ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Interview   

L’enfer c’est Napalm Death


Napalm Death rassure. Entre le guitariste Mitch Harris qui s’est mis indéfiniment en retrait depuis 2014 et les cinq longues années qui se sont écoulées depuis Apex Predator, il y avait de quoi se poser des questions sur la vitalité du groupe. Questions balayées par Throes Of Joy In The Jaws Of Defeatism, qui célèbre vingt ans de collaboration entre Napalm Death et le producteur Russ Russell. Pour ce seizième album, le bassiste Shane Embury, se retrouvant seul compositeur à bord, s’est retroussé les manches et force est de constater qu’il s’est fait plaisir. Si la brutalité est toujours de mise, celle-ci est déclinée en une myriade de nuances, parfois expérimentales.

C’est bien là la force de Napalm Death, groupe extrême aux multiples facettes, trop souvent et à tort réduit à l’étiquette de « grindcore », tant il transcende, à sa manière, les genres, allant jusqu’à puiser dans des influences inattendues, que ce soit Killing Joke ou Coteau Twins comme nous l’avoue le chanteur Mark « Barney » Greenway. C’est d’ailleurs avec ce dernier que nous nous sommes entretenus pour parler de l’album qui lui sert, une nouvelle fois, de support pour partager avec nous des commentaires et réflexions sur notre société, plus particulièrement sur le thème de l’ « autre ».

Lire l’interview…



News Express   

Mitch Harris (NAPALM DEATH) ne participera pas à la prochaine tournée du groupe


Le guitariste Mitch Harris (NAPALM DEATH) ne participera pas à la prochaine tournée du groupe indique le combo sur sa page Facebook. « A cause de ces circonstances, nous ne sommes pas certains de la date du retour de Mitch » précise le communiqué qui explique par ailleurs que cette absence est due à des contraintes familiales.



Interviews   

Mitch Harris (Menace): personal and complex mechanics


The least you can say is that Mitch Harris’s new project, Menace, fills him with enthusiasm. The musician, more used to the more extreme aspects of metal, surprises everyone, including himself, in his new, multi-faceted artistic environment. But as it turns out, the many colors of this project merely represent everything Mitch Harris stands for. Menace grew without a clear direction, but the entity eventually took on a life of its own thanks to drummer Derek Roddy (Serpents Rise), with whom Harris has already worked in the past. The project started out with Max Cavalera and Brann Daylor, and even though both had to stand down, Harris still hopes to collaborate with them one day.

The guitarist (and, for the first time in his career, vocalist) tells us about his feelings towards the recent album, Impact Velocity, which allowed him to explore new artistic processes, far removed from those of Napalm Death. The man also talks about his relationship towards the video medium, and introduces a talented young Ukrainian artist, Kseniya Simonova, who’s worked on the video for “To The Marrow”. And since we couldn’t possibly forget to talk about Napalm Death (who has recently started work on a new album), Harris tells us more about his special relationship with his bandmember Shane Embury, who followed him in Menace.

Read the interview…



Interview   

Mitch Harris (Menace) : une mécanique intime et complexe


Mitch Harris est pour le moins enthousiasmé par ce nouveau projet qu’est Menace. Le musicien, habitué des sphères extrêmes du metal, surprend (et se surprend !) dans ce nouvel univers artistique aux multiples facettes, aux nombreuses couleurs et qui, finalement, représentent en substance tout ce qu’est Mitch Harris. Pourtant tout a grandi sans trop savoir où tout cela finirait. Mais l’entité a bien pris vie grâce à l’apport du batteur Derek Roddy (Serpents Rise) avec qui Harris avait déjà collaboré par le passé et malgré les désistements de Max Cavalera et Brann Daylor, avec qui le projet avait démarré, mais avec qui Harris espère toujours collaborer.

Ainsi, le guitariste – et chanteur pour la première fois dans sa carrière de musicien – nous explique son ressenti vis-à-vis de cet opus, Impact Velocity, qu’il lui tenait à cœur de faire, afin d’exprimer de nouveaux procédés artistiques, différents de ceux de Napalm Death. Il revient aussi sur son rapport avec la vidéo, et présente cette talentueuse artiste ukrainienne qu’est Kseniya Simonova qui a travaillé sur le clip de « To The Marrow ». Sans oublier d’expliquer son rapport si particulier avec son comparse de Napalm Death Shane Embury qui se retrouve dans Menace. Napalm Death qui a notamment débuté le travail sur son nouvel album.

Lire la suite…



  • Arrow
    Arrow
    Slipknot @ Lyon
    Slider
  • 1/3