ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Interview    Song For The Deaf   

Ghost Brigade : le cas « Concealed Revulsions »


Qui n’a jamais pesté sur l’absence d’une chanson dans une setlist de concert ? C’est d’ailleurs l’un des sports favoris de la communauté metallique : refaire les setlists, refaire les affiches de concerts et festivals, refaire les line-up de groupes et, bien évidement, pester pour afficher son mécontentement… Tout ceci reste dans le domaine du personnel pourtant il y a des évidences dont les absences restent en travers de la gorge de la majorité. C’est le cas du sublime « Concealed Revulsions », issu de l’album Isolation Songs (sans doute une référence future) du groupe Ghost Brigade (l’une des révélations de ces dernières années) qui n’a (quasi) jamais vu la couleur de la scène. Un couplet brumeux dans lequel un arpège de guitare déverse son crachin, amenant l’auditeur vers un refrain puissant, caractérisé par une envolée poignante au chant, comme une vive éclaircie à travers des nuages noirs. Puis c’est le coup de tonnerre lorsque la voix du chanteur Manne Ikonen vrille pour éructer un « I am an empty frame » (« Je suis un cadre vide ») désespéré.


Assurément l’une des plus belles réussites du groupe finlandais, ce titre cristallise à lui seul toutes les plus grandes qualités de son géniteur. Pourtant « Concealed Revulsions » continu à être boudé par le groupe lui-même lors de ses prestations live. Une absence qui pèse sur les setlists de Ghost brigade, comme si Deep Purple ne jouait jamais son « Smoke On The Water » ou Metallica son « Master Of Puppets ».

Lire la suite…



Galerie Photos   

Ghost Brigade @ CCO, Villeurbanne, France – 02/03/2012




Live Report    Song For The Deaf   

Le langage noir de Ghost Brigade


Dimanche dernier, nous nous sommes rendus au concert de Ghost Brigade donné au Nouveau Casino de Paris et en voyant le quintet s’agiter devant mes mirettes, je me suis fait la réflexion suivante : voilà typiquement un groupe qui propose une recette musicale. Rien de péjoratif là-dedans, juste le constat que Ghost Brigade est un chef qui assaisonne ses plats avec différents ingrédients qui lui sont propres (et qui reviennent, comme une mélodie de guitare entraînante, encore et encore…) pour une dégustation toujours aussi salvatrice.

Ghost Brigade est un chef qui a par exemple la mélancolie accrochée à ses basques. Elle plane sur chaque morceau, à chaque vocalise de Manne Ikonen (chant) qui incarne d’ailleurs parfaitement les compos du groupe. Un peu malingre, un peu voûté, notre homme a sur les planches une apparence assez squelettique et le T-Shirt d’Entombed ‘Already Dead’ qu’il portait sur scène dimanche dernier renforçait d’ailleurs cette vision.

Lire la suite…



Interviews   

Ghost Brigade: “I don’t know. Maybe.”


Ghost Brigade’d rather let the music do the talking, just like Veli-Matti Suihkonen, the band’s quite nice drummer, who confesses, embarrassed, not feeling too comfortable when interviewed. No hidden message behind Ghost Brigade’s musical sadness: “it’s very difficult to write happy riffs that sound good! [laughs] I don’t know how to do that.” So when Veli-Matti tells us how natural the band’s writing process is, we totally believe him. He’s also a very humble character, confessing his weaknesses all along the interview, particularly regarding the technical level needed to play in a metal band.

On paper, there isn’t that much pure informations in this interview, and yet it teaches a lot about these musicians’ state of mind, notably in all these innocent “I don’t know” and “maybe” that involuntarily but salutarily taunt us, fans and journalists, who keep on interpreting too much – or deconstructing cheeseburgers, like Devin Townsend’d put it.

Click here to read the interview…



Interview   

Ghost Brigade : « Je ne sais pas, peut-être bien »


Ghost Brigade préfère laisser la musique parler d’elle-même, à l’image du très sympathique Veli-Matti Suihkonen, batteur de la formation qui nous avoue, confus, ne pas être à l’aise en interview. Derrière la tristesse musicale qu’il y a dans Ghost Brigade, il n’y a pas de message caché : « il est très difficile d’écrire des riffs joyeux qui sonnent bien ! (rires) Je ne sais pas comment faire ». Ainsi, lorsque Veli-Matti nous dit que le processus de création artistique du groupe est très naturel, on le croit sur parole. Il est également un personnage très humble, avouant ses faiblesses de part et d’autres de l’interview, notamment par rapport au niveau technique requis pour jouer du metal.

Sur le papier, cette interview ne contient pas énormément d’informations pures et dures. Et pourtant, vous en apprendrez beaucoup sur l’esprit de ces musiciens. Notamment dans ces « peut-être » et ces « je ne sais pas » innocents, pieds de nez salutaires bien qu’involontaires à nous autres fans et journalistes et à nos interprétations à outrance (ou, pour reprendre Devin Townsend, à nos déconstructions de cheeseburger).

Cliquez ici pour lire l’interview…



Blow Up Your Video   

Ghost Brigade : discrète rencontre de talents


Des clips, on en voit défiler de toutes sortes chaque jour, des trash (parce qu’on n’écoute quand même pas un genre de musique pour les mauviettes), des trash pour le fun (parce qu’on ne se prend toujours extrêmement au sérieux), des purement funs (probable que des bières sont passées par là)… Mais aussi ceux qui voudraient signifier quelque chose mais tombent complètement à plat ; et puis ceux qui ne servent absolument à rien à part mettre un visage sur les musiciens qu’on filme jouant leur musique et c’est tout (tu peux mettre tout ça en noir et blanc pour rendre la chose plus « artistique »).

Enfin, il y a la dernière catégorie, des clips qui nous donnent quelque chose à voir, comme celui de « Clawmaster » extrait de la dernière galette de Ghost Brigade, et qui est simplement beau.


Eh oui, comme si cela ne suffisait pas que le combo finlandais nous ait apporté un superbe nouvel album, ils se sont associés pour leur clip à de vrais talents et – bombons le torse avec un bon gros chauvinisme – lyonnais, ma bonne dame.

Lire la suite…



Nouvelles Du Front   

Albums de l’année ?


Musicalement, la journée avait très bien commencé, Until Fear No Longer Defines Us, le dernier album de Ghost Brigade dans les oreilles. Un disque unanimement salué par la critique – en tout cas, c’est ce que tendent à prouver les nombreuses chroniques élogieuses que le groupe épingle avec fierté (car quel mal y a-t-il à être fier de son œuvre ?) sur le mur de sa page Facebook. Et nous ne nierons certainement pas les immenses qualités de cette nouvelle offrande de la Brigade Fantôme, véritable cadeau pour les oreilles qui pourrait aisément se retrouver dans la liste des albums de l’année de certains une fois tournée la page 2011.

Et musicalement, la journée se termine très bien par la découverte d’une des dernières compositions de Trent Reznor (avec son camarade Atticus Ross, ne l’oublions pas) pour le film The Girl With The Dragon Tattoo réalisé par David Fincher et qui sortira en décembre.

Lire la suite…



Music Premieres   

Ghost Brigade preview: face your fears and listen to the ghosts sing


After only two albums, Ghost Brigade managed to impose themselves as a band to be followed very, very closely. Their first effort, Guided By Fire, had already created a surprise thanks to a maturity that some bands don’t even reach after three albums. Then came the magnificent Isolation Songs in 2009, with which the Finns managed to perfect, refine and sublimate their melodic, melancholic death metal, sprinkled with post-metal flavors. The sextet also brought their universe to the stage and proved that their exacerbated sensitivity was all too real.

In many ways, Ghost Brigade is the very embodiment of what we can call Season Of Mist’s intuition: the label enlisted the band for their very first album, after realizing they had a big potential, like the biggest part of their catalogue. And this potential lived up to the expectations. The band’s third album, Until Fear No Longer Defines Us, will be released in a few weeks (August 19th, to be precise), and obviously raises a few questions: will the band simply capitalize on the artistic success of their second album, or will they be bold enough to evolve further?

The first song unveiled, “Clawmaster”, made the scales tip towards the first answer, since it could totally have fit on Isolation Songs. But in order to make a more educated judgment, we offer you, in association with Season Of Mist, an extra track from this new album, called “Cult Of Decay”.

Enjoy.

[audio:ghost_brigade-cult_of_decay.mp3|titles=Ghost Brigade – Cult Of Decay]


Avant-Première   

Avant-première Ghost Brigade : affrontez vos peurs et écoutez les spectres chanter


En seulement deux albums, Ghost Brigade est parvenu à s’imposer comme un groupe à suivre de près. Son premier essai, Guided By Fire, avait déjà surpris par une maturité que certains n’atteignent pas même après trois albums. Puis est arrivé le magnifique Isolation Songs en 2009, sur lequel les finlandais ont su perfectionner, affiner, sublimer leur death mélancolique et mélodique teinté de saveurs post-metal. Le sextet a également amené son univers sur les planches et prouvé que sa sensibilité à fleur de peau était bien réelle.

Ghost Brigade représente à lui seul, et à bien des égards, le fameux flair du label Season Of Mist, qui a signé le groupe dès son premier album, sentant bien son potentiel, à l’instar de la majorité de l’écurie. Pour Ghost Brigade, le potentiel est aujourd’hui réalisé. Le troisième album, intitulé Until Fear No Longer Defines Us, s’apprête à sortir dans quelques semaines – le 19 août exactement – et éveille bien évidemment quelques interrogations : le groupe va-t-il se contenter de capitaliser sur la réussite artistique de son second album ou bien aura-t-il eu l’audace d’évoluer davantage ?

Le premier titre dévoilé, ‘Clawmaster’, avait tendance à pencher en faveur de la première réponse tant il aurait pu figurer sur Isolation Songs. Mais afin de compléter votre jugement nous vous proposons, en partenariat avec Season Of Mist, un extrait supplémentaire de ce nouvel album. Il s’agit du morceau ‘Cult Of Decay’.

Bonne écoute.

[audio:ghost_brigade-cult_of_decay.mp3|titles=Ghost Brigade – Cult Of Decay]


CR De Festival   

Hellfest 2010 : compte-rendu du vendredi 18 juin


Comme chaque année depuis sa création, Radio Metal propose à ses lecteurs un live report détaillé du Hellfest. Retrouvez les analyses de notre fine équipe présente à Clisson lors de cette cinquième édition du festival.

Par ailleurs, n’hésitez pas à vous référer à notre fil rouge proposé en direct les jeudi 17, vendredi 18, samedi 19 et dimanche 20 juin pour redécouvrir nos interviews backstage, photos inédites et autres goodies exclusifs réalisés lors de cette édition 2010.

Concernant le live report de Radio Metal, vous en avez l’habitude, un jour de fest est résumé par un article. On démarre aujourd’hui par le compte-rendu de la journée du vendredi 18 juin 2010.



  • Arrow
    Arrow
    Slipknot @ Lyon
    Slider
  • 1/3