ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Révélation High Hopes   

Evilness : ne pas se laisser piéger par les apparences


Il y a dans le metal tout un tas de noms et mots que l’on retrouve un peu partout : dans les titres d’albums, de chansons ou carrément dans les noms des groupes eux-mêmes. De fait, il arrive que l’on passe à côté d’un groupe car malheureusement si son nom résonne à notre oreille de manière un peu trop générique ou cliché, le cerveau, pas toujours très malin, avant même une première écoute, classera la formation dans la case « à écouter plus tard (si j’ai pas mieux à faire) ». Mais là est l’erreur à ne pas commettre. Surtout quand on tombe sur un groupe de la trempe d’Evilness, cette jeune formation toulousaine formée en 2010 et qui a récemment sorti, le 15 novembre dernier, son tout premier EP : Unreachable Clarity.

D’une, c’est français (on soutient sa scène locale, par Toutatis !). De deux, c’est de qualité. Et nombreux sont les groupes qui rêveraient, certainement, de sortir un premier EP d’une qualité similaire à ce Unreachable Clarity. Ce n’est pas qu’Evilness révolutionne le death metal (allant du death mélo au deathcore), mais le boulot est tellement appliqué et les riffs bougrement efficaces (d’ailleurs, l’EP est divisé en deux parties, et sa seconde moitié contient trois titres dans leur version instrumentale, idéal donc pour se concentrer sur ce groove Evilness). C’est bien l’essentiel. Car à moins d’être une formation prodigieuse et ainsi sortir de véritables pépites à chaque tentatives, quand une formation débute il est plus prudent, pour elle, d’évoluer sereinement. Et pour ce faire, pas la peine d’en faire des caisses : être sincère, appliqué et vous voilà avec un premier EP plus que convaincant.

Lire la suite et écouter Evilness.



  • Arrow
    Arrow
    Slipknot @ Lyon
    Slider
  • 1/3