ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Interview   

Kvelertak : les accords de la discorde


Kvelertak est certainement l’un des groupes de rock les plus singuliers de son époque, proposant un méli-mélo improbable de styles musicaux que pourtant les Norvégiens marient à la perfection. Kvelertak a l’énergie du punk, le sens mélodique du classic rock, la noirceur du black metal, la hargne du thrash et la sophistication du prog, en étant à la fois fun et très sérieux. Si de prime abord on aurait tendance à comprendre le titre du nouvel album, Splid, ou « discorde » en français, dans un contexte politico-social et à l’échelle du monde, on comprend vite qu’il résume à lui seul ce qu’est Kvelertak, soit un groupe dominé par les tensions. Musicales, d’abord. Humaines, ensuite, comme s’en amuse Ivar Nikolaisen, le nouveau chanteur du groupe, en nous décrivant sa découverte d’un groupe où tout le monde se crie dessus. Mais toutes les tensions ne sont pas forcément négatives, comme le démontrent l’esprit de camaraderie et la créativité qui règnent au sein de Kvelertak.

Splid, c’est aussi et surtout un nouveau chapitre qui s’ouvre pour Kvelertak : nouveau chanteur donc, nouveau batteur, nouveau label… Et force est de constater que, si on avait pu craindre le départ du frontman Erlend Hjelvik, le sextet en ressort finalement plus fort, ouvrant ses perspectives techniques et artistiques. Pour marquer le coup, nous nous sommes longuement entretenus avec Ivar Nikolaisen et le guitariste Vidar Landa. L’occasion pour le premier de faire les présentations et pour le second de revenir, par exemple, sur l’expérience de tournée avec Metallica lors du cycle précédent, parmi tant d’autres sujets abordés.

Lire l’interview…



News Express   

Le chanteur Erlend Hjelvik annonce son départ de KVELERTAK


Le chanteur Erlend Hjelvik annonce son départ de KVELERTAK en évoquant « des objectifs et besoins personnels qui ont amené les membres du groupe dans des directions différentes ».



Interview   

Kvelertak : un chouette voyage


KvelertakDes artistes comme Kvelertak à l’identité unique, dans le sens le plus littéral du terme, font se demander d’où vient une telle originalité et surtout si elle est naturelle. Et il est courant de penser que cela est issu d’un processus conscient allant de la volonté initiale de faire ce qui n’a jamais été fait par le passé à l’expérimentation de mélanges jusqu’alors improbables. Il est effet difficile, quand on écoute par exemple « 1985 », le single de Nattesferd, le nouvel album de Kvelertak, de s’imaginer les Norvégiens arriver spontanément à ce mélange entre un chant quelque part entre le black metal et le harcore et une section instrumentale classic rock voire hard FM.

Mais ce serait en conclure que l’innovation, qu’elle soit artistique ou dans d’autres domaines, est forcément issue d’un processus réfléchi et prémédité. Et il apparaît dans cette interview, que les musiciens de Kvelertak, s’ils ont un désir manifeste de ne pas tomber dans une routine, ne sont pas du genre à coller deux influences opposées pour le principe, ni a trop préméditer ce qu’ils font. D’ailleurs, l’effet d’accroche irrésistible de la musique du groupe en concert, passés quelques courts instants où l’on se sent dérouté, semblent prouver que le processus artistique est au contraire très naturel et immédiat.

Et c’est d’ailleurs le seul véritable objectif que se fixe le groupe, sa décision d’enregistrer live et de le faire dans son pays d’origine, n’étant pas étrangère à cet état d’esprit.

Lire l’interview…



News Express   

KVELERTAK avance sur l’écriture de son nouveau disque


KVELERTAK avance sur l’écriture de son nouveau disque informe le chanteur Erlend Hjelvik dans le cadre d’une interview accordée à Mike James Rock Show. Le musicien explique : « Nous avons eu du temps cette année et à la fin de l’année passée pour travailler sur de nouvelles compos tout en donnant occasionnellement des shows ici et là. On travaille sur le nouvel album depuis avant l’été et on y a consacré beaucoup de temps. On a presque achevé toutes les chansons. Il nous manque un truc genre deux chansons donc on se penchera sur ça une fois que nous serons revenus à la maison. »

Le successeur de Meir (2013) pourrait sortir avant l’été prochain.



  • Arrow
    Arrow
    Sabaton + Apocalyptica + Amaranthe @ Paris
    Slider
  • 1/3