ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Interviews   

Geometry of the art according to Karnivool


With only two albums, and especially with the second Sound Awake, Karnivool managed to attract attention and create excitation. With Asymmetry released earlier this year, the Australians reached a new level, with an album that doesn’t fail to impress in terms of mastering and creativity. Karnivool is what progressive metal ought to be: artistically demanding, clever yet not necessarily elitist. Asymmetry suggests, just like Tool’s art to which they are often compared, that we could be surprised and amazed by the band’s future releases.

As complete as Asymmetry may be, the conception of this album and the functioning of the band show that Karnivool still has a margin for progression. It is what guitarist and main composer Andrew Goddard suggests in the following interview. He admits, for example, that the band should improve its collaborative process and that they are just beginning to “understand how this works and what the strengths of each band member are”. A band therefore informed, both regarding its art and itself, with a promising future.

We discuss this with Andrew Goddard below…



Interview   

La géométrie de l’art selon Karnivool


En seulement deux albums, et en particulier avec le second Sound Awake, Karnivool a su attirer l’attention et créer l’excitation. Avec Asymmetry sorti cette année, les Australiens montent encore d’un cran, avec un opus bluffant de maîtrise et de créativité. Karnivool est ce que le metal progressif se doit d’être : artistiquement exigeant, intelligent mais pas nécessairement élitiste. Asymmetry laisse supposer, à l’instar de l’œuvre de Tool à qui ils sont souvent comparé, que l’on pourra s’attendre à être surpris et émerveillé par les œuvres futures de Karnivool.

Aussi abouti puisse être Asymmetry, sa conception et le fonctionnement du groupe montrent que ce dernier a encore de la marge pour s’améliorer. C’est ce que laisse entendre le guitariste et compositeur principal Andrew Goddard dans l’interview qui suit. Il avoue, par exemple, que le groupe devra améliorer son processus collaboratif et qu’ils commencent tout juste à « comprendre comment cela fonctionne et quelles sont les forces de chaque membre du groupe. » Un groupe éclairé donc, autant dans son art que sur lui-même, promit à un bel avenir.

On en parle avec Andrew Goddard ci-après…



  • Arrow
    Arrow
    Mass Hysteria @ Transbordeur
    Slider
  • 1/3