ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Conférence De Presse   

Helloween : les clés du nouvel album


Ce qu’Helloween a accompli avec la tournée Pumpkins United et qu’il poursuit désormais sous la forme d’un album n’a aucun équivalent. En 2016, après quinze années d’un line-up stable, les citrouilles ont décidé qu’il était temps de faire la paix avec son histoire et de convier Kai Hansen et Michael Kiske à la fête, respectivement vingt-sept et vingt-trois ans après leurs départs. Un line-up entériné après près de trois ans de tournée pour faire de Helloween une entité à sept têtes représentant les trois époques de son histoire.

C’est sous cette forme et dans cette idée qu’a été conçu l’album Helloween : que ce soit les échos aux Keepers Of The Seven Keys d’« Out For The Glory », le Helloween plus moderne de « Cyanide », le mélange des époques de « Robot King », les futurs tubes live que sont amenés à devenir le très mélodique « Best Time », le plus rock n’ roll « Mass Pollution » ou le heavy « Indestructible », sans parler du monument « Skyfall » qui, du haut de ses douze minutes, fait honneur à la tradition des longues chansons à tiroirs du groupe.

A l’occasion de deux sessions de conférence de presse d’une heure trente chacune, les sept membres de Helloween (Michael Weikath, Markus Grosskopf, Andi Deris et Sascha Gerstner le premier jour, Kai Hansen, Michael Kiske et Daniel Löble le second jour) se sont prêtés au jeu de la discussion pour présenter l’opus et nous raconter sa conception, et plus encore. Vous retrouverez ci-après le compte rendu de ces trois heures d’échanges, sélectionnés et arrangés par nos soins, et découpés par thématiques.

Lire l’interview…



Interviews   

Helloween: always a sinful pumpkin


Sascha Gerstner is a common-sense man: « there are just too many heavy metal bands, everybody thinks he is a guitar player, everybody thinks he is a producer, everybody thinks he is a rock star.” That’s the truth and we needed someone to tell it. Not a shady -quote unquote- journalist like me, no, but a good guy who knows what he talks about. And, honestly, Sascha Gerstner- Helloween’s current guitar player- one of the fathers of the genre who influenced so many (maybe too?) bands, is the right man for the job!

Sascha is actually more than realistic whether it be about the profusion of heavy/ speed metal bands – which does more harm than good to this style of music- or the so-called open-mindedness of the heavy metalheads. Here comes a musician who presents a real out of step speech with what his fellow musicians usually say. This is the proof that it was a judicious choice to take Sascha as a successor to Roland Grapow in 2001, since Helloween is also an out of step band in the heavy/speed metal world.

By the way, in the following interview, Sascha is full of praise for the pumpkin’s current line up, according to him, Michael Weikath (guitar) and Andi Deris (singer) see it as “the most stable line-up they ever have”. Besides, he reminisces his early beginning with the band and the poor state in which he found it when he arrived.

A really interesting interview- thanks to its honesty- which also reveals many details about the new album, 7 Sinners, and which comes back to the way Unarmed was welcomed, a project that grown to celebrate the 25th Anniversary of the band and which saw the classics of the latter giving itself original re-interpretations to say the least.

Click here to read the interview.



Interview   

Helloween : la citrouille ne tombe jamais loin du péché


Sascha Gerstner est un garçon plein de bon sens : « il y a simplement trop de groupes de heavy metal. Tout le monde se prend pour un guitariste, tout le monde croit qu’il est producteur, tout le monde se prend pour une rock star. » C’est une réalité et il fallait que quelqu’un le dise. Pas un journaliste « entre guillemets » et véreux comme moi, non, mais un mec bien qui sait de quoi il parle. Et franchement, Sascha Gerstner, actuel guitariste de Helloween – l’un des pères du genre ayant influencé tellement (trop ?) de groupes – est notre homme ! En effet, Sascha est on ne peut plus réaliste que ce soit au sujet de la profusion de groupes de heavy/speed metal – qui fait plus de mal que de bien au genre – ou sur la soi-disant ouverture d’esprit du heavy metalleux. Voilà un musicien qui présente un vrai discours décalé par rapport à celui de ses confrères du genre. Preuve qu’en fin de compte Sascha était un choix judicieux lorsqu’il s’agissait de remplacer Roland Grapow en 2001, Helloween étant lui-même un groupe assurément décalé dans le paysage heavy/speed metallique.

A ce propos, dans l’interview qui suit, Sascha ne tarit pas d’éloges au sujet du line-up actuel des citrouilles que, selon lui, Michael Weikath (guitare) et Andi Deris (chant) qualifient de « plus stable qu’ils n’aient jamais eu ». Il revient d’ailleurs sur ses débuts dans le groupe et l’état de délabrement dans lequel il l’a trouvé à son entrée.

Un entretien fort intéressant – car honnête – qui par ailleurs dévoile de nombreux détails au sujet du nouvel album, 7 Sinners, et revient sur l’accueil de Unarmed, un projet qui a vu le jour pour célébrer les vingt-cinq ans du groupe et qui a vu les classiques de ce dernier s’offrir des ré-interprétations pour le moins originales.

C’est par ici que ça se passe.



Potin   

Sascha Gertner (Helloween) et le Heavy


Au micro de Radio Metal, mardi dernier :

« Il y a beaucoup trop de groupes de heavy. Ils ne font pas ça spontanément, ils font ça pour copier les originaux qui ont marché. C’est comme ça que ça se passe :

– ‘Hé, si on faisait un groupe de Heavy à la Helloween ?
– Ok, hahahahaha !
– Il nous faut un batteur qui joue super vite aux pieds !
– J’en ai un !
– Cool !
– Il nous faut deux guitaristes pour faire des soli !
– Ouais c’est bien, ça ressemblera à Helloween comme ça !
– Oh, merde, le chanteur est nul ! Il nous faut quelqu’un qui chante super haut genre « waaaaaaaaah » ! Comme ça on aura un groupe à la Helloween !’

Allez, quoi, ce n’est pas comme ça qu’on fait de la musique ! »

L’interview complète très prochainement sur le site de Radio Metal.



  • Arrow
    Arrow
    Arch Enemy @ Lyon
    Slider
  • 1/3