ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Interviews   

Extol gets another chance to rise extreme metal towards the light


Extol is one of the little treasures stemming from progressive death/thrash metal that a few curious amateurs might have already come across, most likely by mere coincidence. Indeed, we have to acknowledge the fact that Extol’s career has remained rather underground despite having acquired a “cult” status through a few insightful albums. Amongst these albums, some will name Undeceived as a reference. Despite a rather weak production, the record still manages to surprise its listeners through its riffs, melodies and inspired ideas. The band could be compared to Believer, for its Christian thematic, predictably enough, but mostly for its effective sense of composition.

However, the band’s career has been extremely shaky, unstable even. Extol even threw the towel in 2007 mostly due to personal problems encountered by its leader Peter Espevoll; which led three of the remaining members to quit and form Mantric, a new band which definitely inherited Extol’s main attributes. But it would have been a real shame to deprive the metal scene from such an act, capable of pushing further the boundaries of its own musical genre. As a result, Extol is now back in the game, only pushed forward by the strong drive of three of its original members. Thus was released a new eponymous album on June 24th through Indie Recordings. This album marks a return to basics in its form, and a step forward in its substance. The record will definitely provide Extol with a nice business card, just like Undeceived did in the past.

These topics – including the break that the band went through, its reformation, the album and even the documentary covering the band’s story and putting to light its background – will be covered in the following interview with Peter Espevoll.

Read the interview…



Interview   

Extol se redonne une chance pour élever le metal extrême vers la lumière


Extol est de ces petits bijoux du death/thrash metal progressif sur lequel certains curieux sont peut-être déjà tombés, souvent par hasard. Car reconnaissons-le, la carrière d’Extol est restée confidentielle malgré le statut de « culte » acquis via des albums éclairés. Certains citeront l’album Undeceived comme référence. Un album qui, malgré la production encore maigre, étonne toujours autant par ses riffs, mélodies et idées des plus inspirées. A classer à côté d’un Believer notamment, pour ses thématiques chrétiennes évidemment, mais surtout pour son sens de la composition racée.

Mais la vie du groupe a été des plus mouvementées, instable même. Extol a même jeté l’éponge en 2007, en quelque sorte, principalement à cause des problèmes personnels de son leader Peter Espevoll, poussant trois de ses membres de l’époque vers la sortie et à fonder le groupe Mantric qui hérite assurément de qualités semblables. Mais comme il aurait été bien dommage de priver la sphère metal d’une telle formation, capable de pousser le genre plus loin, Extol est aujourd’hui de retour, par la simple force de l’envie de trois des membres d’origine. C’est ainsi que l’album éponyme a vu le jour le 24 juin dernier chez Indie Recordings. Un retour aux sources, en partie, dans la forme, une avancée dans le fond. Voilà un album qui offre une belle carte de visite pour Extol, comme Undeceived avait pu le faire en son temps.

On parle de tout ceci – la pause que s’est accordée le groupe, la reformation, l’album et même le documentaire consacré à la bande mais qui met en lumière bien plus qu’un simple groupe – avec Peter Espevoll dans l’entretien qui suit.

Lire l’interview…



Metalanalyse   

Extol : une réunion d’ombre et de lumière


Pour la sortie de cet album éponyme, les Norvégiens d’Extol reviennent de loin. Et pour cause, le dernier album en date du groupe remontait à 2005 avec The Blueprint Dives. Extol avait annoncé la cessation de son activité en 2007 (à cause de problèmes personnels qui empêchait le chanteur Peter Espevoll de faire de la musique, d’après un entretien que nous avons eu avec lui), mais durant ces dernières années, l’idée de reprendre le projet restait dans un coin de la tête de Peter Espevoll et d’Ole Børud.

La reprise d’activité est effective en 2012 avec la réalisation d’un documentaire sur le groupe (« Extol: of Light and Shade »). La réunion du groupe rassemble trois des cinq musiciens de la formation, qui retrouve ainsi Ole Børud, guitariste qui a largement façonné la musique d’Extol avant son départ en 2004 et revenu pour l’occasion, et Peter Espevoll au chant et David Husvik à la batterie, piliers du groupe depuis sa création en 1993. Le nouvel album d’Extol est l’aboutissement de ce retour aux affaires des Norvégiens. Annoncé deux mois seulement avant la sortie dans les bacs, cet album éponyme se veut la synthèse des explorations musicales du groupe.

Lire la suite…



Radio Metal   

Extol, ça fait du bien là où ça fait mal


Première des deux formations norvégiennes présentées dans Rock Is Dead ce mois-ci, Crusty vous propose Undeceived du groupe Extol. Un album conseillé par notre cher ami Spaceman. Extol pratique un black metal paradoxal qui aborde essentiellement des thématiques sur le Christianisme et la lumière divine.

Si vous n’êtes pas adepte de cet univers, ne vous inquiétez pas : cet album regorge de tubes.

Rendez-vous vendredi 12 février à partir de 20h !



Radio Metal   

Extol – Undeceived


This will be the first of the two Norwegian bands featured in Rock Is Dead this month, with an album recommended by our dear Spaceman. Extol delivers a very paradoxical black metal, that essentially dwells on Christianity and the holy light. You’re not much into that kind of stuff? Don’t worry: this album is full of hits.

See you on Friday at 8 PM !



  • Arrow
    Arrow
    Alice Cooper @ Paris
    Slider
  • 1/3