ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Interview   

Buckcherry : enfers et contre tout


Avec son charisme, sa prestance sur scène, sa manière d’exhiber ses tatouages et de jouer avec son sex-appeal, son énergie et sa voix qu’il n’économise pas, Josh Todd a tout d’une rock-star – une des dernières ? – mais c’est surtout un gros bosseur. Il est l’incarnation du fantasme qu’on peut se faire du chanteur de rock, mais il est le premier à reconnaître que la réalité n’est pas aussi glamour qu’on peut croire et qu’il faut une sacrée volonté pour faire carrière dans un groupe Buckcherry, au sein duquel beaucoup d’autres membres ont jeté l’éponge. Mais la musique, ce n’est pas tant un choix pour lui qu’une destinée. Sa récompense : vingt-deux ans à parcourir le monde, neuf albums lui ayant servi de terrain d’expression, depuis la sortie de « Lit Up », ce single qui a tout changé.

Hellbound, nouvel album conçu plus tôt que prévu en pleine pandémie, est la démonstration que Josh Todd n’a pas perdu une once de sa motivation et de son énergie. Renouant avec le producteur Marti Frederiksen, Buckcherry nous gratifie de ce qu’ils considèrent, à raison, comme l’un de leurs meilleurs albums. Une leçon de rock n’ roll à une époque où Josh Todd déplore la faiblesse du rock, préférant paradoxalement se tourner vers le hip-hop et la pop… On parle de tout ceci avec lui.

Lire l’interview…



Interview   

Orianthi, le « drôle d’oiseau »


La carrière d’Orianthi Panagaris a tout du conte de fées. Née en Australie et d’ascendance grecque, elle se met à la guitare à six ans et croise à son adolescence la route de Steve Vai et Carlos Santana – celui-là même dont la musique avait changé sa vie toute petite. A partir de là, Orianthi va de rencontre en rencontre, de collaboration en collaboration, jusqu’à travailler et se lier d’amitié avec des géants – Michael Jackson, Prince, Alice Cooper… La liste est immense : tous ont vu en elle une artiste et un talent à part.

Ayant commencé une carrière solo en 2007 et après une collaboration avec Richie Sambora sous le nom de projet RSO, la voilà qui revient avec un quatrième album, sobrement intitulé O. Elle y revisite à sa manière son amour pour le rock, modernisé, tantôt heavy, tantôt électronique. Orianthi fait les choses à sa manière. Elle nous en parle ci-après, revenant également, à coups d’anecdotes, sur les artistes qui ont marqué sa vie et sa carrière, mais aussi sur son amour pour la guitare et sa spiritualité.

Lire l’interview…



  • Arrow
    Arrow
    Deftones @ Lyon
    Slider
  • 1/3