiosity and desire that it could do with no advertisement at all.

But in actual facts, this album was made possible almost out of chance, because of the bond shared by David Draiman and former Filter member Geno Lenardo. The two men wanted nothing more than to “write something good”, without any “playing plan” or “strategy”. By insisting on this, Draiman gives us the key to comprehend this album simply, and therefore as well as possible. For how many works of art have been ruined by excessively high expectations?

At any rate, Draiman is proud to introduce his new project, the first without his mates from Disturbed in sixteen years. And this might well be the key to the revival of Disturbed. It’s impossible not to think of the latter while listening to Device – after all, could Draiman sing anything and not make the listener think of Disturbed? But starting a new project from scratch has probably helped him get away from certainties gained with his main band, and maybe even revive some spontaneity. At least that’s what transpires when he talks about this first album.

David Draiman tells us all about it after the jump.



Interview   

David Draiman démarre un nouveau projet, veuillez ne pas déranger


Sur le papier, on peut difficilement faire plus alléchant que ce projet Device avec le frontman de Disturbed, l’un des plus respectés et reconnaissable de sa génération, avec ses promesses de metal indus efficace et accrocheur – le frontman lui-même cite des références de choix comme Nine Inch Nails, Ministry, KMFDM, Front 242 ou Rammstein comme source d’inspiration -, avec sa pléthore d’invités prestigieux – Lzzy Hale, Serj Tankian, Geezer Butler, Tom Morello, M. Shadows et Glenn Hughes -, etc. Voilà un album qui pourrait bien se passer d’accroche publicitaire tellement son emballage attise d’emblée la curiosité voire le désir.

Mais dans les faits, voilà avant tout un album né, presque par hasard, d’une complicité, celle entre David Draiman et l’ex-Filter Geno Lenardo. Deux hommes qui avaient pour seule volonté « d’écrire quelque chose de bon », sans « plan de jeu », sans « stratégie ». Au final, en insistant là-dessus, Draiman donne certainement les axes pour appréhender en toute simplicité, et donc mieux, cet album. Car combien d’œuvres ont été ruinées par des attentes trop élevées ?

En tout cas, Draiman, lui, est fier de présenter son nouveau projet, le premier en seize ans loin de ses compères de Disturbed. Et mine de rien, il est peut-être la clef du futur renouveau de Disturbed. Certes, on ne peut manquer de penser à ce dernier en écoutant Device. Après tout, Draiman peut-il chanter quoi que ce soit sans faire immanquablement penser à Disturbed ? Mais le fait de recommencer un projet de zéro lui a sans doute permis de se défaire des certitudes acquises avec son groupe principal et peut-être même de renouer avec un peu plus de spontanéité. C’est en tout cas ce que l’on peut deviner dans le discours qu’il tient pour parler de ce premier album.

David Draiman nous en parle ci-après…



Metalanalyse   

Des étincelles indus dans les rouages de Device pour rallumer la flamme


A force de répéter à qui veut l’entendre que Device est un projet arrivé accidentellement et que, comme on l’expliquait récemment, « l’existence de Device ne veut aucunement dire la fin de Disturbed », le public pouvait légitimement se demander si David Draiman (Disturbed) assumait vraiment le projet Device. Il s’agissait plus vraisemblablement d’une crainte que le public de Disturbed prenne cette incartade aux relents indus en compagnie de l’ex-Filter Geno Lenardo comme un coup de poignard dans le dos.

Une crainte qui, par ailleurs, apparaît étrangement en opposition avec l’enthousiasme débordant qu’a Draiman à parler du projet. Notamment quand il évoque avec nous, dans un entretien à paraître bientôt, l’excitation d’avoir à tout recommencer de zéro : « J’adore être le nouveau gars et faire partie du projet qui attise toutes les curiosités. J’adore avoir la possibilité de recommencer. (Rires) C’est un sentiment très revigorant ! », ou avec le magazine australien Heavy la composition de cet album éponyme : « Cela a été une expérience merveilleuse. J’ai adoré ça, vraiment, d’être libre et de créer. » Comme d’autre frontmen avec leur side-projects, Draiman apprécie de pouvoir un peu prendre l’air avec un projet qu’il emmène plus ou moins où il veut artistiquement. Seize années avec Disturbed l’ont-il fatigué de ses partenaires habituels ?

Lire la suite…



  • Arrow
    Arrow
    Mainstage 1 @ Hellfest - jour 3
    Slider
  • 1/3