ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Interview   

Déluge à la troisième personne


Déluge fait partie de ces entités françaises qui ont connu une percée flamboyante en très peu de temps. Fort du succès de son premier album Æther paru en 2015 chez Les Acteurs De L’Ombre, suivi d’une vaste tournée comprenant des passages dans plusieurs festivals de renom dont une escale remarquée au Hellfest 2017, le groupe poursuit son ascension en se faisant une place chez Metal Blade Records et en s’assurant ainsi une visibilité certaine sur la scène internationale. Les Français ne doivent ce démarrage réussi qu’à leur mérite et à une identité forte consolidée par un projet qui a su se démarquer dans une nouvelle scène extrême foisonnante.

Si le groupe est souvent affilié au post-black ou à la scène « black troisième vague », la principale caractéristique du son de Déluge est qu’il n’est pas tout à fait identifiable comme étant du black metal : le guitariste François-Thibaut Hordé reconnaît ne jamais avoir eu cette prétention-là. Déluge est un mélange de beaucoup de choses, en témoigne ce deuxième opus Ægo Templo qui va brasser dans des horizons bien plus larges, comme nous l’a confié le musicien dans l’entretien qui suit. Déluge est avant tout une aventure collective qui porte un éventail d’émotions variées et où l’œuvre propose de multiples lectures qui, comme nous pouvons le deviner à travers ses mots, va bien au-delà du simple domaine artistique.

Lire l’interview…



  • Arrow
    Arrow
    Tool + Brass Against @ Paris
    Slider
  • 1/3