ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

News Express   

AMON AMARTH de passage à Paris en novembre avec ARCH ENEMY et HYPOCRISY


Voir agenda concert.



News Express   

HYPOCRISY entrera en studio en janvier


HYPOCRISY entrera en studio début 2019 pour commencer l’enregistrement de son quatorzième album. Le groupe informe sur sa page Facebook que l’enregistrement s’effectuera entre le 1er janvier et le 28 février 2019. Cet album succédera à End Of Disclosure paru en mars 2013.



Live Report   

Quand Kataklysm réveille Hypocrisy


« Death… Is just the Beginning », tel est le nom de la tournée européenne réunissant deux importantes entités dans le monde du death metal : Kataklysm et Hypocrisy. Alors que les Québécois de Kataklysm viennent sur le vieux continent pour défendre leur dernier album Meditations paru le 1er juin chez Nuclear Blast, les Suédois de la formation culte Hypocrisy viennent… faire un petit coucou, sans doute ! En tout cas pour signifier que le groupe ne s’est pas éteint depuis End Of Disclosure paru il y a déjà cinq ans.

Cette affiche alléchante présentant de multiples nuances de death metal, avec un goût évidemment prononcé pour le death mélodique, sera aussi l’occasion de présenter un nouveau groupe toujours sur la grosse écurie qu’est Nuclear Blast. Ce sont donc les Allemands de The Spirit qui viennent en effet ouvrir ce bal mortifère qui s’élance sur l’Europe. Nous nous sommes arrêtés sur le concert du 29 octobre au Ninkasi Kao à Lyon pour voir ce que cette nouvelle réunion allait délivrer sur scène…

Lire la suite…



News Express   

KATAKLYSM et HYPOCRISY de passage en France cet automne


Le webzine belge Shoot Me Again annonce que KATAKLYSM et HYPOCRISY seront de passage en France cet automne. Voir agenda concert.



Galerie Photos   

Hellfest @ Clisson, France – 23/06/2013




CR De Festival   

Hellfest 2013 : fil rouge de la journée du dimanche 23 juin



Troisième et dernier round dans le ring Hellfest 2013 ! Après une première journée riche en émotions, une deuxième placée sous le signe de l’énergie (celle qui grimpe sur scène et celle qui commence doucement à manquer en face), voici le troisième jour de ce weekend en Enfer. Et encore aujourd’hui, vous allez pouvoir suivre en direct cette ultime étape de ce weekend clissonais via ce fil rouge qui sera fréquemment mis à jour depuis l’ouverture des hostilités vers 10h30, jusqu’à la fin des derniers concerts vers 2h du matin !

Suivez-nous donc dès maintenant via nos trois plate-formes éditoriales – le site de Radio Metal, notre page Facebook et notre compte Twitter – pour tout savoir sur ce Hellfest 2013 et obtenir nos impressions à brûle-pourpoint. Nous vous conseillons donc de recharger cette page régulièrement car nos informations sont mises en ligne en temps réel. Par ailleurs, sachez que les live reports de ce fil rouge pourront être enrichis quelques jours après le festival et nous vous proposerons également, a posteriori de l’événement, des galeries photos entièrement consacrées aux prestations des artistes.

Lire le fil rouge…



Interviews   

Peter Tägtgren goes back to te essence of Hypocrisy


Peter Tägtgren is a man to be reckoned with in the metal world – because of his work with Hypocrisy, an influential melodic death band, because of the success of his electro-industrial project, Pain, but above all because he’s everywhere! Peter Tägtgren is always doing something, whether it is releasing an album, touring with one of the two above-mentioned bands, or working as a producer. This year alone, he’ll release an album with Hypocrisy, start working on Pain’s new record, have his name associated with Amorphis’ new record, which he produced, and with Children Of Bodom’s latest effort as a vocal producer, and so on.

After all, it may well be the key to success: always having one’s name in the metal news. It’s probably not his main goal, though, but just a consequence of his hyperactivity. He himself admits that he can’t stop thinking about business, even on holiday, because “the industry never sleeps or take a vacation”. In order to succeed, one needs to always catch the right train.

One of the risks with hyperactivity is to lose sight of the essence of things. But today, with End Of Disclosure, it’s precisely the essence of Hypocrisy that Peter Tägtgren means to go back to – the formula that characterized him in the 90’s and allowed his band to leave a durable mark on the international metal landscape.

More on that after the jump…



Galerie Photos   

Hypocrisy @ Le Trabendo, Paris, France – 01/04/2013




Interview   

Peter Tägtgren renoue avec l’essence d’Hypocrisy


Peter Tägtgren est un incontournable de la scène metal. D’une part pour son travail au sein d’Hypocrisy, un groupe de death mélodique influent, d’autre part pour le succès de son projet électro-industriel Pain, mais aussi et surtout pour son omniprésence ! Peter Tägtgren a toujours, à tout moment, une actualité, qu’elle soit liée à une sortie de disque ou une tournée avec un des deux groupes précités ou via son activité de producteur. Rien que cette année, il sort un album avec Hypocrisy, prévoit de se mettre sur le prochain album de Pain, aura son nom associé au nouvel album d’Amorphis qu’il a produit et celui de Children Of Bodom pour lequel il a fait la production vocale, etc.

Après tout, c’est peut-être ça la clef du succès : faire en sorte d’être toujours là, quelque part, dans l’actualité des fans de metal. Sans doute n’est-ce pas là son but premier mais juste une conséquence de son hyperactivité. Lui-même reconnait que, même en vacances, il ne peut s’empêcher de penser à son business, car « l’industrie ne prend pas de vacances. » Pour réussir, il faut savoir éviter de prendre un train de retard.

Mais dans la suractivité, il est aussi facile de perdre l’essentiel de vue. Or, aujourd’hui, avec End Of Disclosure, c’est justement l’essence d’Hypocrisy que Peter Tägtgren a voulu retrouver, cette formule qui le caractérisait dans les années 90 et lui a permis de s’inscrire durablement dans le paysage du metal international.

On en parle juste après…



Metalanalyse   

Pas de révélation nouvelle pour Hypocrisy


En annonçant l’enregistrement de End Of Disclosure fin 2011, le douzième album d’Hypocrisy, Mikael Hedlund ne faisait déjà pas de mystère : « Il est trop tôt pour dire comment cet album va sonner, mais ce que je peux dire, c’est qu’il n’y aura pas de changement de style. Ce sera du Hypocrisy classique, sans compromis. »

Hypocrisy cultive sans complexité surfaite un son bien reconnaissable au fil des années. Et c’est à nouveau le cas sur ce douzième album. Le corps de la musique du groupe suédois est un death métal puissant et direct qui laisse bonne place aux mélodies. Au chant, Peter Tägtgren varie les plaisirs entre des growls profonds typiquement death et des hurlements black plus secs et radicaux.

Hypocrisy atteint ses 23 ans d’existence autour du noyau dur formé par Tägtgren (guitare, voix, synthés) et Hedlund (basse), rejoints depuis 2004 par Horgh (Immortal) à la batterie. Lorsqu’en 2011, à l’occasion du DVD live Hell Over Sofia, Metal Shock Finland demande au groupe de définir ce qu’est l’essence et le but d’Hypocrisy, les musiciens répondent que c’est de « s’amuser », d’enregistrer un nouvel album et de partir en tournée. Pas d’ambition démesurée donc, si ce n’est que Peter Tägtgren, dans un entretien à paraître bientôt dans nos colonnes, oppose ce nouvel album à ses prédécesseurs immédiats qu’il juge plus « complexes » et « extrêmes » et expose sa volonté de « penser Hypocrisy à nouveau » et « revenir à ce qu’on faisait dans les années 90 : des structures de chanson simples, des mélodies très accrocheuses et des riffs heavy. »

Lire la suite…



  • Arrow
    Arrow
    Hellfest - Altar - Jour 3
    Slider
  • 1/3