ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Interview   

Gamma Ray : l’empire heavy metal à l’épreuve des flammes


Quel album de musique peut-être plus metal que celui qui sort directement des flammes de l’enfer ? N’en déplaise aux adorateurs de Satan, avérés ou simulés, c’est bel et bien le groupe de heavy/speed allemand Gamma Ray qui a accouché l’année dernière d’un tel opus, dénommé Empire Of The Undead et prévu pour le 28 mars prochain. « Cher Kai, s’il te plait rappelle-moi immédiatement, le studio est en train de brûler et ce n’est pas une putain de blague ! », voilà le message que le leader Kai Hansen a reçu depuis sa chambre d’hôtel en Amérique du Sud, alors que la majorité de l’album venait d’être mis en boite aux Hammer Studios de Hambourg. Au-delà de son contenu dont il peut être fier, voilà un album qui risque particulièrement de rester dans la mémoire du groupe.

Et c’est Kai Hansen lui-même qui nous explique dans l’entretien qui suit la conception d’Empire Of The Undead, l’incendie des studios et comment la musique a pu y survivre. L’occasion également de revenir sur le départ du batteur Dan Zimmerman, recevoir des nouvelles d’Unisonic – son second groupe en compagnie de son ancien compère dans Helloween Michael Kiske – qui prépare son second album et le titiller sur les accusations de plagiat qui circulent sur internet au sujet de certaines chansons de Gamma Ray.

Lire notre entretien.



Chronique   

Gamma Ray – Empire Of The Undead


Le heavy speed allemand est un monde vaste et surpeuplé, terriblement codifié et caricaturé, résultat d’années d’immobilisme et de complaisance dans une sorte de consanguinité artistique. Rien que d’y penser, ça file la nausée… Pourtant, si on remonte aux origines, il y avait quelque chose de frais dans ce metal imagé, enjoué, parfois même teinté d’humour. Pas étonnant donc que ce que le heavy allemand a de meilleur à proposer aujourd’hui reste encore généralement à trouver chez les vieux sages du genre, comme Kai Hansen avec Gamma Ray.

Lire la suite…



Avant-Première   

Avant-première : Gamma Ray ne laisse rien tomber dans « Hellbent »


Plus qu’un mois avant la sortie d’Empire Of The Undead, le nouvel album de Gamma Ray, prévu pour le 28 mars. Album déjà présenté via un EP, Master Of Confusion, l’an dernier qui lâchait alors deux titres qui figureront sur ce nouveau LP : « Empire Of The Undead » et « Master Of Confusion ». Mais si cela fait déjà un an que les fans sauront ce qu’ils trouveront au milieu de cette galette, voilà le moment de découvrir le reste de ses composants. « Hellbent » est le premier titre inédit d’Empire Of The Undead. Et quand on chante « Hellbent… » pour quoi que ce soit trente-cinq ans après Judas Priest, qui plus est lorsqu’on expose dans ses paroles son « Metal heart » trente ans après Accept, faut-il s’attendre à autre chose que du pur heavy metal ? Avec ce solo de guitare central tout aussi traditionnel, il ne manque rien pour que « L’air que je respire [soit] purifié par le son » classique de Gamma Ray.

Un nouvel album aussi marqué par une catastrophe : l’incendie des Hammer Studios à Hambourg, en plein milieu des sessions d’enregistrement, ce qui n’a pas ralenti sa sortie. Dans cette vidéo pour « Hellbent », moitié lyric-vidéo (vidéo avec défilement des paroles), moitié clip, on suit le groupe dans l’enregistrement de cet opus, avec une étape parmi les décombres de leurs anciens studios, découvrant en même temps qu’eux l’étendue des dégâts. Mais entre les visages abattus, il y a encore le sourire de Kai Hansen qui permet de croire que ça ne va pas arrêter le metal, même dévoré et tordu par les flammes. « Hellbent signifie « acharné », pas question de ne pas aller jusqu’au bout pour Gamma Ray.

Une vidéo que Radio Metal a le plaisir de vous dévoiler en avant-première en partenariat avec le label earMusic, chez qui sortira ce nouvel album.

Voir la vidéo.



CR De Festival    Live Report   

Hard Rock Session : un buffet spécial constitué des meilleurs mets


Un gâteau goût power metal avec à son sommet une cerise thrash. Pour sûr, l’affiche de cette Hard Rock Session de la Foire Aux Vins de Colmar avait de quoi faire fuir les plus extrêmes des metalheads par son caractère relativement jovial manquant probablement de « piment » pour certains. Pour les autres, l’affiche avait indéniablement de quoi plaire. Réunir sous un même étendard Rage, Sonata Arctica, Gamma Ray, Helloween et, en final, Anthrax : la carte proposée est simple, ne se perd pas dans des recettes trop complexes et offre ce qu’il se fait de meilleur en termes de power teuton (sauf pour Sonata Arctica et Anthrax, bien évidemment). Tout cela servi dans un amphithéâtre des plus accueillants, au son quasi idéal pour chaque prestation et, comme deux jours plus tôt, un coin presse plus qu’agréable. Vous iriez très rarement prendre des escargots au restaurant sans avoir préalablement goûté ce plat avant. Par contre, une fois qu’on y a pris goût, allez vous en défaire !

L’amphithéâtre est déjà bien rempli. Des pintes de bières circulent. Leur fraîcheur se hume un peu partout contrastant avec les rayons d’un soleil encore chaud. Rage ouvre le feu. Il est 16 heures pile. Et quelle magnifique entame.

Lire la suite…



Live Report   

Helloween : les citrouilles vous dérouillent


A peine remis de la furya Mass Hysteria, l’Olympia ouvre à nouveau ses portes au metal. A croire que cette salle mythique y prend goût ! Et le plateau de ce soir, avec les Allemands de Helloween et Gamma Ray, s’annonce plutôt remuant. Et intéressant puisque pouvant laisser présager d’un bœuf assez naturel. En effet, Kai Hansen, leader actuel de Gamma Ray, était aux origines de la bande aux citrouilles. Que ceux qui savent déjà ne prennent pas ombrage de ce court rappel historique ; tout le monde ne semblait pas avoir cette information en tête ce soir.

Voilà pour le passé, revenons au présent. Helloween monte sur les planches pour défendre son tout récent Straight Out Of Hell. Gamma Ray vient quant à lui occuper le terrain avec un EP, Master Of Confusion, qui ne contient que deux nouvelles compositions. En lien avec notre époque où les performances live prendraient le pas sur les sorties studio ?

Pour les accompagner dans leur infernale tournée, les Germains sont accompagnés d’une formation brésilienne : Shadowside. Brésil, Allemagne, arrêtez de penser foot ! Nous sommes dans une salle de concert que diable ! Pour prendre notre dose de power metal. Alors, laissez vos crampons aux vestiaires, chevauchez votre plus belle citrouille et pénétrez avec nous au cœur de ce Hellish Tour.

Lire la suite…



Galerie Photos   

Gamma Ray @ Olympia, Paris, France – 08/04/2013




CR De Festival    Live Report   

Nancy On The Rocks : Réunion de famille… en deux temps


Parler de la météo est quelque chose de très français et de très classique, mais on ne peut nier qu’elle a contribué à faire de cette première édition du Nancy On The Rocks un excellent souvenir. Elle était idéale, avec un ciel dégagé, un très beau soleil et une chaleur estivale sans être étouffante. Et elle a épargné aux quelques milliers de spectateurs, à quelques heures près, une belle averse qui s’est abattue sur la région au lendemain du festival.

Là où la plupart des grands festivals européens sont un feu d’artifice de groupes et une expérience particulièrement physique puisque sans temps morts, le Nancy On The Rocks a été pensé pour être plus aéré. Chaque prestation est séparée de la suivante par une vingtaine de minutes de pause. Il n’y a pas de chevauchement, les groupes jouent à la suite. Afin que les premiers groupes aient du public, l’accès à la scène principale du Zénith où se déroulent les shows des tête d’affiche n’ouvre qu’après la fin des concerts de la petite scène. Ce qui n’aura néanmoins pas empêché les fans de Scorpions d’ignorer totalement les premiers groupes et de préférer s’entasser devant la grille fermée donnant accès à la scène principale dès le début de l’après midi. Honnêtement, était-ce vraiment nécessaire, surtout compte tenu du grand nombre d’occasions ?

Le cadre est très agréable et espacé, les membres de la sécurité sont particulièrement souriants et détendus et la scène principale fait face à une arène de gradins entourée d’une grande forêt. S’installer tout en haut en attendant le début du concert des Scorpions tandis que le soleil se couche est une expérience vivifiante pour l’esprit.

Question atmosphère, le Nancy On The Rocks avait donc tout pour plaire. Côté programmation aussi, le festival proposant une affiche axée hard/heavy composée de gros noms (Gamma Ray, Koritni, Uli Jon Roth), des découvertes et clôturé par ce que devait être la réunion de la grande famille des Scorpions avec tous les anciens membres du groupe.

Lire le compte rendu du festival…



Galerie Photos   

Nancy On The Rocks @ Nancy, France – 02/05/2012




Interview   

Scorpions en famille pour la 1ère édition du Nancy On The Rocks : interview de David Kilhofer (Music For Ever)


Le 2 juin 2012 se déroulera au Zénith de Nancy un tout nouveau festival organisé par Music For Ever, le Nancy On The Rocks. Clôturant l’affiche après des concerts de Gamma Ray, Koritni, Karelia ou encore Pat McManus, se déroulera le dernier concert officiellement annoncé des Scorpions en France. Et pour l’occasion, le groupe a mis les petits plats dans les grands, invitant les anciens membres tels que Herman Rarebell, Michael Schenker ou Uli Jon Roth à célébrer l’histoire des Scorpions.

David Kilhofer, directeur de Music For Ever et organisateur du festival, sera à l’antenne d’Anarchy X jeudi dès 20h30 pour répondre à nos questions. Les vôtres seront aussi les bienvenues sur le chat, sur notre page Facebook ou directement à l’antenne par téléphone au 09 77 21 75 22 ou via Skype (pseudo : radiometal).

PS : l’interview de Julien de 7 Weeks est par conséquent décalée à jeudi 29 mars 2012.

EDIT : Réécouter l’interview :

[audio:interviews/Interview Music For Ever.mp3|titles=Interview David Kilhofer (Music For Ever) ]


Interview   

Kai Hansen et Michael Kiske unis par les liens sacrés du heavy


Vous en avez rêvé, eux aussi. Et ils l’ont fait. Kai Hansen et Michael Kiske sont unis dans un même groupe avec la ferme intention d’en faire un projet solide dans le temps. Kai, le frontman de Gamma Ray, compte en tout cas s’investir tout autant dans ce nouveau groupe Unisonic que dans son projet principal, en alternant d’année en année. Compte tenu des goûts de Kiske, qui a pendant des années cherché à s’éloigner de la sphère metal, ce projet est probablement celui ayant le plus de chances de contenter ses fans de la première heure, frustrés par ce choix de carrière.

Après la mise en bouche que constituait l’EP Ignition, l’album éponyme sort à la fin du mois. Un album de heavy frais, inspiré et diversifié qui, sans révolutionner un genre qui a du mal à se renouveler, distille un sens de la mélodie et du riff heavy qui enthousiasment. Une formation qui repose avant tout sur ce duo qui fait rêver : la guitare de Kai Hansen et le chant de Michael Kiske. Un duo prestigieux pour tout amateur de heavy, dont Kai nous parle émerveillé, tant il le trouve évident, Michael étant, selon ses mots, son âme sœur musicale.

Interview…



  • Arrow
    Arrow
    Deftones @ Lyon
    Slider
  • 1/3