ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Interview   

Seth : retour de l’âme, l’Église en flammes


On est à la fin des années 90 et la deuxième vague black metal européenne se répand à travers le monde. En France, le jeune label marseillais Season Of Mist sort le premier album de Seth, Les Blessures De l’Âme. Pendant les deux décennies qui suivent, la formation subit de nombreux changements et prend le courant d’un black metal parfois plus expérimental à la lumière de ce qui pouvait se faire dans l’emblématique scène norvégienne au même moment. Pourtant, après quatre opus supplémentaires dans la discographie du groupe, l’album conserve son aura d’antan et sa place iconique dans l’histoire de la musique extrême française est indiscutable. Alors qu’aujourd’hui nombre de piliers de ce style semblent vouloir revenir à leurs fondamentaux, à commencer par Mayhem qui présentait en 2019 le nostalgique Daemon, il n’est guère étonnant de voir que la tentation du retour aux sources frappe également la formation française menée par Heimoth.

La Morsure Du Christ s’inscrit comme le successeur légitime des Blessures De l’Âme, pour autant il démontre à quel point les lignes ont bougé depuis deux décennies. Cette nouvelle époque signifie un autre regard sur le sacré et sur l’influence des religions monothéistes sur nos civilisations, l’incendie de Notre-Dame étant, d’après les musiciens, une représentation de celle du christianisme sur notre société. Cette évolution est également perceptible dans la musique, par un son moderne et l’hétérogénéité mélodique du disque, avec lequel la volonté non dissimulée des musiciens est de franchir un cap. Enfin, le retour à la langue française, qui s’accompagne d’un exercice d’écriture, démontre la maturité inhérente des musiciens, alors que ceux qui sortaient leur premier méfait en 1998 étaient tout juste à l’aube de la vie d’adulte… Le compositeur et guitariste Heimoth et la nouvelle voix du groupe Saint Vincent sont revenus avec nous sur tout ce qui fait de La Morsure Du Christ une œuvre incarnant une nouvelle ère pour Seth.

Lire l’interview…



Interview   

Sinsaenum : la ligue des black et death metalleux extraordinaires


Joey Jordison é Frédéric Leclercq - SinsaenumL’annonce de l’existence du super groupe Sinsaenum avait pris tout le monde par surprise et avait même un quelque chose d’improbable, de part son line-up constitué de Frédéric Leclercq (Dragonforce) et Stéphane Buriez (Loudblast) aux guitares, Sean Zatorsky (Dååth) et Attila Csihar (Mayhem) aux chants, Joey Jordison (Vimic, ex-Slipknot) à la batterie et Heimoth (Seth) à la basse. Mais qu’on ne s’y trompe pas – et ils insistent bien là-dessus – Sinsaenum n’est pas qu’un simple projet mais bel et bien un groupe qui les réunit dans l’amour du black metal et du death metal. Et lorsque l’on entend Frédéric Leclercq, l’initiateur du projet, et Joey Jordison nous parler du premier album Echoes Of The Tortured, tout tombe sous le sens.

Les deux musiciens semblent, dans l’entretien qui suit, habités par leur projet, Jordison martelant sans cesse que s’il est là pour promouvoir l’album, s’il a fait le déplacement jusqu’à Paris, c’est pour clamer personnellement haut et fort que c’est du sérieux. Nous avons donc abordé avec eux la genèse de ce groupe, leurs choix artistiques – comme le fait d’avoir deux chanteurs ou que l’album soit jonché d’interludes – mais aussi leur passion pour le bon vieux black et death metal comme, d’après eux, on n’en fait plus.

Lire l’interview…



Interview   

SETH est de nouveau en marche et parle de son futur proche


Suite au récent passage de Seth au Motocultor Festival 2012, nous nous sommes entretenus avec Cyriex et Heimoth, les deux guitaristes du groupe. Dans un court entretien avec eux nous avons abordé la prestation du groupe lors de ce festival, leur récente reformation, l’état de santé de leur bassiste, Helldryk, absent depuis plusieurs dates ainsi que les futurs projets du groupe et plus précisément leurs plans pour un nouvel opus.

Un entretien décontracté et en toute simplicité avec des musiciens se remettant tranquillement de leur show alors à peine achevé.

Lire la suite.



  • Arrow
    Arrow
    Arch Enemy @ Lyon
    Slider
  • 1/3