ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

News Express   

Vidéo : Rob Halford (JUDAS PRIEST) chante avec BABY METAL


Le chanteur de JUDAS PRIEST Rob Halford a rejoint BABY METAL le 18 juillet dernier lors des Alternative Press Music Awards qui se tenaient au Schottenstein Cente, à Columbus, Ohio. Le chanteur a interprété en compagnie du groupe japonais les deux classiques de JUDAS PRIEST « Painkiller » et « Breaking The Law ». Voir la vidéo…



News Express   

JUDAS PRIEST : le nouvel album pourrait voir le jour début 2017


JUDAS PRIEST pourrait sortir son nouvel album début 2017 selon son chanteur Rob Halford. En savoir plus…



Interview   

Rob Halford (Judas Priest) : « c’est mon devoir sacré de préserver et protéger la musique heavy metal »


Quarante ans de heavy metal non stop pour Judas Priest, malgré quelques changements de line-up, ça ne s’invente pas. Le groupe a traversé toutes les époques du genre, depuis sa naissance jusqu’à aujourd’hui, tel un gardien du temple. Il a bien, pendant un temps, plané l’ombre de l’idée de retraite avec l’annonce de la longue tournée Epitaph démarrée en juin 2011, mais finalement le groupe a clarifié les choses, expliquant, comme le bassiste Ian Hill dans nos colonnes, qu’il ne s’agissait pas d’une retraite mais de la fin des grandes tournées. Le guitariste Glenn Tipton affirmait d’ailleurs en conférence de presse en 2011 : « c’est le début de la fin et ça peut encore prendre un moment. » Et le chanteur Rob Halford lui-même nous le dit aujourd’hui : « Il est important que nous continuions à dire à nos fans que nous n’étions pas en train de mentir, nous n’essayions pas de jouer un tour, ce n’était pas un truc pour l’argent. »

Bref, ne croyez pas voir l’un des ténors du heavy metal se faire oublier de si tôt, surtout pas après le coup de fouet que leur a visiblement donné l’arrivée du jeune Richie Faulkner pour remplacer le démissionnaire et pourtant fondateur KK Downing et la sortie de leur nouvel album Redeemer Of Souls qui s’est hissé, pour la première fois pour un album du Priest, dans le top 10 des meilleures ventes aux États-Unis, avec ses 32 000 copies vendues la première semaine, et dans le top 20 français – bien qu’il ne soit pourtant pas la meilleure performance du groupe avec, aux États-Unis, les 42 000 copies de Nostradamus (2008) et 58 000 d’Angel Of Retribrution (2005) écoulées en première semaine. Preuve que le heavy metal fédère encore lorsque d’autres genres perdent du terrain.

Et c’est avec plaisir que nous avons passé un petit moment au téléphone avec celui qui, depuis toujours, ou presque, est considéré par les fans comme le Metal God, titre nobiliaire qu’il chérit de tout son cœur. Un personnage toujours aussi sympathique et plein d’humour. Il est évidemment question dans l’entretien qui suit du nouvel album, mais nous en avons aussi profité pour aborder d’autres sujets plus larges et même de ce destin remarquable qui semble unir Judas Priest et Black Sabbath.

Lire l’interview…



Vide(o)rdure   

Rob Halford finit toujours par remonter sur sa moto


Les faits se déroulent au début de la vidéo ci-dessous. Comme souvent à la fin du show de Judas Priest, le célèbre frontman Rob Halford débarque sur les planches à bord d’une moto. Judas Priest, à l’image de nombreux artistes heavy, c’est du cuir, des clous et quand le public du Priest entend gronder le fameux moteur, il savoure encore plus le spectacle qui se produit devant ses yeux ébahis.

Il est vrai que l’entrée sur scène du véhicule à deux roues fait toujours son petit effet mais, très sincèrement, je préfère quand même le moment où Rob se retrouve bloqué par son engin à même le sol en éprouvant de terribles difficultés à se relever au point que ses collègues viennent le secourir !

Mais enfin, est-ce que cette scène qui a eu lieu jeudi dernier au Brésil est aussi drôle que les chutes de Bruce Dickinson (Iron Maiden) et Scott Weiland (Stone Temple Pilots) ?

Il y a match.



Press Conference   

Judas Priest: five more years of music and press conferences?


Actually, the opportunity presented itself. Since we were at Colmar last Sunday for the Foire aux Vins festival, and Judas Priest held a press conference before their show, we took our Smartphones and started filming. Obviously, the sound isn’t great, so we transcribed the whole 11 minutes of the bands conference – well… more of Rob Halford (vocals) and Glenn Tipton (guitars) who speak a lot more than the others.

Usually in a press conference, the media gets a whole bunch of clichés and commonplaces from the artists and don’t have much to work with in the end. In this particular case, it’s worth noting that Glenn Tipton claims (with a smile, but still…) to want to keep on making music with Judas Priest for five years. The band does seem to be pretty far from bringing a final halt to its career. Consequently, since this press conference given during the Epitaph Tour is worth it, we’ve decided to share it with you in both video and written format.

Watch and read the press conference.



Conférence De Presse   

Judas Priest : encore cinq ans de musique et de conférences de presse ?


En fait l’occasion s’est présentée d’elle-même. Comme nous nous trouvions dimanche dernier à Colmar pour le festival de la Foire aux Vins et que Judas Priest a tenu une conférence de presse avant son concert, nous avons sorti notre Smartphone pour la filmer. Forcément le son n’est pas à la hauteur, du coup on vous a traduit l’intégralité de ces onze minutes d’échanges entre le groupe – enfin plutôt Rob Halford (chant) et Glenn Tipton (guitare) qui parlent plus que les autres membres – et les journalistes.

Généralement, dans les conférences de presse, les médias ont droit à beaucoup de poncifs en provenance des artistes et n’ont finalement pas grand chose à se mettre sous la dent. Dans ce cas précis, on notera tout de même que Glenn Tipton affirme (avec le sourire certes, mais quand même…) vouloir continuer à faire de la musique avec Judas Priest pendant cinq années. Le groupe paraît en tout cas être assez loin d’arrêter définitivement sa carrière. Par conséquent, comme cette conférence de presse donnée dans le cadre de l’Epitaph Tour est à la hauteur, nous la partageons avec vous ci-dessous en vidéo et à l’écrit.

Voir et écouter la conférence de presse…



Live Report   

Judas Priest met le feu au Zénith de Paris


A l’occasion des 41 ans du premier album de Black Sabbath, on réalise à quel point le metal est une musique jeune mais qui pourtant commence à voir la fin des groupes qui l’ont forgé. Pendant que certains artistes se forment, se déforment et se reforment à n’en plus finir, d’autres groupes sont des piliers qui vont bientôt quitter le navire. Et alors qu’on n’imaginait pas Judas Priest sans K.K. Downing, la fraîcheur de Richie Faulkner est venue redonner un coup de fouet aux prestations live des anglais.

La bonne prestation du groupe au Hellfest a sûrement dû décider quelques fans à se rendre sur cette date parisienne car le Zenith était bien rempli pour un show d’une longueur honorable… mais surtout d’une puissance mémorable.

Lire la suite…



Ta Page Nocturne   

Tolkien, c’est metal


Même si cette affirmation vous parait a posteriori d’une évidence irréfutable, la chose était a priori vraie dès les années 50, époque où John Ronald Reuel Tolkien (ça fait parfois du bien de se remémorer ce que signifient les initiales J.R.R.) donnait naissance au Seigneur des Anneaux.

La fantasy en général est une influence majeure pour la scène metal. Ses thèmes, son iconographie, son bestiaire sont une source d’inspiration dans laquelle puise toujours une bonne partie des groupes de metal, quel que soit le genre pour définir son identité ou pour ses textes et sa musique. Une petite panne d’inspiration ? Parlons d’une grande bataille entre un chevalier errant et un dragon et disons qu’il s’agit d’une métaphore du peuple luttant contre l’oppression. L’oppression de qui ? Peu importe. D’ailleurs les dragons, ça marche toujours dans le metal. C’est aussi pour ça que certains groupes se basent uniquement là-dessus.

Lire la suite…



Nouvelles Du Front   

Qui pourrait remplacer Dio ?


Il y a deux semaines nous vous rapportions un élément sur l’avenir de Heaven & Hell extrait des prémices d’une interview menée par le site Bravewords.com avec le batteur du groupe, Vinnie Appice. A ce moment-là, on nous laissait sur notre faim avec du bon gros teasing nous promettant de nous révéler plus tard la suite de cet entretien avec notamment l’avis du percussionniste sur celui qui serait le meilleur frontman, après Ronnie James Dio, pour poser sa voix sur la musique des ex-Black Sabbath. Et, alléluia !, deux semaines après, Bravewords lâche enfin le morceau. Alors, serait-ce Tony Martin comme le fantasme Spaceman ?

« Ce serait cool. Tony a déjà fait partie du groupe et a déjà travaillé avec eux mais c’était il y a longtemps. J’aimerais qu’on ait quelqu’un comme Rob Halford. Il a déjà joué avec nous auparavant et nous avons déjà parlé de faire quelque chose ensemble. Ça pourrait marcher. […] Rob apporterait une nouvelle vie au groupe. Il pourrait renaître. »

Il est vrai que Rob Halford a déjà remplacé Ronnie James Dio pour deux shows en 1992. Ce dernier refusait d’ouvrir un concert pour Ozzy Osbourne (étant en conflit avec ce dernier depuis quelques années) et son contrat avait expiré après le Dehumanizer Tour. Néanmoins, avec Judas Priest en pleine tournée d’adieu, il n’est pas certain qu’on voit prochainement son chanteur rejoindre Tony, Geezer et Vinnie mais, qui sait, après…

Mais la grande question est avant tout la suivante : dès lors que le groupe devra se trouver un nouveau nom sera-ce plutôt Black Judas ou Sabbath Priest ?



Nouvelles Du Front   

Ma metal liste au Père Noël


Vous avez jeté un coup d’œil à votre calendrier aujourd’hui ? Non ? Au moins à ce coin de votre écran qui vous permet d’être encore en lien avec la réalité temporelle de ce monde ? Bien, c’est fait. Vous savez donc qu’aujourd’hui c’est le 25 novembre ce qui – en dehors du fait que ce sera le jour où Radio Metal aura pu montrer à la face du monde qu’il ne peut nous ignorer plus longtemps et que nous pouvons interviewer Lemmy Kilmister – se situe un mois exactement avant Noël.

Ce qui signifie que bientôt votre intérieur sera agrémenté d’angelots, de gros bonshommes joufflus et de guirlandes qui perdent leurs poils, lesquels pourront étouffer votre chat quelque part entre la Saint Nicolas et la Saint Sylvestre. La période de Noël signifie aussi horribles chiards qui hurlent dans les magasins parce qu’ils exigent d’avoir le dernier modèle de super moto Spiderman avec lance-toile en plastique made in China mais aussi boîtes de chocolat à la liqueur de cerise à offrir à Mémé Simone.

N’oublions pas non plus la sempiternelle, la traditionnelle, l’indispensable lettre à Papa Noël et, comme on sait que vous êtes déjà très occupés avec tout ce que j’ai pu cité dans le paragraphe précédent, et parce qu’à Radio Metal, on est des gars tellement sympas, on vous a concocté l’ébauche d’une lettre d’exigences à Santa Claus, exigences qui devront toutes être satisfaites s’il veut retrouver ces demi-portions de lutins en un seul morceau.

Lire la suite…



  • Arrow
    Arrow
    Judas Priest @ Vienne
    Slider
  • 1/3