ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Interview   

Dans les dédales de Terra Odium


Voir Øyvind Hægeland dans un groupe est toujours une garantie d’avoir affaire à du metal progressif original et de qualité. Seulement, le chanteur est difficile à suivre. On se souvient du premier album de Manitou, Entrance, sorti en 1995 qui n’aura jamais de successeur car le groupe s’est séparé juste après et n’a pas su se mettre d’accord sur la suite malgré une brève reformation en 2011. Il y a évidemment Spiral Architect qui est toujours en sommeil, vingt ans après le cultissime A Sceptic’s Universe. Puis il y a eu des passages dans Scariots, Lunaris (dans lequel il tenait la basse fretless) et Arcturus.

Ça faisait finalement pas loin de quinze ans qu’Øyvind n’avait plus proposé d’album, mais le voilà de retour avec une toute nouvelle formation pour le moins alléchante, Terra Odium. Un groupe dans lequel il retrouve Bollie Fredricksen de Manitou et Asgeir Mickelson de Spiral Architect, rejoints par Steve DiGiorgio à la basse et Jon Phipps aux arrangements orchestraux et de clavier. A la différence de ses précédentes formations, Terra Odium semble bien parti pour durer.

Dans l’entretien qui suit, Øyvind nous parle de la genèse de ce groupe et de son premier album Ne Plus Ultra. Nous profitons également de l’occasion pour parler de la vieille scène metal prog des années 80 et 90 et pour mieux comprendre le parcours du musicien. A noter qu’une seconde interview, centrée sur Spiral Architect, sera proposée dans les semaines à venir.

Lire l’interview…



  • Arrow
    Arrow
    Judas Priest @ Vienne
    Slider
  • 1/3