ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Interview   

Joe Satriani : l’élève, le professeur, le héros


Œuvrant depuis trente-cinq ans en tant que guitariste solo, il n’a pas fallu longtemps à Joe Satriani pour rencontrer un vrai succès populaire. A sa propre surprise : la musique instrumentale n’est pas réputée bankable. Ce succès, qu’il doit certainement, plus encore qu’à sa technique éblouissante, à son style mélodique, aussi inventif qu’efficace, lui permet aujourd’hui d’incarner le modèle même du guitar hero moderne. Pourtant, relativement modeste, prônant avant tout la discipline et le travail, et balayant le concept de « guitar hero », Joe Satriani n’a pas toujours été destiné à une telle carrière. Si la guitare a toujours été son amour, son ambition était d’abord celle de Squares, un trio éphémère de pop rock fondé à la fin des années 70, et dont il sort aujourd’hui, pour la première fois, les musiques via un Best Of The Early 80’s Demos à la fois curieux et plein de nostalgie.

C’est à l’occasion de cette sortie que nous avons plongé avec Joe Satriani dans ses jeunes années et ses débuts professionnels. Outre la période Squares, celle de transition qui a suivi, le démarrage de sa carrière solo ainsi que ses « jobs » ponctuels auprès de Mick Jagger ou au sein de Deep Purple, il est également question de Jimi Hendrix, qui lui a donné l’impulsion pour devenir guitariste et dont il est revenu il y a peu d’une tournée hommage, mais aussi de ses autres héros, mentors et professeurs. Professeur, il l’a d’ailleurs lui-même été, instruisant de jeunes guitaristes devenus, comme lui, des super stars de la guitare, à l’instar de Steve Vai ou Kirk Hammett.

Le guitariste, d’un naturel simple et agréable, a pris son temps (plus d’une heure…) pour échanger avec nous. En résulte un entretien riche, instructif et bourré d’anecdotes.

Lire l’interview…



News Express   

Billy Gibbons (ZZ TOP) : les détails du nouvel album solo The Big Bad Blues ; lyric vidéo de la chanson « Rollin’ And Tumblin’ » (MUDDY WATERS)


Billy Gibbons (ZZ TOP) sortira son nouvel album solo, intitulé The Big Bad Blues, le 21 septembre via Snakefarm Records. En savoir plus…



News Express   

Billy Gibbons (ZZ TOP) : premier album solo en octobre


Billy Gibbons, emblématique chanteur et guitariste des Texans ZZ TOP, a annoncé sur le site officiel du groupe qu’il sortira son premier album solo intitulé Perfectamundo le 23 octobre prochain via le label Concord Records, un album aux saveurs afro-cubaines. Voulez-vous en savoir plus ?



News Express   

Billy Gibbons (ZZ TOP) a enregistré « huit ou dix prises » avec David Guetta


Dans un entretien avec Billboard, le guitariste de ZZ TOP Billy Gibbons a déclaré avoir récemment travaillé avec le producteur de musique électro David Guetta lors d’un passage du Texan à Ibiza. Voulez-vous en savoir plus ?



Live Report   

Personne n’ignore le Top


Presque trois ans jour pour jour après s’être produit à la Halle Tony Garnier, ZZ Top est de nouveau de passage à Lyon. Il faut signaler qu’en ce mardi 5 juillet les texans sont accompagnés d’une première partie de choix : le plus grand de tous les blues man français, Paul Personne. Autant dire que cela fait une sacrée différence quand on connaît la qualité des shows du frenchie et sa maîtrise – qui confère à la magie – de la Gibson, sa guitare de prédilection. Force est de constater que Monsieur Personne (ndlr : on peut dire que ce n’est pas Monsieur tout le monde qui fait la première partie du Top !) n’a pas trahi les attentes avec une prestation remarquable. Une mise en bouche, par conséquent, idéale, si ce n’est plus encore, avant le gros blues sudiste des barbus et un atout de choix pour cette soirée. Etonnant donc, que la Halle ne soit pas davantage remplie dans sa configuration pourtant minimale.

Retrouvez les détails de ces deux concerts ci-dessous.

Lire la suite…



Nouvelles Du Front   

Un réveillon avec ZZ Top


Qui a dit que la soirée du Nouvel An était la plus décevante de l’année ? Pas les ZZ Top en tout cas. Le 31 décembre 2009 fut l’occasion, pour nos barbus préférés (à part la femme à barbe et le Père Noël bien sûr), de fêter les 40 ans du groupe…en plus de célébrer la nouvelle année. Et ce, au jour près : en effet, Billy Gibbons (guitare), Dusty Hill (basse) et Frank Beard (batterie) s’étaient unis le 31 décembre 1969 à Houston (Texas). Pour l’anecdote, selon les dires de Francis Zégut sur son blog, Billy Gibbons a fêté le jour de l’an« au Japon, avec sa voiture custom, une Thunderbird 1958, et a participé au Custom Show à Yokohama devant 15,000 fans ».

Cette nouvelle année marquera d’ailleurs le retour de ZZ Top dans les bacs après 7 ans d’absence (Mescalero était sorti en 2003).



Interviews   

BILLY SHEEHAN (MR BIG): ADDICTED TO THAT BASS


One of this year’s biggest event was no doubt the return of Mr. Big, a band famed for both their virtuosity and their catchy music. To this day, hit songs like “Addicted To That Rush”, “Daddy, Brother, Lover, Little Boy”, and the unforgettable ballad “To Be With You” are still impressive and efficient.

Mr. Big comprises of four showmen, all of them endowed with a strong personality and who have now become true legens in their field: the elegant Eric Martin, the childish Paul Gilbert (see Paul Gilbert’s live report), the groovy Pat Torpey and the electrical Billy Sheehan.

The latter, an extremely nice bass hero who’s always been seen at the Steve Vai of low frequences, answered our questions with great honesty and with all the passion burning inside of him. On the programme: the circumstances of Mr. Big’s return, his own approach to music, Kanye West and a little thinking on bearded men!

Click to read next…



Interview   

BILLY SHEEHAN (MR BIG): ADDICTED TO THAT BASS


Un des grands événements de ces dernières années est le retour de Mr. Big. Une formation réputée pour marier, non sans paradoxe, virtuosité et accroche musicale. Encore aujourd’hui, les tubes que sont « Addicted To That Rush », « Daddy, Brother, Lover, Little Boy » ou l’incontournable ballade « To Be With You » font mouche et impressionnent à la fois.

Mr. Big, c’est aussi quatre show men à la personnalité bien trempée et établis aujourd’hui comme références dans leurs domaines : l’élégant Eric Martin, Paul Gilbert l’éternel gamin (cf. le live report de Paul Gilbert), le groovy Pat Torpey et l’électrique Billy Sheehan.

C’est justement ce dernier, très sympathique bass hero considéré depuis toujours comme le Steve Vai des basses fréquences, qui a répondu à nos questions, en toute franchise et avec toute la passion qui l’anime.

Au menu de l’entretien : les circonstances du retour scénique de Mr. Big, son approche de la musique, Kanye West qui en prend pour son grade et une petite réflexion sur… les hommes à barbe !



  • Arrow
    Arrow
    Tool @ Hellfest
    Slider
  • vendredi, 20 septembre 2019 à 17:18
    ETHS : les détails du DVD The Ultimate Show
    vendredi, 20 septembre 2019 à 14:23
    Klone : embarquement immédiat
    jeudi, 19 septembre 2019 à 19:04
    Alice Cooper : un méchant qui vous veut du bien
    jeudi, 19 septembre 2019 à 16:48
    Steel Panther – Heavy Metal Rules
    vendredi, 13 septembre 2019 à 16:46
    Korn – The Nothing
    1/3