ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Interview   

L’ouragan Avatarium monte en puissance


Si l’on peut reconnaître un autre talent à Leif Edling que ceux de compositeur, parolier et génie du riff, c’est celui de savoir très bien s’entourer en dénichant de sacrés talents. Avatarium en est le symbole, formation de musiciens jusqu’alors peu voire pas du tout connus mais qui excellent chacun dans leur domaine, avec des personnalités, des sensibilités bien affirmées. Et en particulier le couple que forme la chanteuse Jennie-Ann Smith et le guitartiste Marcus Jidell. Il y a d’ailleurs des signes qui ne trompent pas, Edling, lui qui est pourtant habitué à avoir la main mise sur la création, commence à leur laisser de plus en plus de place pour s’exprimer, leur permettant notamment, cette fois-ci, avec le nouvel album Hurricanes And Halos, d’apporter deux compositions pleines de fraîcheur.

Comme nous avons déjà, à deux reprises, eu l’occasion de faire connaissance avec Jidell, c’est au cas de son épouse et chanteuse, au background jazz, soul et pop, que nous nous sommes intéressés cette fois-ci. Ainsi elle nous parle de ce troisième album et de la dynamique actuelle du groupe, mais aussi d’elle-même afin de mieux saisir son état d’esprit d’artiste.

Lire l’interview…



Interview   

The Doomsday Kingdom : ici repose Leif Edling…


Cela fait maintenant un petit moment que Leif Edling se fait discret autant dans les médias que sur scène, et pour cause le Doomfather est victime depuis quelques années de fatigue chronique, communément appelé « burn-out ». Obligé de se terrer chez lui, souvent dans le silence, avec un minimum d’activité, il n’en a pas pour autant mis de côté sa créativité, c’est même un besoin vital pour lui. Voilà comment il nous a tout de même gratifié de deux albums d’Avatarium – avec un troisième à venir -, d’un EP de Candlemass et aujourd’hui d’un album avec son nouveau projet The Doomsday Kingdom.

C’est donc avec un vrai plaisir que nous avons pu nous entretenir avec lui dans le cadre de la promo de ce dernier disque, un album né dans les catacombes de Paris et de son amour pour le heavy metal traditionnel, mais également marqué par son état de santé au sujet duquel il est aujourd’hui en mesure de nous rassurer. Et évidemment, nous en profitons également pour faire le point sur son groupe de toujours, Candlemass.

Lire l’interview…



Interview   

Candlemass conjure la malédiction


Mats "Mappe" Björkman - CandlemassLe dernier album de Candlemass, Psalms For The Dead, tout aussi savoureux qu’il puisse être, a laissé un arrière goût amer en ayant été annoncé comme l’ultime album du groupe. Le bassiste Leif Edling expliquait en février 2012, alors que l’album ne sortait pas encore avant plusieurs mois, vouloir « arrêter avant de devenir trop vieux et sortir des albums à moitié boiteux » et « lentement disparaître sous le soleil couchant avec [leur] dignité intacte », ce qui n’apaisait pas forcément les fans, dans l’incompréhension d’une décision qui survenait après une série d’albums encensés par tous, et qui avaient largement adopté l’excellent Robert Lowe en tant que frontman des Suédois. Frontman par ailleurs remercié puis remplacé par Mats Levén – celui-là même qui officiait dans Krux avec Edling et a posé sa voix sur certaines démos de Candlemass – pour assurer les concerts. Et si les fans ont donc pu se consoler en retrouvant Candlemass sur les planches, les mystérieux problèmes de santé de Leif Edling, qui se sont révélés être de la fatigue chronique, ainsi que la multiplication des projets (Avatarium et plus récemment Doomsday King), n’étaient pas là pour redonner espoir quant à l’avenir des maîtres du doom.

Ce qui nous emmène à aujourd’hui où, pour célébrer les trente ans du premier et fondateur album Epicus Doomicus Metallicus, Candlemass sort non seulement une compilation rétrospective, Behind The Wall Of Doom, mais également un inattendu EP, Death Thy Lover, qui entérine la place de Levén au sein du groupe. Que doit-on voir derrière cette démarche ? Candlemass serait-il en train de revoir ses plans ? Nous avons discuté avec le guitariste rythmique Mats « Mappe » Björkman qui nous fait l’état des lieux et le point sur l’histoire récente de Candlemass pour mieux comprendre ce qui s’est passé ces dernières années. L’occasion aussi de revenir sur l’état de santé de Leif Edling, parmi d’autres sujets.

Lire l’interview…



News Express   

Leif Edling (CANDLEMASS) lance le projet THE DOOMSDAY KINGDOM


Le bassiste de CANDLEMASS Leif Edling a lancé son nouveau projet solo baptisé THE DOOMSDAY KINGDOM qu’il présente dans une vidéo avec 1 minute 20 de nouveau son. Lire la suite…



Interview   

Avatarium déploie ses ailes


Marcus Jidell - AvatariumOn avait bien senti avec le premier opus d’Avatarium qu’une alchimie spéciale était née. Et si on a été peu surpris de la qualité de l’oeuvre, le génial Leif Edling, bassiste de son état, étant aux commandes, on avait notamment découvert une chanteuse et un guitariste dont on avait jusque-là peu entendu parler : Jennie-Ann Smith et Marcus Jidell. Un couple (car ils sont mariés) qui a trouvé en Avatarium le réceptacle idéal pour exprimer l’étendue de leur talent. Si Smith était totalement inconnue avant ça, et était donc une surprise en soit, Jidell, lui montrait un visage différent de celui qu’il a pu brièvement afficher chez Evergrey, moins bridé semble-t-il, à en croire les raisons de son split avec le groupe – qu’on comprend un peu mieux maintenant que les explications nébuleuses de Tom S. Englund – qu’il évoque à la fin de l’entretien qui suit.

Et sur le second opus d’Avatarium, The Girl With The Raven Mask, le groupe continue à prendre ses aises, à façonner son son, à ouvrir ses horizons, et ce malgré les problèmes de santé que rencontre depuis quelques temps le compositeur principal, Leif Edling, dont Jidell nous explique (enfin) l’origine. Le guitariste fait le point avec nous sur ce nouvel album, mais aussi l’EP All I Want sorti l’an passé et sur l’évolution du groupe.

Lire l’interview…



News Express   

Leif Edling (CANDLEMASS) ne se produira pas en live cette année


Leif Edling (CANDLEMASS) ne se produira pas en live cette année pour raisons de santé informe le groupe dans un communiqué en ligne sur sa page Facebook. « Nous voulons juste dire à nos fans/bookers et agents que notre bassiste et compositeur principal Leif Edling sera, malheureusement, absent de scène encore une année à cause de soucis de santé. Il fait son chemin pour aller mieux et c’est donc notre claviériste Per Wiberg (OPETH, SPIRITUAL BEGGARS) ou Jörgen Sandström [GRAVE, ENTOMBED] qui assureront la basse pendant que Leif se remet » écrit le groupe.



News Express   

Leif Edling (CANDLEMASS, AVATARIUM) va faire une pause d’un an


Le bassiste Leif Edling (CANDLEMASS, AVATARIUM) va faire une pause d’un an pour se remettre de soucis de santé dont la nature exacte n’est pas connue. CANDLEMASS a ainsi annoncé sur sa page Facebook : « Nous voulons simplement dire à nos fans ainsi qu’aux bookers et agents que notre bassiste et principal compositeur Leif Edling ne sera malheureusement pas sur scène une année supplémentaire en raison de ses problèmes de santé. Leif est sur le point d’aller mieux mais c’est notre claviériste Per Wiberg qui va assurer la basse la plupart du temps pendant que Leif se remet ».



Interviews   

Avatarium: a new icon for the Temple of Doom


It didn’t take Leif Edling long to come back with a new band after the release of Psalm For The Dead, Candlemass album which was announced to be the last. Not that he lacked musical projects, notably with Krux, but the perspective of putting an end to the discography (the band insisted that it hasn’t split) of this essential pillar of the doom scene that he lead with an iron hand for almost thirty years must have left kind of a void in his heart as well as in his fans’.

But life is full of surprises, and Edling found in Marcus Jidell, current Evergrey guitarist, a perfect match to start a new venture. So was born Avatarium, joined by singer Jennie-Ann Smith, Tiamat drummer Lars Sköld and Krux/Jupiter Society keyboardist Carl Westholm. This first attempt inevitably features typical Leif Edling riffs which will make Candlemass and Krux fans feel home. But Avatarium distinguishes itself through a new component: some musical parts strongly inspired by folk, almost psychedelic, music from the Sixties and Seventies, which create a most interesting contrast.

In the following interview, Marcus Jidell tells us about the creation of this band (which Mikael Akerfeldt from Opeth was originally supposed to front), of this unknown singer coming almost out of nowhere and however talented, of their wish to make an album that renews with the organic side of the Seventies’ bluesy rock, of his love for improvised music and Evergrey, which should soon get back on track for the sequel to Glorious Collisions.

Read the interview.



Interview   

Avatarium : une nouvelle figure dans le Temple du Doom


Il n’a pas fallu longtemps à Leif Edling après la sortie de Psalm For The Dead, album de Candlemass annoncé comme étant leur dernier, pour revenir avec un nouveau groupe. Pas qu’il manque de projets musicaux, notamment avec Krux, mais la perspective d’arrêter la discographie (le groupe a insisté en disant qu’il n’avait pas splitté) de cet incontournable de la scène doom qu’il a mené d’une main de maître pendant presque trente ans doit lui laisser un certain vide, autant que dans le cœur des fans.

Mais la vie faisant parfois bien les choses, Edling à trouvé en Marcus Jidell, actuel guitariste d’Evergrey, un parfait partenaire pour débuter une nouvelle histoire. Ainsi est né Avatarium, rejoint par la chanteuse Jennie-Ann Smith, le batteur de Tiamat Lars Sköld et le claviériste de Krux et Jupiter Society Carl Westholm. Inévitablement, dans ce premier essai on retrouve ces riffs typiques de Leif Edling avec lesquels les fans de Candlemass et Krux se sentiront en terrain conquis. Mais une autre composante fait la caractéristique d’Avatarium et le démarque : ces passages très inspirés par les musiques folk, voire psychédéliques, des années soixante et soixante-dix qui créent un contraste des plus intéressants.

Marcus Jidell nous parle dans l’entretien qui suit de la genèse de ce groupe (dont Mikael Akerfeldt d’Opeth devait à l’origine être le frontman), de cette chanteuse inconnue, comme sortie de nulle part, et pourtant talentueuse, de leur volonté de faire un album qui renoue avec le côté organique du rock bluesy des années soixante-dix, de son amour pour les musiques improvisées et de Evergrey qui devrait bientôt se mettre à plancher sur la suite de Glorious Collision.

Lire l’interview.



  • Arrow
    Arrow
    Five Finger Death Punch @ Hellfest
    Slider
  • 1/3