ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Live Report   

Avatar fait son cirque


En ce début décembre, le Trabendo accueille une affiche 100% suédoise avec les très attendus Avatar, et en ouverture leurs compatriotes de The Last Band. Sans surprise, la salle affiche complet depuis des semaines, et on aurait de quoi se demander si, pour le prochain passage du groupe, il ne faudrait pas prévoir un peu plus de sept cent places, quitte à déménager dans le dix-huitième arrondissement.

Parmi les fidèles venus pour cette soirée de metal scandinave, on trouve étonnamment une grande variété d’âges et de styles, certains étant même maquillés en honneur du combo tête d’affiche. Malgré une ouverture des portes prématurée, avant 19 heures, ce n’est qu’autour de 20 heures que le groupe de première partie fait son apparition sur la scène.

Lire la suite…



Interview   

Avatar fait un tour au bestiaire


Avatar - credit Johan CarlenMine de rien, Avatar, que beaucoup découvraient en première partie d’Avenged Sevenfold malgré une carrière déjà bien amorcée, fait son bonhomme de chemin et est doucement mais sûrement en train de s’imposer. D’abord en travaillant la part visuelle de son art – en témoigne les concerts, le personnage du clown incarné par le chanteur Johannes Eckerström mais aussi son dernier clip vidéo scénarisé particulièrement original -, faisant de chaque composante du groupe une part d’une oeuvre globale et d’un concept. Et puis en amenant des idées nouvelles voire étonnantes, comme celle d’élaborer son nouvel album Feathers & Flesh autour d’une fable animalière, inspirée de celles de Jean De La Fontaine. Une fable également racontée dans un livre qui accompagne l’album.

Cet album, particulièrement théâtral, imagé, peut-être même un peu fou, n’est autre qu’une allégorie sur la condition humaine, où Avatar continue à explorer la psychologie, ouvrant « des portes dans nos esprits vers des pièces plus sombres, » comme l’explique ci-après le chanteur. C’est longuement que nous nous sommes entretenus avec lui, mais également le batteur John Alfredsson, pour creuser une oeuvre qui sort définitivement des sentiers battus. Avec eux nous revenons sur cette fable, sa genèse, ses personnages, sa morale… Mais aussi comment celle-ci sincère dans l’oeuvre globale d’Avatar, groupe qui ne rechigne jamais sur les défis, tout le contraire même.

Lire l’interview…



Interview   

Avatar : le clown de l’apocalypse


Il aura fallu cinq albums pour que la scène metal commence vraiment à imprimer le visage de clown malicieux et terrifiant de Johannes Eckerström – quelque part entre le Joker de Batman et Alice Cooper – et de sa bande dans Avatar. Mais en même temps, ce furent cinq albums où le groupe suédois s’est cherché, autant musicalement que visuellement, entre ses influences et son désir de se démarquer. Et c’est cette année avec son nouvel album Hail The Apocalypse qu’Avatar a abouti à sa recette la plus personnelle à ce jour. Un nouvel album qui mélange un metal tourné vers l’avenir à des traits de conception hérités des vieux groupes, qui privilégiaient l’énergie à la perfection, comme nous le fait savoir Eckerström dans l’entretien qui suit.

Et Avatar est bien décidé à surfer sur la vague de ce début de succès : après un show en première partie d’Avanged Sevenfold et Five Finger Death Punch au Zénith de Paris le 20 novembre 2013, Avatar revient un an quasi jour pour jour dans la capitale, à la Flèche d’Or, en tête d’affiche. Alors pour en savoir plus sur le groupe, nous vous proposons ci-après un retour sur ce cinquième album avec le frontman du quintet.

Lire l’interview…



  • Arrow
    Arrow
    Rob Zombie @ Hellfest
    Slider
  • 1/3