ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Interview   

The 69 Eyes : les vampires ne vieillissent pas


The 69 Eyes a trente ans, ça se fête non ? Eh bien, pour Jyrki 69, chanteur du groupe, les anniversaires, ce n’est pas forcément sa tasse de thé. Lui se voit comme un éternel ado jouant dans un groupe de garage, alors trente ans, ce n’est pour lui rien d’autre qu’un chiffre abstrait. Mais, compte tenu du culte de l’anniversaire qui sévit actuellement dans l’industrie, il a tout de même fini par céder. Mais plutôt que de regarder dans le rétroviseur, sa manière de célébrer, c’est avant tout de sortir un nouvel album : on invite quelques amis à pousser la chansonnette, on rajoute quelques ballons sur la pochette, un petit documentaire pour accompagner et le tour est joué.

Pour autant, ce West End – dont le titre renvoie surtout à la fin de l’Occident sous un prisme gothique – ne trompe pas quant à l’expérience de The 69 Eyes. Il faut dire que si l’on connaît ceux que l’on surnomme les Helsinki Vampires avant tout comme un groupe de rock gothique, leur fibre artistique s’est construite avec le temps de manière singulière, avec un amalgame d’ingrédients et quelques plaisanteries devenues tout à fait sérieuses. Alors si l’on parle évidemment de West End ci-après avec Jyrki 69, nous avons également saisi l’opportunité de revenir sur la construction du style The 69 Eyes et sur sa longévité.

Lire l’interview…



Interview   

Cradle Of Filth : la séduction du renouveau


Le renouveau sied à Cradle Of Filth. L’icône du black anglais en avait besoin et l’avait bien compris. L’arrivée de deux nouveaux guitaristes, Richard Shaw et Marek « Ashok » Šmerda, a insufflé du sang neuf à la formation dirigée par Dani Filth. En résultait la réussite d’Hammer Of The Witches (2015), à tel point qu’il est possible d’évoquer l’opus comme celui de l’émergence d’un nouveau groupe… Désormais plus proche du heavy, plus accrocheur, Cradle Of Filth veut faire de la chanson le premier matériel de sa musique, avant les artifices.

Ainsi Cryptoriana : The Seductiveness Of Decay est élaboré sans perdre en accroche. Cradle Of Filth l’a composé très sereinement, l’occasion pour Dani Filth d’évoquer une alchimie de groupe retrouvée depuis Hammer Of The Witches, un enthousiasme simple à l’image des moyens employés pour l’enregistrement et la composition de l’album. Aujourd’hui, Cradle Of Filth incarne une forme de quiétude quant à sa direction musicale et son vécu, fait suffisamment rare dans la scène musicale contemporaine pour être mentionné. Travail et plaisir sont ainsi loins d’être indissociables.

Lire l’interview…



Interviews   

Cradle Of Filth: the witches can’t change their spots


Dani Filth - Cradle Of FilthIt’s tough for a band to lose two guitarists at once, especially when one of them was a founding member. But if you are willing to take a new start, it can be a rejuvenating experience that will help you put aside the ways you’ve become stuck in. And this, it would seem, is what happened to a very famous black metal band (whatever genre Nazis might say): Cradle Of Filth.

In the following interview, you can literally feel the enthusiasm of the band’s leader, Dani Filth, regarding this breath of fresh air and the arrival of an actual duo of guitarists, who deliver riffs, melodies and harmonies with great complicity. For the band, the new record, Hammer Of The Witches, was an opportunity to start working as a six-piece again (when The Manticore And Other Horrors was the work of only three people), and to revive the spirit of the most emblematic albums of their career.

A very talkative Dani Filth talks about all this after the cut. Get ready for an interview about sorcery and eroticism, and for a few cutting remarks aimed at the band’s detractors.

Read the interview…



Interview   

Cradle Of Filth : chassez les sorcières, elles reviennent au galop


Dani Filth - Cradle Of FilthDur, dur pour un groupe de metal de perdre deux guitaristes d’un coup, surtout lorsque parmi eux se trouvaient un des membres fondateurs. Mais pour qui sait et trouve les moyens de rebondir, cela peut s’avérer être une magnifique occasion de faire une cure de jouvence et se sortir de l’encroûtement. C’est semble-t-il ce qui est arrivé au célèbre groupe de black metal (qualifions-le ainsi, n’en déplaise aux nazis de la catégorisation) Cradle Of Filth.

L’excitation du leader Dani Filth à retrouver un vent de fraîcheur dans ses rangs et un vrai duo de guitaristes, balançant riffs, mélodies et harmonies en connivence, est des plus palpables dans l’entretien qui suit. Un renouveau qui, avec son nouvel opus Hammer Of The Witches, permet au groupe, non seulement de retrouver un travail de composition collaboratif à six (là où The Manticore And Other Horrors était l’affaire de seulement trois personnes) mais aussi de renouer avec l’esprit des albums les plus emblématiques de sa carrière.

Le loquace Dani Filth nous en parle ci-après, l’occasion de parler aussi sorcellerie et érotisme, n’oubliant pas non plus de lancer avec humour quelques petites piques à ses sempiternels détracteurs.

Lire l’interview…



News Express   

Le jeu vidéo Karmaflow met en écoute intégrale sa bande-originale avec des membres d’EPICA, CRADLE OF FILTH etc.


Karmaflow – The Rock Opera Videogame est le nom « du premier opéra rock mondial en jeu vidéo » auquel participent des artistes de metal dont la liste se dévoile ci-dessous. Le jeu vidéo propose sa bande-originale en écoute intégrale sur son compte Bandcamp. La version standard du disque est quant à elle proposée avec un livret 24 pages. En savoir plus…



News Express   

DANI FILTH parle du prochain album de CRADLE OF FILTH et évoque DEVILMENT


Dani Filth, chanteur et leader de la formation britannique de black metal symphonique CRADLE OF FILTH a récemment apporté dans une interview accordée au podcast australien Rabid Noise des détails quant au prochain album dont le groupe s’apprête officiellement à démarrer l’enregistrement le 25 novembre prochain, et en a profité pour évoquer son nouveau groupe DEVILMENT. En savoir plus…



Nouvelles Du Front   

Cradle Of Filth devrait prendre son temps


Encore ? Quelle surprise d’apprendre que Cradle Of Filth nous prévoit déjà un petit frère à Darkly, Darkly, Venus Aversa sorti en 2010. En effet, souvenez vous, en avril dernier Dani Filth, frontman emblématique du groupe, postait sur son blog personnel le message suivant : « Nous nous préparons à débuter l’enregistrement de notre dixième album studio qui n’a pas encore de nom (même si plusieurs titres flottent dans l’éther, la plupart d’entre eux sont ridicules, quelques uns collent un peu mieux…). […] Pour le moment, nous avons enregistré 9 démos (avec deux dernières qui sont sur leurs talons dans les prochaines semaines) qui sonnent toutes fabuleusement tordues, même si c’est difficile de décrire exactement avec des mots comment cet album sonne sans que cela crée quelque confusion dans l’attente générale. […] C’est rapide, innovant, mélodique, brutal et sans aucun compromis, TRÈS cinématique (il y a une notable montée de l’orchestral grâce à Martin [Skaroupka, batteur] qui a œuvré au côté de Paul [Allender, guitare] dans sa fiévreuse écriture des chansons, en même temps que sur les pistes de batterie, qui sont, pour le moins, stupéfiantes…), romantique, nécromantique, colérique et réflexif. Putain, c’est un nouvel album de Cradle Of Filth et un sacré bon sang de bon album si les seules démos sont déjà un avant-goût de la tempête à venir. L’album en lui-même n’est pas un concept-album cette fois […] mais un bestiaire de chansons tournant en orbite autour du thème de la chimère (…) avec une date de sortie prévue pour Halloween et la date du 25 avril qui approche à grands pas pour l’entrée en studios où nous serons enfermés pour achever ce travail de mammouth. .»

Sceptiques, nous l’étions, car au vu des derniers efforts du groupe, il semblerait que l’alchimie pré-Midian (2000) soit perdue. Alors quand Dani Filth annonce que le nouvel et dixième opus du groupe est en phase de mixage il est impossible de ne pas nous dire « encore ? »

Lire la suite…



Nouvelles Du Front   

Cradle Of Filth au festival Léz’Arts Scéniques : une affaire qui a des conséquences


Le monde du metal risque de parler encore longtemps du passage catastrophique de Cradle Of Filth au festival Léz’Arts Scéniques. En effet nous venons d’apprendre que le groupe vient d’annuler sa venue prévue au Wacken Open Air (qui se tient du 4 au 6 août prochain) à cause « des blessures » que Dani Filth (chant) aurait reçu au festival Léz’Arts Scéniques. C’est du moins ce qu’évoque le site du Wacken Open Air.

Pour rappel, Dani Filth se trouvait dans un état second durant la journée metal de Sélestat et s’en était pris physiquement à des techniciens travaillant sur place. Selon le communiqué du Wacken Open Air, « les membres du groupe s’excusent et souhaitent que tous les fans sachent qu’ils étaient impatients de faire le show, qu’ils ont tout tenté pour que le concert se déroule et sont vraiment très déçus de ne pas pouvoir le faire ».

Lire la suite…



News From The Front   

Léz’Arts Scéniques 2011: Dani Filth goes nuts


Dani Filth went literally nuts during Cradle Of Filth’s performance at Lez’Arts Sceniques festival (France) last Thursday. The festival took place over three days at Sélestat (France), Cradle Of Filth headlining on the Main Stage. The show should’ve taken place from 0:30AM to 1:30AM but didn’t start before 0:45 because of technical issues.

The facts during this apocalyptic show: Dani Filth was clearly beyond himself, taking it out on technical staff members on the side of the stage, because of feedback. As a result, the vocalist headed to the side of the stage on numerous occasions, notably to yell at a staff member, to kick him in the shins (!), and ended up trying to punch him in the face (!!!).

Read more…



Nouvelles Du Front   

Léz’Arts Scéniques 2011 : Dani Filth a pété les plombs


Dani Filth a littéralement pété les plombs lors du passage du groupe Cradle Of Filth au festival Léz’Arts Scéniques jeudi dernier. Le fest se déroulait sous trois jours à Sélestat (67) et Cradle était la tête d’affiche de la Main Stage. Son concert devait se tenir entre 0h30 et 1h30 mais le set des anglais démarrera en retard (0h45) à cause de problèmes techniques.

Les faits lors de ce concert apocalyptique : Dani Filth, clairement dans un état second, s’en est pris dès le début du set à des membres de la technique situés sur le côté de la scène. Et ce à cause de plusieurs larsens. Résultat : le chanteur s’est dirigé à de très nombreuses reprises sur le côté de la scène pendant le set notamment pour crier ses quatre vérités à un technicien, donner un coup de pied en direction de ses tibias (!) en finissant même par tenter de lui mettre son poing dans la figure (!!!).

Lire la suite…



  • Arrow
    Arrow
    Tool @ Hellfest
    Slider
  • 1/3