ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

News Express   

James Hetfield (METALLICA) va jouer dans un film


Le chanteur James Hetfield (METALLICA) va jouer, en tant qu’acteur, dans le film Extremely Wicked, Shockingly Evil, And Vile. En savoir plus…



News Express   

James Hetfield (METALLICA) en interview ce soir sur Canal Plus


Ce soir dans l’émission de télévision Le Gros Journal, l’animateur Mouloud Achour reçoit James Hetfield, le chanteur de METALLICA. Un entretien qui sera diffusé à 18h55.



News Express   

James Hetfield (METALLICA) : « Nous sommes en train d’enregistrer en ce moment »


METALLICA enregistre actuellement de la musique explique James Hetfield dans une nouvelle interview accordée à EMGtv et visible en vidéo ci-dessous. « Nous sommes en train d’enregistrer en ce moment » indique le chanteur/guitariste, faisant peut-être ici allusion à l’enregistrement en studio du nouveau disque du groupe qui succédera à l’album Death Magnetic sorti en 2008. Voir la vidéo…



News Express   

Vidéo : James Hetfield (METALLICA) reprend en acoustique un morceau d’ADELE avec sa fille


James Hetfield, le chanteur/guitariste de METALLICA, a repris en acoustique un morceau d’ADELE avec sa fille de seize ans Cali au chant. Le morceau « Crazy For You » a été joué lors du Acoustic-4-A-Cure, un événement créé par Sammy Hagar et James Hetfield qui a pour but de récolter des fonds pour la recherche contre le cancer des jeunes. Voir la vidéo…



Potin   

Les potins ne prennent pas de vacances


L’été. Alors que le thermomètre bouillonne, la vie, elle, semble gelée, figée par des températures propices à de longues et paresseuses pauses à l’ombre d’une tonnelle. Et dès lors, plus question de bouger, il ne faudrait pas que les quelques centimètres carrés d’épiderme de votre bras ratent la prochaine brise en le déplaçant outre mesure. Et là, vous vous rendez compte que, pour occuper votre hypo-activité, le seul objet capable d’exciter vos cellules grises qui ne seraient pas encore entrées en fusion, c’est le magazine pipole de votre petite soeur/copine/femme/maman/tata…

Comment ça, c’est du sexisme ? Mais pas du tout… Comme le metalleux mâle, affaibli par une chaleur peu compatible avec son teint pâle cultivé dans des zones où l’hiver ne prend jamais fin, peut parfois se laisser dominer par son « côté féminin » avec un air de « je ne lis ça que pour mieux m’en moquer », il est aussi loin d’être exclu que même la metalleuse à la taille ceinte d’une cartouchière achetée chez Gaga O’Rock ne peut pas toujours résister à l’envie de se laisser aller à un côté « gonzesse », « non mais, meuf, faut que j’te dise ! ». C’est d’ailleurs l’une d’entre elles, Miss Claudia (célèbre pour ses « points Claudia » pendant notre live-tweet sur le dernier Hellfest) qui vous a concocté pendant tout le mois de juin, pendant que l’été faisait sa timide, en attendant de se ramener avec ses potes soleil, mer, plage, sauveteurs musclés, etc. pour qu’aujourd’hui vous puissiez vous abandonner à la mollesse d’une chaude journée de juillet en vous laissant aller à une séance de potins piochés dans la sphère metal.

Miss Claudia vous conte les dernières cancans.



Nouvelles Du Front   

Jason Newsted a-t-il sauvé deux fois Metallica ?


Jason Newsted a-t-il choisi de réécrire l’histoire ? Ou bien apporte-t-il des précisions nécessaires à la compréhension de celle-ci ? Il a en tout cas décidé d’en donner sa version, et plus particulièrement, bien sûr, sur son passage dans Metallica, un épisode dont il dit être détaché et qu’il ne regrette pas, mais dont il se sent bien souvent obligé de parler.

Dans une interview accordée au webzine tchèque Muzicus, Newsted a déclaré avoir « sauvé Metallica deux fois ». Rien que ça. Une fois en arrivant, et une fois en partant. Si on ne doute pas une seconde qu’il ait pu effectivement participer à la rescousse du navire Metallica après la disparition tragique du regretté Cliff Burton, le fait qu’il soit devenu sauveur du groupe une seconde fois en partant apparaît comme un propos osé, du moins au regard de ce qui a pu se dire dans le passé à ce sujet.

Lire la suite…



Potin   

Yeah ! James Hetfield, yeah !


On se moque beaucoup du R’n’B et de leurs chanteuses au « forfait voyelles » mais le rock a tout de même l’un des plus grands défauts d’élocution de l’histoire de la musique : Yeah ! Un vrai casse-tête pour les orthophonistes. Mais un phénomène incroyable, au point que des groupes ont renoncé à tout autre mot ou phonème pour se désigner. On pense tout particulièrement aux Yeah Yeah Yeahs.

Mais c’est encore plus ancien. Rappelez-vous les yéyés. Il y a une tellement longue histoire du « yeah » rock-and-rollesque enregistré (on oublie le yeah de concert, il y a des hôpitaux psychiatriques entiers remplis de gens qui ont voulu étudier le sujet) que si on les mettait bout à bout on pourrait faire quatorze mille fois la liaison Paris – Antananarivo (à Madagascar, on précise pour les moins forts en géo).

Et si on donnait des noms d’artistes à certaines sections, on trouverait probablement une allée Beatles (« She loves you, yeah, yeah, yeah ») mais aussi certainement un boulevard James Hetfield (de Metallica, on précise pour les nouveaux). Ça ne vous a sans doute pas échappé. Il y a d’ailleurs des gens assez fous pour les compter. Mais il y en a aussi qui ont pris tous les Yeah du chanteur sur album et les ont montés bout à bout.

Découvrez ça là.



Nouvelles Du Front   

Lou Reed fait pleurer Metallica


Le mec à droite a fait chialer le mec à gauche et son copain…

Quand, en premier lieu, nous avons vu le titre de cette nouvelle se rapportant au projet – plus que prometteur – réunissant la légende du rock Lou Reed et les géants du metal Metallica, notre imagination s’est emballée afin d’anticiper le contenu de l’info. L’ancien membre du Velvet Underground a-t-il composé des musiques à ce point complexes que les Four Horsemen s’en usent les paluches jusqu’aux larmes sur leurs instruments ? Est-ce qu’il les engueule vertement ? « Lars !!! Tu vas me les jouer correctement ces patterns, oui ou m*rde ?! » ou encore : « Kirk !!! C’est quoi ce solo ?! Tu vas me le refaire complètement et parfaitement cette fois si tu ne veux pas retourner dans le placard ! »

En fait, non, rien à voir avec ça.

Lire la suite…



Nouvelles Du Front   

Le Black Album aura toujours 20 ans


Lors d’un récent article à propos de Metallica, un internaute de notre site (micka) se demandait pourquoi, en gros, on faisait tout un fromage sur ce groupe car bien des combos se situeraient au-dessus de lui en termes de qualité de compositions. Mais quoi qu’on en dise, et qu’on soit d’accord ou pas sur la qualité d’un artiste aussi renommé soit-il, la seule vérité de toutes ces analyses musicales, les nôtres comme les vôtres, se situe dans l’affirmation suivante : lorsque l’on parle de musique, personne n’a la science infuse et la vérité n’existe pas.

Des analyses, des réflexions, des points de vue, des angles… oui pourquoi pas. Mais une vérité, non. L’objectivité et la vérité « journalistique » est un mythe. Le désir d’honnêteté, par contre, est lui une réalité. On peut donc tout remettre en cause perpétuellement. C’est le principe même du débat et ce dernier est une sacrée chance que se doivent de préserver nos Démocraties politiques et musicales. Après, quand on parle de musique justement, votre serviteur ne voit pas de vérité universelle mise à part la subjectivité. En fait, c’est l’expérience sur le sujet évoqué qui, très souvent, fait la pertinence du jugement et de l’analyse. Et encore, cela ne fait pas tout car à ce petit jeu que deviendraient le ressenti et la spontanéité personnelle lorsqu’il s’agit de parler d’un morceau ?!

Enfin bref, cette bafouille inaugurale pour vous dire que Metallica est l’un des plus grands groupes de l’Histoire du metal et que son album noir communément appelé Black Album sorti le 13 août 1991 est une référence qui vient juste de fêter ses 20 ans.

Hommage indispensable.



Interviews   

Megadeth: it’s not the end of the game


One thing is certain: ever since the controversial release of Risk and the shake up among the band’s troops which followed after the release of The World Needs A Hero, with every album, Megadeth has been getting closer and closer to its roots: the good old thrash metal that made the band a force to be reckoned with. As proof of this, consider the band’s latest album to date, Endgame, released in 2009. First of all, the instrumental track introducing the album (‘Dialectic Chaos’) leads straight into the explosive ‘This Day We Fight!’, an introductive duo which may remind one of So Far, So Good… So What!, Furthermore, the overall quality in songwriting makes it without a doubt the bands best album in a while.

But in two years, time has passed. The major event since then was the return of Dave Ellefson, bassist and long time partner-in-crime of Mustaine’s. Given the judicial war waged upon one another, with its air strikes of law suits, Ellefson’s return was almost unhoped for. But that was without taking into account the strength of friendship and its power of forgiveness which eventually got the best of them. Finally reconciled, both Daves commemorated the twenty-year-anniversary of their breakthrough album Rust In Peace last year. What better way to revive an old friendship than to bring up some old memories?

Now here we are, the past is also here to teach us how to move forward. And that’s what Megadeth is doing, getting ready to release its thirteenth album, appropriately entitled Th1rt3en. An album making Mustaine prouder than ever, promising it to be exceptional.

The pleasant red-head tells us more in the upcoming interview.



  • Arrow
    Arrow
    Trivium @ Villeurbanne
    Slider
  • 1/3