ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Interviews   

Nothing More and yet so many things to say


The kind of band that « sonically and lyrically shakes things up and cuts through the clutter » and that only appears “every 10 years or so” – if these extremely laudatory words are anything to go by, Seven Eleven Music’s CEO Allen Kovac thinks he’s found a real treasure with Nothing More. You’ll have to listen to the band’s self-titled fourth album to decide for yourself whether this is just commercial spiel, or the genuine words of someone who thinks they’ve discovered true talent. In any case, Nothing More have a lot of things to say, in their music (which offers a subtle mix of catchiness and sophistication) as well as on stage (their shows are filled with surprising ideas).

The band’s singer, Jonny Hawkins, did indeed have a lot of things to tell us – from his never-ending doubts to his desire to break new ground, from the band’s intellectual interests to his questioning of the religious beliefs that were instilled in him since childhood. There’s definitely something more, starting with the following interview.

Read the interview…



Interview   

Nothing More et pourtant tant de choses à dire…


Au vu des mots extrêmement élogieux employés, parlant d’un genre de « groupe qui remue les choses avec leur son et leurs paroles et sort du lot » qui n’apparaît que « tous les dix ans », le directeur général de Seven Eleven Music Allen Kovac est persuadé d’avoir trouvé la perle rare dans Nothing More. Discours commercial ou authentique sensation d’avoir découvert un talent novateur, chacun se fera son opinion à l’écoute du dernier, quatrième et éponyme album du groupe sorti le mois dernier. Toujours est-il que Nothing More a bel et bien des choses à dire, ayant tout donné pour sa propre réussite, proposant un subtil mélange d’accroche et de sophistication, mais aussi démontrant une volonté d’offrir de vrais shows avec des idées étonnantes.

Et des choses à nous dire Jonny Hawkins, le chanteur de la formation, en avait, nous parlant des doutes incessants, de la volonté d’innover, de leurs intérêts intellectuels, de sa remise en question des croyances religieuses qui lui ont été inculquées depuis son enfance, etc. Donc « rien de plus » ? Si quand même… A commencer par l’entretien qui suit.

Lire l’interview…



Music Premieres   

Preview: Fair To Midland hits the target


Fair To Midland bewitched more than one listener with their Fables From A Mayfly, released four years ago already. Among these listeners was a certain Serj Tankian (System Of A Down’s Mister Quality), on whose label, Serjical Strike, the record was released. Small wonder, since the Texan band displayed a rare personality and heaps of talent, with original alternative rock songs combining big riffs and irresistible popish melodies.

Fair To Midland make their big comeback this very week with a much-expected new album – especially since a good half of the songs from Fables From A Mayfly were simple re-recordings of inter.funda.stifle, their more confidential 2004 album. Suffice it to say that the fans who’ve been following them from the beginning hungered for new material. Let them be reassured: with Arrows & Anchors, the band kept their promises.

This new album confirms Fair To Midland’s talent and offers irresistible riffs and first-class melodies, as well as the band dazzling personality. Did we say confirm? It does more than that: with this album, the band make a step forward. The music gains new influences, an extra touch of madness, even (“Rikki Tikki Tavi” cannot but be reminiscent of Serk Tankian’s influence), and gets a little harder, which produces bigger contrasts. In this respect, vocalist Darroh Sudderth doesn’t hesitate to call this album “the heaviest non-metal album you will hear this year”. The same Darroh also happens to be the biggest surprise on this album and reveals an impressive vocal variety – going as far as doing grating vocals on the monstrously good single “Musical Chairs”.

Salivating already, are you? Or at least a little piqued? Don’t say another word! In association with the label Season Of Mist, Radio Metal gives you the opportunity to discover Arrows & Anchors in its entirety.

It’s happening here…



Avant-Première   

Avant-première : Fair To Midland met dans le mille


Fair To Midland en avait charmé plus d’un avec son Fables From A Mayfly, album sorti il y a 4 ans déjà, dont un certain Serj Tankian – l’assurance qualité de System Of A Down – sur le label duquel (Serjical Strike) l’album est sorti. Rien d’étonnant car le groupe texan faisait preuve d’une personnalité rare et du talent des plus grands avec des titres originaux de rock alternatifs aux gros riffs et aux mélodies pop irrésistibles.

Cette semaine Fair To Midland revient avec un nouvel album forcément attendu. D’autant plus qu’une bonne moitié des titres de Fables From A Mayfly étaient en réalité des réenregistrements de inter.funda.stifle, leur album de 2004 sorti de manière plus confidentielle. Autant dire que les fans de la première heure avaient soif de nouveau matériel. Qu’ils se rassurent, Arrows & Anchors atteint tous ses objectifs.

Ce nouvel opus confirme le talent de Fair To Midland avec ses riffs irrésistibles, ses mélodies imparables et la personnalité éblouissante du groupe. Mais les texans ne se contentent pas de confirmer : ils avancent également. Sa musique élargit encore son panel d’influences, gagne même un grain de folie supplémentaire (‘Rikki Tikki Tavi’ qui n’est pas sans évoquer l’influence de Serj Tankian) et se durci un peu plus, créant de plus grands contrastes. A cet égard le chanteur Darroh Sudderth n’hésite pas à qualifier son nouveau disque d’« album non-metal le plus heavy que vous entendrez cette année » ! Darroh qui est d’ailleurs certainement la plus grosse surprise de cet album en dévoilant une variété vocale étonnante, se permettant même quelques vocalises écorchées du plus bel effet sur l’imparable single ‘Musical Chairs’.

Tout ceci vous fait saliver ? Ou tout du moins attise votre curiosité ? Eh bien soit ! Radio Metal vous propose, en partenariat avec le label Season Of Mist, de découvrir Arrows & Anchors dans son intégralité.

Ça se passe ici-bas…



Nouvelles Du Front   

C’est tellement évident


Cela ne m’étonne pas du tout que Brett Stowers déclare à Noisecreep « avoir plus en commun avec les Beach Boys qu’avec Dream Theater » en répondant à une question sur la dimension progressive de Fair To Midland, le groupe dont il est le batteur. « Mais je pense que tout est dans la manière dont on définit le prog. Nous avons coutume d’utiliser une structure de chanson assez basique, old-school, mais nous tentons de le faire d’une manière singulière et créative » précise le musicien.

Lire la suite…



Le Blog Du Doc   

12 ans pour un exemple


Les fous dangereux qui bossent au quotidien avec le fou dangereux que je suis connaissent mieux que quiconque la chanson : j’ai une (forte) tendance à écouter toute la journée le même titre quand ce dernier me plait. Ma réputation n’est plus à faire sur ce point et c’est complètement assumé qui plus est : pour que je lâche une musique que j’apprécie il faut que j’en vienne au stade où elle me lasse pour (enfin) passer à autre chose. En ce moment j’écoute à fond Fair To Midland et cette chanson incroyable qu’est « Dance Of The Manatee ». Une écoute qui m’a d’ailleurs inspirée une petite réflexion que je vous fais partager ici.

Lire la suite…



  • Arrow
    Arrow
    Slipknot @ Lyon
    Slider
  • 1/3