ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Metalanalyse   

How To Destroy Angels, la délicate attention de Reznor


Alors que Trent Reznor vient d’annoncer le retour de Nine Inch Nails avec un line-up des plus prestigieux, inclaunt des membres de Jane’s Addiction et King Crimson en plus d’Alessandro Cortini et Ilan Rubin, ce retour à ces premiers amours correspond étrangement, au niveau du timing, à la sortie du premier album de How To Destroy Angels.

Ce projet qui l’a quelque peu occupé ces dernières années en compagnie de sa femme Mariqueen Maandig au chant et de ses proches collaborateurs Atticus Ross et Rob Sheridan, voit une première concrétisation, sous forme d’un album complet de treize titres, alors que, un peu à l’image de Puscifer, le groupe s’était pour le moment cantonné à deux EP et des singles. Il faut souligner qu’entre temps, Reznor s’est vu affublé d’un Oscar pour sa bande originale du film de son ami David Fincher, The Social Network, et qu’il s’est également occupé de celle de The Girl With The Dragoon Tattoo, l’adaptation cinématographique du premier tome de la trilogie à succès du regretté Stieg Larsson. Entre deux, il a donc façonné des titres à fortes consonances électroniques proches d’un univers Trip-hop à la Massive Attack, laissant la part belle à la voix cristalline de sa bienheureuse épouse. Et comme son compère Atticus Ross (ex-Nine Inch Nails) n’était pas loin, puisqu’il a travaillé sur les BO des films de Fincher avec lui, il l’a choisi pour l’accompagner dans cette aventure, tout comme le directeur artistique de Nine Inch Nails, Rob Sheridan, auteur du volet visuel, aspect primordial dans How To Destroy Angels comme il l’était dans Nine Inch Nails.

Lire la suite…



Nouvelles Du Front   

Les bons présages de Trent Reznor


Déjà plus de quatre ans depuis le dernier album de Nine Inch Nails, The Slip (2008), et on aurait tort d’en vouloir à Trent Reznor de nous faire poireauter autant pour voir venir son petit-frère. On aurait tort car, malgré cette durée (l’une des plus longues entre deux opus de NIN), il ne nous a pas laisser sans rien pendant tout ce temps. Il a déjà pu toucher le cœur d’un plus grand public, apportant la preuve, avec ses bandes originales (The Social Network, The Girl With The Dragon Tattoo), Oscar à l’appui, qu’il est un compositeur qui compte, et pas seulement pour les amateurs de sons saturés.

Car Trent Reznor sait aussi toucher quelque chose de sensible en nous, une partie tendre, qu’il peut exciter sans la brutaliser et parfois vous faire des chatouillis dans le bas du ventre. Et ces dernières années, il a surtout pu le démontrer dans son autre projet, How To Destroy Angels (HDA), avec son épouse Mariqueen Maandig au chant et son compère à la compo de B.O. Atticus Ross, dont le premier EP éponyme sorti en 2010 devrait (oui, comme le verbe devoir) déjà être passé par vos oreilles ou votre discothèque, surtout que vous pouvez le télécharger gratuitement – et si c’est gratuit, c’est permis ! Un premier EP qui appelait un album dont on attendait encore jusqu’à aujourd’hui qu’il fasse son apparition, surtout que, depuis sa sortie, Reznor n’a jamais cessé de dire que c’était en travaux.

Lire la suite…



Blow Up Your Video   

Comme une envie de faire l’amour sur cette reprise…


« J’avoue ma totale ignorance concernant Led Zeppelin. C’est totalement obscur pour moi. C’est la raison pour laquelle j’ai pu donner le meilleur sur cette reprise. Comme je ne connaissais pas la chanson, je n’avais pas à être fidèle à l’originale. Je n’avais même pas compris son nom quand on m’a demandé de la faire. Je croyais que c’était ‘The Pilgrim Song’ […] Ouais, je sais, c’est très embarrassant. » Karen O, chanteuse des Yeah Yeah Yeahs, au journal The Sun, à propos de la reprise de « Immigrant Song » de Led Zep’ avec Trent Reznor, pour la bande originale du film « The Girl With The Dragon Tattoo » de David Fincher.

En temps normal, je pourrais m’énerver face à une telle ignorance. Mais, bon, moi non plus, je ne connais rien au groupe de Karen O… mais les Yeah Yeah Yeahs, c’est pas Led Zep ! Comment peut-on ne rien connaître à Led Zeppelin ?! Mais, en réalité, je trouve ça merveilleux car, vierge de cette connaissance, innocente face à cette œuvre, elle a transformé cette épopée musicale, cette saga viking telle que la chantait Robert Plant en quelque chose de totalement érotique avec cris, gémissements et une voix qui effleure ma sensibilité de mâle hétérosexuel. Donc, oui, en écoutant cette reprise, j’ai envie de faire l’amour (mais pas forcément avec Karen O).

Lire la suite…



Girls Girls Girls   

Miss Novembre a détruit l’ange en nous



Que dire, une fois encore ? Je peux écrire toutes les bêtises que je veux maintenant, vous ne faites que fixer cette image ci-dessus. Evidemment, la Pin-Up du Mois sur Radio Metal est comme le premier rayon de soleil qui vient illuminer l’aube de votre mois pour baigner de chaleur les quatre froides semaines de novembre qui vont suivre. Mais là, je fais vraiment des efforts de style pour rien puisque votre cerveau n’est plus alimenté en sang car toute votre hémoglobine est partie gonfler une autre zone de votre anatomie.

Lire la suite…



Nouvelles Du Front   

Un ange passe… Et le silence se brise !


Ceux qui attendent la sortie de l’EP de How To Destroy Angels, groupe composé de Trent Reznor, Mariqueen Maanding (la femme de Reznor) et Atticus Ross, ne seront pas déçus…

C’est officiel, l’EP est téléchargeable sur le site du combo. L’un des titres est accessible gratuitement et l’EP complet est téléchargeable avec une vidéo – le tout au format HD – pour la modique somme de 2$. Le tout pour moins de deux euros ? Autant ne pas se priver. Vous me direz : « Oui, ce n’est pas cher… Mais qu’est ce que ça vaut ? Parce qu’avant de pourrir ma bibliothèque MP3 avec un EP de 90 Mo je veux être sûr de sa qualité ! ».



Nouvelles Du Front   

NIN strikes back !


Il y a des moments où et des moments où… En ce moment c’est l’actualité de Trent Reznor qui est débordante. Entre son projet How To Destroy Angels – avec sa femme Mariqueen Maanding – et Nine Inch Nails, les news vont bon train.

Un nouveau morceau de NIN a été mis en ligne hier. Ce morceau a été composé pour le thème d’un film de la série Tetsuo The Bullet Man.

Tetsuo est une série de films japonais. Le premier de la série date de 1989 et s’appelle Tetsuo. Le second date de 1992, c’est Tetsuo II : Body Hammer. Le troisième est Tetsuo : The Bullet Man présenté en 2009. Entre tous ces films, les deux premiers font partie d’une autre trilogie sur le thème de Tokyo, triptyque clôturé par Tokyo Fist (1995).

Ce n’est pas la première fois que Trent nous livre des chansons ayant pour vocation de servir de thème pour des films ou des jeux vidéos. Il y avait eu Quake pour les jeux, Lost Highway de David Lynch pour les bandes sons. Notons aussi Natural Born Killers d’Oliver Stone et une collaboration avec David Fincher sur Seven et Fight Club. Sans compter un certain nombre de morceaux originaux composés pour des films ou des morceaux extraits d’albums et intégrés dans des bandes son.

Musicalement, va-t-on, comme nous l’annonçait Trent, enfin voir du NIN 2.0 ? C’est fort possible, en tout cas c’est ce que laisse présager cet extrait, très expérimental, dans la veine de Year Zero : bruitiste, du vrai industriel comme on l’aime :



Nouvelles Du Front   

NIN : être ou ne pas être ?


L’ami Trent Reznor fait de nouveau parler de lui. Il y a tant à dire et si peu en même temps. Votre serviteur étant un amateur – que dis-je, un passionné ! – de musique industrielle il est évident, qu’il n’était pas possible de ne pas apprécier Trent Reznor. Et, de fait, comme « Nine Inch Nails is Trent Reznor » tel que cela est mentionné sur les opus, je suis donc ce que l’on pourrait appeler un fan de base de NIN, mais pas que. Pour la petite histoire, ma vie a basculé il y a quelques temps – environ un an, le 16 février 2009 – Trent déclarant ce jour là qu’il arrêtait NIN pour une durée indéterminée.

Il avait en effet d’autres projets musicaux en tête et disait ne plus avoir rien à dire avec NIN. Puis, deux mois après, la lumière, blanche, étincelante, celle de l’espoir ! C’est officiel : NIN, alias Trent Reznor reprend du service en octobre 2009. L’ami Trent, c’est toute une épopée remplie de succès plus ou moins marqués, c’est un personnage, connu, reconnu, estimé de certains et détesté par d’autres mais qui en tout cas ne laisse pas indifférent !

Il est marié depuis l’année dernière à Mariqueen Maanding, chanteuse du groupe West Indian Girl, avec qui il a fondé un groupe, How To Destroy Angels, et co-écrit un album qui sortira cet été. Le titre de l’opus sera éponyme et le premier single qui est sorti il y a peu s’appelle « A Drowning ».

Lire la suite…



  • Arrow
    Arrow
    Deftones @ Lyon
    Slider
  • 1/3