ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

News Express   

Sully Erna (GODSMACK) dévoile la nouvelle chanson « Don’t Comfort Me »


Sully Erna, le chanteur de GODSMACK, sortira son deuxième album solo, intitulé Hometown Life, le 30 septembre via BMG. Voir les détails…



Interview   

Godsmack à pleine puissance


Godsmack s’est fait particulièrement discret ces dernières années, le précédent opus The Oracle datant de 2010 et ayant lui-même fait suite à une absence discographique de quatre années. Une absence qui s’est faite d’autant plus sentir sur le continent européen que le groupe semblait, en apparence, bouder, (quand ce n’est pas la malchance qui s’en mêlait) restant cloîtré dans le pays de l’oncle Sam. Mais la réalité est que le groupe de Boston était au bord de l’implosion, par la fatigue mais aussi à cause de problèmes qui empêchaient son bon fonctionnement. Mais voilà, après s’être ressourcé et avoir régénéré l’envie, Godsmack est de retour cette année avec 1000hp, son nouvel album varié qui apporte un peu de fraîcheur au milieu des brûlots heavy rock typiques du combo, bien décidé à mettre le turbo pour palier aux années d’inactivité. Et le frontman Sully Erna avec qui nous avons discuté dans l’entretien qui suit, insiste bien pour dire aux fans que le groupe compte bien « venir en Europe et y jouer autant que possible, de manière à rattraper le temps perdu. »

Nous avons donc questionné le chanteur sur tout ceci, déviant la discussion sur des sujets plus généraux, comme sa nostalgie de l’époque analogique, la ville de Boston qui semble avoir une place importante dans le cœur des musiciens ou le rapport du groupe aux scènes grunge voir néo metal auxquelles ils ont souvent été associés.

Lire l’interview…



Nouvelles Du Front   

Sully Erna fait amende honorable


Sully Erna, frontman du célèbre groupe Godsmack vient de publier un long communiqué en guise d’excuses publiques. En effet le chanteur avait affirmé sur scène (en gros) que Scott Stapp – le leader de Creed (photo) – était un « sodomite ».

Il y a débat sur l’emploi exact de ce terme pour les quatre raisons suivantes : votre serviteur n’est pas allé au terme de sa thèse d’anglais, il est difficile de maîtriser toutes les insultes présentes dans la vocabulaire américain, Blabbermouth reprend de la sorte le terme « F****t » qui nous intéresse (ce qui ne nous avance pas beaucoup, convenons-en) sans oublier le fait que le mot employé sur la vidéo ci-dessous – « F****t » rappelons-le – est difficilement compréhensible.

Dans son communiqué, Sully reconnaît qu’il est allé trop loin le 9 octobre dernier. Certes Scott Stapp s’est mal comporté par le passé mais « il a fait de gros efforts sur lui-même » avec le temps et un « papa de 42 ans » comme lui n’aurait pas dû prononcer ces mots inadaptés. Le chanteur précisant qu’il a eu l’idée d’écrire ce communiqué seul, et non sur les conseils de son management ou de son label. Mais malgré tout une question de taille subsiste : pourquoi Scott Stapp a-t-il la réputation d’être une tête de c*n ?

Allez Animal vient avec moi, on a pas mal de poubelles à aller fouiller…



  • Arrow
    Arrow
    Slipknot @ Lyon
    Slider
  • 1/3