ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Interview   

Loudblast : une renaissance perpétuelle


Loudblast a la foi. Son nouvel album Manifesto est un miracle. Changement de line-up, un genou cassé pour le batteur Hervé Coquerel juste avant les préproductions, un confinement décrété en plein enregistrement suite à la pandémie de Covid-19… Il y avait de quoi en décourager plus d’un, mais pas les nordistes qui ont plus que jamais la niaque. A croire que trente-cinq ans de carrière, ça forge le caractère.

Le résultat, le bien nommé Manifesto, est une synthèse, un condensé de ce que Loudblast a fait de mieux, allant piocher autant dans le death metal iconique de Sublime Dementia (1993) que dans la noirceur Celtic Frostienne de Burial Ground (2014), et bénéficiant de l’expertise du coproducteur HK Krauss du Vamacara Studio grâce à qui le groupe n’aura jamais sonné aussi puissant. En 2014, Stéphane qualifiait le line-up d’alors de renaissance ; force est de constater que six ans plus tard, il est en train d’en vivre une nouvelle.

Nous avons longuement échangé avec Stéphane Buriez et Hervé Coquerel pour qu’ils nous disent tout sur ce nouveau méfait qui fera date dans la carrière de Loudblast, pour sa musique, mais aussi pour son histoire singulière, entre un Kévin Foley appelé en renfort et le chaos d’une pandémie, en passant par quelques secrets de fabrication.

Lire l’interview…



Track By Track   

Loudblast : something more


“Honestly, I don’t usually like thrash/death metal, but this is a really good album” ” – this is what our dear corporate manager told us about the Loudblast album this week. Fact: this album has something more than the others.

Loudblast: this French band that is on a roll right now! In fact they are part of the lucky ones following the Big Four, Dream Theater and Slipknot at Sonisphere in Amnéville. Particularly because their leader Stéphane Buriez knows how to be everywhere at once: be it in the studio with Allan Theo (French 90s pop star) or as a guest at the round table representing the metal scene in front of spokesmen of the Catholic Church… To be perfectly honest, we were also pleasantly surprised to see the feedback generated by the imminent release of the band’s latest album. This is their latest album after seven long years.

All of this was worth the wait. Frozen Moments Between Life And Death is an outstanding album. In fact, it’s very hard to give it justice in a Track By Track description because the album is actually not very varied. In terms of setting an atmosphere, it is quite uniform. This makes it difficult to find new adjectives and vocabulary to describe the songs one by one. But we can try anyway because the tracks themselves are incredibly resourceful. The more you hear them, the more a multitude of details emerge making all the difference: arpeggio, contrasts and harmonies on two guitars…

Enjoy this track by track !



Titre À Titre   

Loudblast : quelque chose de plus


« Franchement, j’aime pas trop le thrash/death en temps normal, mais c’est vraiment un bon album » nous disait en début de semaine notre bien-aimé chef d’entreprise à propos de ce disque de Loudblast. Normal : ce disque a quelque chose en plus.

Loudblast : voilà un groupe français qui a le vent en poupe en ce moment ! Ils font en effet partie des élus qui accompagneront le Big Four, Dream Theater et Slipknot au Sonisphere d’Amnéville. Plus particulièrement, le leader Stéphane Buriez sait être partout : en studio avec Allan Theo (!), invité à une table ronde pour représenter le public metal auprès des représentants de l’Eglise Catholique… Et pour être tout à fait honnêtes avec vous, nous avons même été (agréablement) surpris de voir les retours que générait l’imminente sortie du prochain album du groupe. Un premier album depuis sept longues années.

Et ça valait le coup d’attendre. Frozen Moments Between Life And Death est exceptionnel. Difficile, d’ailleurs, de lui rendre justice avec un Track By Track. Ce n’est, en effet, pas un album extrêmement varié. Côté atmosphères, sa couleur est au contraire très homogène. Ce qui complique le renouvellement des adjectifs et du vocabulaire à utiliser pour décrire tour à tour les chansons. Mais essayons tout de même. Car, en eux-mêmes, les titres de cet opus sont d’une impressionnante richesse. Chacun révèle au fil des écoutes une multitude de détails qui font toute la différence : arpèges, contrastes, harmonies à deux guitares…

Savourez ce track by track !



  • Arrow
    Arrow
    Slipknot @ Lyon
    Slider
  • 1/3