ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Interview   

Mass Hysteria prêt à en découdre


Après un Matière Noire dantesque, qui assurément fera date dans la discographie de Mass Hysteria, on aurait difficilement pu les imaginer en remettre une couche et surenchérir sur la lourdeur et l’agressivité. C’est pourtant chose faite avec Maniac. Preuve que le succès ne corrompt pas forcément l’art quand l’artiste garde les yeux rivés sur son cap. Au contraire, le succès doit conforter le cap. Après tout, n’est-ce pas cette puissance exaltante que les Furieux autant que les ombres plus fraîchement enrôlées dans l’armée sont venus chercher ?

Revenant d’abord sur l’élan que leur aura offert Matière Noire, dont le cycle live a pourtant débuté le jour effroyable des attentat du 13 novembre 2015, Yann Heurtaux et Moustapha Kelai alias Mouss nous parlent de ce « clou » qu’ils enfoncent un peu plus loin avec Maniac. Il est intéressant de voir que quand l’un se lâche et fait ressortir ses inspirations extrêmes de la première heure, l’autre avoue une certaine fébrilité à trouver sa place dans cette débauche d’énergie et de violence. Pourtant le résultat est là, symbiotique entre les deux faces d’une même pièce, secouant à la fois le corps et l’esprit. Entretien.

Lire l’interview…



Metalanalyse   

Mass Hysteria selon Mass Hysteria


Que faire pour surpasser ou, tout du moins, égaler et se rapprocher de ce qui apparaît comme étant un classique d’un groupe : à savoir pour Mass Hysteria, son album Contraddiction sorti en 1999 ? Quinze ans de carrière où le groupe a tantôt été plus proche de la « masse » par une évolution artistique et musicale plus « mainstream » que « metal », tantôt pouvant être défini comme la souche même de l’hystérie, avec un début de carrière sans concessions, marquant à grand coups de riffs les esprits et les corps secoués lors des concerts du groupe. Mass Hysteria, c’est un nom, une entité unique, et ce nouvel opus, L’Armée Des Ombres, est là pour le confirmer.

Rien n’a été aisé pour le groupe qui a pris le temps de redorer son blason. Une renaissance étape par étape, album après album. « A la base, on était très metal mais après Contraddiction, on a changé notre recette de peur de tourner en rond et proposer Contraddiction numéro 2. En plus, on n’a pas eu la production que l’on voulait, sans compter que les gens n’ont pas apprécié. Avec Une Somme De Détails (2007), on est revenu à nos racines et on a enfoncé le clou avec Failles (2009) » nous confiait Yann Heurtaux (guitariste), lors d’un entretien téléphonique remontant à mai 2010. D’ailleurs, le guitariste avait récemment annoncé la couleur concernant ce nouvel album, l’annonçant comme étant « dans la lignée de Failles et de Contraddiction mais en plus gros !!! ».

Lire la suite.



  • Arrow
    Arrow
    In Flames @ Lyon
    Slider
  • 1/3