ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

News Express   

IAN GILLAN (DEEP PURPLE) & THE JAVELINS dévoile la lyric vidéo de la chanson « Do You Love Me »


IAN GILLAN (DEEP PURPLE) s’est réuni avec son groupe d’antan, THE JAVELINS, et sortira un premier album intitulé Ian Gillan & The Javelins, le 31 août via earMusic. En savoir plus…



Nouvelles Du Front   

Gillan & Iommi : la renaissance d’une collaboration


Il est temps de récolter les fruits d’une belle collaboration, voire d’en replanter les graines.

Il y a un an sortait l’album WhoCares, qui lui-même suivait la sortie, un an plus tôt, du single « Out Of My Mind / Holy Waters » qui avait réuni un casting de première classe (Iommi, Gillan, Newsted, Nicko McBrain, Jon Lord, etc.), et à chaque fois pour la bonne cause. Car si l’affiche avait de la gueule et la bande son était des plus satisfaisantes, le but premier de ce single et de cette compilation n’étaient pas d’en mettre plein les yeux mais de réunir de quoi construire une école de musique dans une région d’Arménie dévastée en 1988 par un séisme.

Et aujourd’hui, 20 septembre, Ian Gillan a pu voir en personne le résultat de ces efforts et surtout ceux d’une œuvre, le Rock Aid Armenia, qui avait été lancée dès 1989 (cette année-là, par exemple, était sorti en single une reprise de « Smoke On The Water » avec plusieurs chanteurs et musiciens, de Bruce Dickinson à David Gilmour). Le chanteur a pu inaugurer la nouvelle école de musique N6 à Gyumri, en compagnie du président arménien Serzh Sargsyan, de l’ambassadeur de Grande-Bretagne Jonathan Aves et de John Dee, créateur de Rock Aid Armenia. Et au passage, Gillan a même laissé entendre que WhoCares pourrait ne pas être sa dernière collaboration avec le guitariste de Black Sabbath.

Lire la suite…



Interviews   

What now?! Ian Gillan’s (Deep Purple) interview, of course!


Fifty years’ career is quite a feat. Few bands have managed to last so long with so few interruptions. Yes, in a way, Deep Purple have been cheating a little, and endless line-up reorganizations – no less than eight – have at times turned it into a whole different band. It was the case, for example, of Mark III and Mark IV, with Glenn Hugues and David Coverdale. And yet, it’s no small surprise the band has always managed to land on its feet, especially after the difficult last years with Ritchie Blackmore.

In this respect, the joining of Steve Morse was a blessing. His talent, his amazing personality, but as a human being and as a musician, and his enthusiasm – just look how happy he always is on stage – have brought a new youth and new inspiration to Deep Purple. Purpendicular, released in 1996, was particularly remarkable and fresh. Since then, Deep Purple have remained as solid as a rock – despite the loss of Jon Lord on the way – and taken obvious pleasure in touring. So much so that they even forget where the studio lay since Rapture Of Deep in 2005…

Now Deep Purple are finally back with the ambitious Now What?!, totally in phase with the band’s taste for improvisation. We had the opportunity to talk to the very nice and talkative Ian Gillan. The singer doesn’t hide his enthusiasm regarding this new album, but he can also show firmness when it comes to the band’s integrity.

Read the interview…



Interview   

Quoi maintenant ?! L’interview de Ian Gillan (Deep Purple) pardi !


Cinquante ans de carrière, ce n’est pas rien. Rares sont les groupes à avoir tenu aussi longtemps avec si peu d’interruptions. Alors, oui, en un sens, Deep Purple triche un peu dans la mesure où ses innombrables remaniement de line-up – il en a existé huit différents – en ont fait à certaines époques un tout autre groupe. C’était le cas par exemple des versions Mark III et Mark IV avec Glenn Hughes et David Coverdale. Pour autant, il est étonnant de voir que la formation soit toujours retombée sur ses pattes, en particulier après les difficiles dernières années avec l’emblématique Ritchie Blackmore.

En cela, l’arrivée de Steve Morse fut une vraie bénédiction. Son talent, sa personnalité humaine et musicale en or et son enthousiasme – il suffit de le voir la banane accrochée au visage à chaque concert – ont offert une nouvelle jeunesse et une nouvelle inspiration à Deep Purple. A cet égard, Purpendicular, sorti en 1996 est un album particulièrement remarquable et frais. Depuis, Deep Purple reste solide comme un roc – même s’il a perdu Jon Lord en cours de route – prenant un plaisir évident dans ses tournées. A tel point que le quintette en a quelque peu oublié le chemin des studios depuis Rapture Of Deep en 2005…

Aujourd’hui Deep Purple revient enfin avec Now What?!, un album ambitieux et en phase avec le goût pour l’improvisation dont témoigne ses prestations. Nous avons eu l’occasion d’en parler avec le très agréable et loquace Ian Gillan. Un chanteur qui ne cache pas son enthousiasme vis-à-vis de ce nouvel album mais qui fait également preuve de fermeté lorsqu’il s’agit d’évoquer l’intégrité du groupe.

Lire l’entretien…



Nouvelles Du Front   

WhoCares : Tony Iommi et Ian Gillan descendent aux archives


Avec la reformation avec options concerts et nouvel album de Black Sabb’, on avait presque oublié que Tony Iommi avait laissé un truc sur le feu, un bon p’tit plat comme on en fait dans les vieilles marmites et qui nous avait mis l’eau à la bouche et qu’il a laissé refroidir pendant un an.

Il y a douze mois de ça sortait le single « Out Of My Mind / Holy Water » de WhoCares, une combinaison qui a probablement guéri des quelques problèmes d’érection de plus d’un chevelu tant les membres alignés derrière cette étiquette avait de quoi faire concurrence au Viagra. Aux côtés du guitariste du Sabb’, on avait rien de moins que le chanteur de Deep Purple (et, tant qu’à faire, ex-Black Sabbath) Ian Gillan, qui s’étaient adjoints les services d’une brochette de stars dont Jon Lord (ex-Deep Purple), Jason Newsted (ex-Metallica) ou Nicko McBrain d’Iron Maiden. Mais ce single n’a pas vraiment préparé le terrain pour un album, comme on s’y serait attendu, nous laissant sur notre faim, obligés de trouver satisfaction dans le quasi-comeback de Black Sabbath…

Jusqu’à aujourd’hui…



Live Report   

Deep Purple : c’était un super concert, j’ai tout oublié.


Deux obstacles ont causé l’apparition tardive de ce reportage sur le concert de Deep Purple au Théâtre Antique de Vienne le 27 juillet dernier. En premier lieu, le fait que le groupe est déjà passé dans la région, à Lyon, il n’y a même pas un an. Par conséquent, aurons-nous quoi que ce soit à ajouter ? Pourrons-nous en dire quelque chose de neuf ? Même si c’est un concert différent, un groupe ayant plus de quarante ans de carrière a-t-il tellement besoin, d’une année sur l’autre, de changer de recette dans ses concerts ?

Deuxième obstacle : dès le moment de quitter les premiers rangs du public à la fin du concert, je m’aperçois – au moins en ai-je l’impression – que j’ai tout oublié de ce qu’il s’est passé avant les deux derniers morceaux joués en rappel. La faute n’incombant pas à quelque drogue apportée avec le groupe depuis l’âge psychédélique, ni à une consommation excessive de bières. Non, la raison, je vais vous l’exposer dans ce qui suit.

Lire la suite…



Nouvelles Du Front   

C’est vrai : qu’est-ce qu’on en a à carrer ?


Vous trouviez les derniers super-groupes un peu légers ? Them Crooked Vultures avec le Led Zep’ John Paul Jones aux côtés de Josh Homme (ex-Kyuss, Queens Of The Stone Age) et Dave Grohl (ex-Nirvana, Foo Fighters) : mouais, peut mieux faire. Black Country Communion avec un Glenn Hughes (ex- Deep Purple) à la tête d’une équipe comportant Jason Bonham (fils de…), Joe Bonamassa, Derek Sherinian (ex-Dream Theater) : c’était un peu bof.

Dans ce cas, vous ne risquez pas d’apprécier le nouveau venu. Je dirais même vous n’allez rien en avoir à carrer. WhoCares réunit deux membres (ancien et actuel) de Deep Purple, Ian Gillan au chant et Jon Lord à l’orgue, « monsieur Black Sabbath » Tony Iommi, Nicko McBrain (éternel batteur d’Iron Maiden), Linde Lindström (guitariste de HIM) et enfin Jason Newsted (ex-Metallica, ex-Voivod).

Bref, il n’est même pas dit que ces gens-là sachent quoi faire de leurs instruments. Et pourquoi parler de super-groupe alors qu’ils n’ont joué que dans de petites formations parfaitement inconnues du grand public ? Sans doute le culte de l’underground…

Lire la suite…



  • Arrow
    Arrow
    Alice Cooper @ Paris
    Slider
  • 1/3