ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Metalanalyse   

Pas de révélation nouvelle pour Hypocrisy


En annonçant l’enregistrement de End Of Disclosure fin 2011, le douzième album d’Hypocrisy, Mikael Hedlund ne faisait déjà pas de mystère : « Il est trop tôt pour dire comment cet album va sonner, mais ce que je peux dire, c’est qu’il n’y aura pas de changement de style. Ce sera du Hypocrisy classique, sans compromis. »

Hypocrisy cultive sans complexité surfaite un son bien reconnaissable au fil des années. Et c’est à nouveau le cas sur ce douzième album. Le corps de la musique du groupe suédois est un death métal puissant et direct qui laisse bonne place aux mélodies. Au chant, Peter Tägtgren varie les plaisirs entre des growls profonds typiquement death et des hurlements black plus secs et radicaux.

Hypocrisy atteint ses 23 ans d’existence autour du noyau dur formé par Tägtgren (guitare, voix, synthés) et Hedlund (basse), rejoints depuis 2004 par Horgh (Immortal) à la batterie. Lorsqu’en 2011, à l’occasion du DVD live Hell Over Sofia, Metal Shock Finland demande au groupe de définir ce qu’est l’essence et le but d’Hypocrisy, les musiciens répondent que c’est de « s’amuser », d’enregistrer un nouvel album et de partir en tournée. Pas d’ambition démesurée donc, si ce n’est que Peter Tägtgren, dans un entretien à paraître bientôt dans nos colonnes, oppose ce nouvel album à ses prédécesseurs immédiats qu’il juge plus « complexes » et « extrêmes » et expose sa volonté de « penser Hypocrisy à nouveau » et « revenir à ce qu’on faisait dans les années 90 : des structures de chanson simples, des mélodies très accrocheuses et des riffs heavy. »

Lire la suite…



Interview   

Dans les secrets de la création de Destinity


Destinity a toujours été très régulier et rapide pour ses sorties studio. Depuis le virage thrash/death mélodique amorcé par l’album Synthetic Existence et la signature trois ans plus tard chez le label allemand Lifeforce Records, le groupe monte en puissance en termes de popularité et de notoriété, multiplie les affiches prestigieuses et ne perd pas l’intensité de son rythme entre tournées et disques. Très rapidement, après avoir écrit un disque, le groupe est déjà en train de faire des pré-prod pour la suite. Les membres de Destinity, invités dans les studios le 12 novembre 2012, nous ont longuement parlé du fonctionnement du groupe en termes de composition, de travail et d’écriture, évoquant notamment les vertus des pré-prod, tant pour la prise de décision quant à la musique que le choix de la production.

L’album Resolve In Crimson représente une suite logique aux trois précédents par son sens du dosage entre riffs puissants, rythmiques (très) enlevées, mélodie et orchestrations. Là où le précédent, XI Reasons To See, était particulièrement intense, Destinity revient cette fois avec un opus beaucoup plus tourné vers la mélodie, pour ne pas dire le plus mélodique de sa carrière. A nouveau produit par Jacob Hansen, il propose notamment un featuring avec Stéphane Buriez, que le groupe a longuement côtoyé au cours de sa tournée commune avec Loudblast en 2011. On ne change pas une équipe qui gagne, ce n’est pas le chanteur Mick, grand passionné de football, qui nous contredirait pour cette métaphore sportive.

Le groupe étant lors de cette interview réuni au complet, il a été possible d’explorer la genèse du disque et le fonctionnement interne du groupe avec précision, d’aller au fond des choses lors d’un entretien fleuve et franc avec, sans surprise, son lot de vannes. Nous avons par conséquent choisi de retranscrire pour vous l’interview de la manière la plus fidèle à l’atmosphère de cette conversation.

Lire et réécouter l’interview…



Interviews   

The Two Lifes of Peter Tägtgren


Mastermind behind Hypocrisy, founder and leader of Pain, producer of a good half of all death metal bands from Sweden and the rest of the world… One way or the other, no one can pretend not to know Peter Tägtgren ?

On the occasion of the release of Pain’s new album (next june), whose title sounds strangely like a 1967 James Bond movie, the producer-singer-multi-instrumentalist made the trip to Paris in the beginning of May to chat face to face with the French metal media. Peter answered our questions slumped on a sofa, his cap firmly screwed on his head and with a good hangover to top it all. From Tim Burton to Hypocrisy, from the Beatles to James Bond and Jack Sparrow, Mr Pain told us everything with his usual talkativeness…

Click here to read the interview…



Interview   

Pourquoi ?


Pour plusieurs raisons. Spaceman et Metal’O Phil reçoivent ce soir, dans Anarchy X, les membres de F.M.R. (For Many Reasons). Le groupe est composé de plusieurs solides musiciens de la scène française à savoir David, ex-bassiste de Destinity, ici au chant et à la guitare et Candy, un habitué de cette antenne, bassiste de Benighted. Le groupe sort bientôt son premier album. Vous pourrez en écouter un premier titre en exclusivité ce soir.

F.M.R. fait débat. A peine constitué et après trois répètes seulement le groupe jouait déjà en première partie d’Hypocrisy. Une prestation qui a franchement divisé à en juger les avis opposés qui ont pu être émis sur ce set. David aura également son droit de réponse en ce qui concerne la polémique qui entoure son éviction de Destinity.

Également ce soir, en deuxième partie d’émission, une interview de représentants de My Reference Events, structure lyonnaise qui commence à bouger les murs et à organiser des concerts dans toute la France. Ils font notamment venir le groupe WASP à Lyon le 2 novembre. Une interview qui nous permettra d’en savoir plus sur les coulisses des concerts et de leur organisation.



CR De Festival   

Hellfest 2010 : compte-rendu du vendredi 18 juin


Comme chaque année depuis sa création, Radio Metal propose à ses lecteurs un live report détaillé du Hellfest. Retrouvez les analyses de notre fine équipe présente à Clisson lors de cette cinquième édition du festival.

Par ailleurs, n’hésitez pas à vous référer à notre fil rouge proposé en direct les jeudi 17, vendredi 18, samedi 19 et dimanche 20 juin pour redécouvrir nos interviews backstage, photos inédites et autres goodies exclusifs réalisés lors de cette édition 2010.

Concernant le live report de Radio Metal, vous en avez l’habitude, un jour de fest est résumé par un article. On démarre aujourd’hui par le compte-rendu de la journée du vendredi 18 juin 2010.



Carnet De Route    CR De Festival    Live Report   

Tout le Hellfest en direct live : journée du vendredi 18 juin


Du jeudi 17 au lundi 21 juin, Radio Metal consacre son antenne – et la page principale de son site – au Hellfest Open Air qui démarre aujourd’hui à 10h30. Flash antenne, exclusivités, fil rouge sur le site et goodies : suivez tout le Hellfest sur Radio Metal ! Et n’oubliez pas le live report intégral de ces 3 jours de musique qui sera en ligne sur le site quelques jours seulement après la fin du festival.

Après un an d’attente interminable, c’est parti pour la 5e édition du Hellfest. Avec Biohazard, Fear Factory, Deftones, Godflesh, Ulver et beaucoup d’autres artistes, cette journée s’annonce sous les meilleurs auspices.

EDIT : Dernière mise à jour samedi 19 juin à 02h15 : Compte Rendu Complet de la journée !

Cliquez ici pour suivre le Hellfest en direct !



Live Report   

Hypocrisy : Just Another Show…


Quelques mois après son passage avec Pain dans cette même salle, c’est avec Hypocrisy que Peter Tägtgren remet le couvert au Ninkasi Kao de Gerland (Lyon).

Peter a l’air de s’en souvenir : plusieurs fois il dira être content d’être à nouveau là. Il fait référence au concert de Pain car l’un de ses derniers passages avec Hypocrisy en compagnie d’Immortal (2002) s’était mal terminé… Pour la petite histoire, des spectateurs étaient montés sur scène pour chahuter Peter…qui finira par arrêter le set au bout de quatre titres !



  • Arrow
    Arrow
    Slipknot @ Lyon
    Slider
  • 1/3