ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Interview   

Extol se redonne une chance pour élever le metal extrême vers la lumière


Extol est de ces petits bijoux du death/thrash metal progressif sur lequel certains curieux sont peut-être déjà tombés, souvent par hasard. Car reconnaissons-le, la carrière d’Extol est restée confidentielle malgré le statut de « culte » acquis via des albums éclairés. Certains citeront l’album Undeceived comme référence. Un album qui, malgré la production encore maigre, étonne toujours autant par ses riffs, mélodies et idées des plus inspirées. A classer à côté d’un Believer notamment, pour ses thématiques chrétiennes évidemment, mais surtout pour son sens de la composition racée.

Mais la vie du groupe a été des plus mouvementées, instable même. Extol a même jeté l’éponge en 2007, en quelque sorte, principalement à cause des problèmes personnels de son leader Peter Espevoll, poussant trois de ses membres de l’époque vers la sortie et à fonder le groupe Mantric qui hérite assurément de qualités semblables. Mais comme il aurait été bien dommage de priver la sphère metal d’une telle formation, capable de pousser le genre plus loin, Extol est aujourd’hui de retour, par la simple force de l’envie de trois des membres d’origine. C’est ainsi que l’album éponyme a vu le jour le 24 juin dernier chez Indie Recordings. Un retour aux sources, en partie, dans la forme, une avancée dans le fond. Voilà un album qui offre une belle carte de visite pour Extol, comme Undeceived avait pu le faire en son temps.

On parle de tout ceci – la pause que s’est accordée le groupe, la reformation, l’album et même le documentaire consacré à la bande mais qui met en lumière bien plus qu’un simple groupe – avec Peter Espevoll dans l’entretien qui suit.

Lire l’interview…



  • Arrow
    Arrow
    Judas Priest @ Vienne
    Slider
  • 1/3