ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Interview   

Auri a plus d’un tour dans sa manche


Si la pandémie a eu un avantage, c’est d’offrir à bon nombre de gens des quantités inespérées de temps. Vous en avez peut-être profité pour terminer ce livre qui traînait sur votre table de nuit depuis l’été 2019, ou pour binger une série qui vous faisait de l’œil depuis longtemps. Les musiciens, eux, ont fait ce qu’ils font le mieux : écrire et enregistrer de la musique. Pour les trois membres d’Auri, habitués à échanger leurs idées par e-mails interposés, l’isolement et la fermeture des frontières n’auront eu presque aucun impact sur le processus créatif – mais sur les modes de locomotion de Troy Donockley, c’est une autre histoire.

Véritable homme-orchestre touche-à-tout, le musicien britannique, également figure incontournable de Nightwish, est revenu pour nous, avec son humour caractéristique, sur la genèse de ce nouvel opus d’Auri, toujours à mi-chemin entre folk celtique et bande originale de film, l’art d’apprendre mille instruments et ses premiers contacts avec le monde du metal.

Lire l’interview…



News Express   

AURI (avec des membres de NIGHTWISH) annonce son second album


AURI sortira son second album II – Those We Don’t Speak Of le 3 septembre 2021 via Nuclear Blast. Voir les détails…



Interview   

Nightwish : le soleil brille dans la taverne


Tuomas Holopainen ne chôme pas : le nouvel album d’Auri est dans la boîte, celui du groupe de black metal Darkwoods My Betrothed, réactivé après plus de vingt ans d’absence, le sera bientôt, et le successeur de Human. :||: Nature. de Nightwish est déjà lancé et programmé. Et puis il s’est aussi résolu, après avoir longtemps hésité, à proposer avec le célèbre groupe de metal symphonique deux live-streams les 28 et 30 mai prochains. Plus que des concerts, il s’agit avant tout de soirées à passer aux côtés de Nightwish au sein d’une taverne virtuelle. Une nouvelle fois, les Finlandais tentent de se démarquer en attendant un retour à la normale, comme Tuomas nous l’explique dans l’entretien ci-après.

Ces événements « an evening with Nightwish in a Virtual World » seront aussi l’occasion de présenter le nouveau bassiste du groupe, successeur de Marko Hietala. Les fans peuvent se réjouir car si « le soleil brille à nouveau », ce départ a bien failli signer l’arrêt de Nightwish, las des changements de line-up, d’autant plus que celui-ci a eu l’effet d’un véritable coup de massue.

Lire l’interview…



Interview   

Nightwish : dans la bulle de Tuomas Holopainen


Nightwish a sorti son neuvième disque, Human. :||: Nature., en avril 2020. Pour beaucoup de fans, l’écoute de cet album aura sans doute permis d’illuminer un peu un confinement pas franchement grisant. Alors, quand l’occasion d’une interview en terre finlandaise de Tuomas Holopainen, chef d’orchestre de cette grande machinerie symphonique, s’est présentée, nous avons sauté sur l’occasion.

Pas simple, en période de crise sanitaire, de justifier la pertinence d’un trajet Paris-Helsinki. Jusqu’au bout, l’équipe dépêchée en Finlande pour mener à bien cet entretien aura redouté de se voir refoulée à la frontière. C’est donc avec un immense soulagement que nous avons pu pénétrer sur le sol finlandais pour cette visite éclair, qui restera gravée dans nos mémoires comme l’un des temps forts d’une année pas franchement réjouissante.

Pendant deux heures, un Tuomas souriant et optimiste face à l’avenir (« Tout redeviendra normal bientôt ! ») nous a fait l’honneur de s’adonner à une séance photos et de répondre à nos questions, en sortant un peu des sentiers battus. L’aspect musical ayant déjà été plus que couvert dans nos colonnes, place, cette fois, à l’homme derrière l’artiste, aux émotions derrière la musique, et à quelques révélations qui devraient ravir les amateurs de lecture !

Note : Interview parue initialement dans le premier numéro du magazine Radio Metal. Le second numéro est actuellement disponible aux points de distribution et en commande dans notre shop.

Lire l’interview…



Interview   

Nightwish et le rappel à la nature


Si on vous demandait de nous citer cinq groupes de metal symphonique, il y a fort à parier que Nightwish serait du nombre. Même pour les moins fans du genre, difficile de passer à côté du phénomène finlandais et de ses sorties chaque fois plus grandioses, plus audacieuses, plus hyperboliques. Vingt-cinq ans après leurs débuts modestes, la question n’est plus de savoir si les rois du sympho réussiront à encore à surprendre le public, mais plutôt de quelle façon. Cette fois, ce sera donc en proposant un double album, Human. :||: Nature., qui joue des oppositions et des contrastes jusque dans son titre et son utilisation de l’orchestre.

Désormais affranchi de toute contrainte musicale (et débarrassé des questions de line-up qui ont poursuivi son groupe pendant presque une décennie), Tuomas Holopainen, tête pensante du combo, se laisse bien davantage aller aux confidences, aux plaisanteries et aux interventions personnelles qu’à une époque. D’où cette longue interview parfois un peu décousue, où nous évoquons forcément le nouvel album et le rapport du compositeur à la nature, mais également les délices des bains à l’huile de pépin de raisin, l’art délicat de headbanguer avec un masque à gaz et les auteurs de fantasy qui ont le don de faire poireauter leurs lecteurs.

Lire l’interview…



Interview   

Marko Hietala libère son cœur


Pour un groupe qui s’est octroyé une année sabbatique en 2017, le moins qu’on puisse dire, c’est que ses membres ont été sacrément productifs. Il y a d’abord eu Tuomas Holopainen qui a entraîné Troy Donockley ainsi que son épouse Johanna Kurkela dans le projet Auri. Puis la chanteuse Floor Jansen qui a déterré Northward avec le guitariste Jørn Viggo Lofstad (Pagan’s Mind). Et finalement, le dernier mais pas des moindres, le bassiste-chanteur Marko Hietala a entrepris de fouiller dans ses tiroirs pour y trouver des morceaux qui n’avaient convenu ni à Nightwish, ni à Tarot, pour se lancer pour la première fois en solo.

Le résultat pourra étonner, à la fois parce qu’il est sorti en deux versions – finlandaise sous le patronyme Mustan Sydämen Rovio, début 2019, puis anglaise, intitulée Pyre Of The Black Heart, un an plus tard –, et parce qu’il s’offre une vraie liberté sans trop de considérations commerciales ou de cohérence. Reste qu’on reconnaît indéniablement la patte du musicien, son sens mélodique et ses principales affinités artistiques. Plus encore, par la nature de l’entreprise, on se rapproche au plus près de qui est Marko Hietala (oui, avec un « k » car c’est la vraie orthographe de son prénom), y compris dans des textes plus intimes.

Nous nous sommes entretenus avec le principal intéressé pour qu’il nous parle de ce projet solo qui, par l’investissement de collaborateurs passionnés, tend à devenir un groupe. On rentre également un peu plus dans la vie et la personnalité de Marko Hietala, entre aspirations de jeunesse, rêves et rapport avec son père.

Lire l’interview…



Interview   

Auri ou le triangle magique


Nightwish a pris une pause bien méritée et sans doute nécessaire en 2017. L’occasion de contempler le passé avec la compilation Decades et surtout prendre un bol d’air frais en allant vaquer à d’autres occupations pour ses membres. En particulier la tête pensante du combo, Tuomas Holopainen, vidé par l’album Endless Forms Most Beautiful et sa tournée, qui a profité de cette année pour mener à bien un projet de longue date qui lui tenait à cœur, en compagnie de son épouse Johanna Kurkela et du multi-instrumentiste de Nightwish Troy Donockley. Le nom du projet : Auri. Et un premier album à paraître dans quelques jours qui a eu pour conséquence heureuse de rebooster sa créativité.

Parti à sa rencontre, de passage à la capitale, le trio nous explique la genèse de cette musique et la force de leur lien artistique et humain, dépassant jusque les individus qu’ils sont. Des rêveurs – à moins que ce ne soit l’effet du vin à leur disposition pendant l’entretien – n’hésitant pas à user des métaphores poétiques. Une musique qui se veut à la fois cinématographique et « magique », loin du metal, quoi que…

Lire l’interview…



News Express   

AURI (avec des membres de NIGHTWISH) : les premiers détails du nouvel album


AURI sortira son premier album début 2018 via Nuclear Blast. Voir les détails…



News Express   

Le nom de Tuomas Holopainen donné à un insecte


Jukka Salmela, biologiste finlandais du Metsähallitus Parks & Wildlife, a décidé baptiser Sciophila Holopaineni une nouvelle espèce d’insecte, vivant dans des zones ombragées en Laponie, qu’il a récemment découverte. Le nom a été choisi d’après le patronyme du claviériste de NIGHTWISH Tuomas Holopainen en raison de son amour pour la nature. « C’est le plus grand honneur qu’un fana de nature comme moi peut recevoir, » a déclaré celui-ci. Voir une photo de l’insecte…



News Express   

Tuomas Holopainen (NIGHTWISH) a les idées claires quant au futur du groupe


NIGHTWISH va faire une pause d’un an a récemment expliqué sa chanteuse Floor Jansen. Cela permettra notamment aux membres du groupe de se consacrer à leurs divers projets parallèles.

Dans un entretien accordé à Roppongi Rocks, Tuomas Holopainen confirme cette information et explique avoir les idées claires quant au futur du groupe : « C’est un peu trop tôt pour révéler quoi que ce soit mais on sait assez clairement ce qu’on fera entre 2018 et 2020 ».



  • Arrow
    Arrow
    The Old Dead Tree @ Savigny-Le-Temple
    Slider
  • 1/3