ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Nouvelles Du Front   

Meurtre d’un chanteur de black metal en Thaïlande : comme un goût de redite


Si depuis plus de deux mois la Thaïlande occupe l’espace médiatique avec une crise sociale sans précédent, ayant conduit la population à exprimer son ras-le-bol dans la rue, avec pour objectif de faire tomber la Première Ministre du pays, Yingluck Shinawatra, c’est un fait divers, pour le moins déroutant, qui vient s’intercaler dans le fil d’actu des médias généralistes. Et il n’a rien de politique.

Metro News a dévoilé hier, 15 janvier, une affaire de meurtre qui, si elle peut paraître insensée pour le citoyen lambda, ne sera pas sans rappeler à la communauté metal une histoire pour le moins similaire vieille de plus de vingt ans, une de celles qui a fait la légende du black metal (voire du metal en général) : le 11 août 1993, la scène black metal norvégienne attirait tous les regards du monde après que Varg Vikernes ait assassiné de vingt-trois coups de couteau Euronymous (de son vrai nom, Øystein Aarseth), leader du groupe Mayhem et gérant du label Deathlike Silence Productions. Et aujourd’hui, bis repetita (ou presque) : Prakarn Harnphanbusakorn, jeune fan de la formation de black metal thaïlandaise Surrender Of Divinity a, avec pour seul motif le fait que son chanteur Samong Traisattha ne soit pas « un vrai sataniste », décidé de le lui faire payer de la plus brute des manières : trente coups de couteau !

Lire la suite…



Le Blog Du Doc    Nouvelles Du Front   

Les grands médias et l’affaire Varg


Après avoir suscité le rejet de la communauté metal, ou a contrario une certaine forme de culte/vénération de la part des metalleux les plus extrémistes, pour avoir assassiné Euronymous (Mayhem) en 1993, le fascinant Varg Vikernes (Burzum) a donc une nouvelle fois fait la Une des journaux. Mais cette fois Varg a eu la possibilité de toucher TOUTE la population française comme le prouve le buzz médiatique depuis son arrestation du mardi 16 juillet.

Interpellé en Corrèze où il résidait depuis 2010, Varg est toujours en garde à vue en ce moment même. La SDAT (Sous-Direction Antiterroriste de la Police Judiciaire) l’interrogeant sur la présence d’armes chez lui en vue d’un éventuel « acte terroriste ». Manuel Valls, le Ministre de l’Intérieur, a cependant précisé sur le sujet qu’il n’y avait pour le moment « ni cible, ni projet identifié ».

Lire la suite.



  • Arrow
    Arrow
    Rock'N Festival @ Chauny
    Slider
  • 1/3