ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

No Comment   

Radio Metal et Metalorgie présentent : No Comment Saison 3 – Episode 38


Radio Metal, en partenariat avec le webzine Metalorgie, vous propose la saison 3 de la rubrique No Comment. En voici le 38e épisode.

« Voilà pourquoi les groupes devraient rester underground ! Pour rester à l’abri des commentaires cons ! » a-t-on vu de la part d’un anonyme internaute qu’on ne remerciera jamais assez pour nous avoir révélé le seul argument valable pour rester underground. D’ailleurs, comme l’affirment nos cyniques confrères de Metal Sucks : « Les mecs qui postent des commentaires sur YouTube sont les plus gros connards de la planète ». Car toi, primate.php des temps modernes, tu te crois à l’abri derrière ton écran et l’anonymat de ton pseudo. Cette rubrique hebdomadaire répondant au doux nom de « No Comment » a pour objectif de te mettre le nez dans ta merde et, à notre modeste niveau, de te médiatiser dans l’objectif de rappeler aux détracteurs du metal qu’ils ont raison de l’être. Chaque semaine, Radio Metal propose à tes semblables de voter en commentaire de notre article (attention : les votes sur notre page Facebook ne sont pas pris en compte) pour élire le commentaire de la semaine. Les votes s’arrêtent de facto chaque dimanche à 23h59.

RÉSULTATS ÉPISODE 37 : Nous sommes ravis d’annoncer la victoire d’Angeline Alexandre, avec son discours sur les méfaits du rap. Cet internaute, pour sa présence récurrente témoignant d’une réelle motivation, a par ailleurs gagné un abonnement annuel à la rubrique No Comment.

Cliquez ici pour découvrir notre sélection de la semaine et voter !



Vide(o)rdure   

Marilyn Manson : fais comme l’Oizo


Il y a quelques instants, laissant voguer notre imagination, nous avons fantasmé un avenir dans lequel Marilyn Manson laisserait tomber tous les apparats de son personnage pour redevenir Brian Warner, pour se produire dans des arrières salles de clubs mal éclairées, avec une vieille gratte sèche, peut-être accompagné d’une batterie légère, peut-être jouée aux balais, chantant un blues bizarre à la Captain Beefheart de sa voix éraillée.

Une petite fantaisie inventée parce que, jusqu’à preuve du contraire, pour le moment, ce n’est pas sous la figure grimée de Marilyn Manson que l’artiste nous amènera ce qu’il a de mieux à offrir car, constatons-nous aujourd’hui, ce qu’il a créé de mieux en cette année 2012, pour l’heure, c’est certainement son interprétation dans le nouveau film de Quentin Dupieux – véritable nom de l’artiste électro Mr Oizo et père du personnage en peluche jaune Flat Eric – présenté cette semaine au festival de Cannes dans la sélection Quinzaine des Réalisateurs.

A voir dans la suite…



Potin   

Sean Penn + Robert Smith = Ozzy Osbourne ? Bin, voyons…


Le festival de Cannes 2011 s’est clôturé hier et vous n’en avez rien, mais ab-so-lu-ment rien à carrer car c’est un monde de vendus, de pourris, de stars blindées de thunes qui se foutent du monde en pétant dans des draps de soies et dans des fringues de grands couturiers. Sauf qu’on y trouve des films qu’on ne verra sans doute plus jamais, des films chiants parce que vous n’y comprenez rien alors que vous, ce que vous aimez, c’est quand des hélicoptères bombardent un village ennemi de napalm au son de « La Chevauchée des Valkyries » comme dans Apocalypse Now, palme d’or à Cannes en 1979… No comment.

Si vous ne le saviez pas, cette année la Palme est allée à The Tree Of Life de Terrence Malick (non, vous n’y échapperez pas !) avec Sean Penn dans le rôle principal. Et du coup, la récompense n’est donc pas allé à This Must Be The Place de Paolo Sorrentino avec dans le rôle principal… Oh, Sean Penn ! Normal : un grand acteur se retrouve dans les grands films (j’imagine que c’est un grand film parce qu’il était en sélection officiel au festival) et on peut donc le retrouver dans plusieurs films à la fois.

Et dans le cinéma comme ailleurs, quand on interprète quelque chose, les journalistes veulent en savoir plus sur les influences, les références, etc. Problème : là, c’est les journalistes qui ont l’air d’en manquer, de références.

Lire la suite…



  • Arrow
    Arrow
    In Flames @ Lyon
    Slider
  • 1/3