ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Interviews   

Uriah Heep will never stop travelling


… first of all because they get most of their inspiration from the places they get to see on tour, not contenting themselves with wandering around in the hotel room or the concert hall. But most of all, because Uriah Heep doesn’t plan on retiring from doing music anytime soon, as long as there’s someone to listen to them. At least, for now: the band does not plan anything in the long term, same as for their guitarist Mick Box.

We had a chat with him for the release of their latest album Into The Wild, the title symbolising what it means for the band to release new songs to the world. Uriah Heep has been moving forward for the past 40 years without pressuring themselves in any particular way, specifically concerning the renewal of their musical style, which is useless according to Mick Box: don’t end up being second best by trying to adapt to what is being done at any given moment! By the end of this interview, the guitarist will also tell us about his will to play more often in France

Interview.



Interview   

Uriah Heep ne s’arrêtera jamais de voyager


… tout d’abord parce que c’est de ses voyages au cours des tournées que le groupe tire son inspiration, ne se contentant pas de simplement flâner dans la chambre d’hôtel ou dans la salle de concert. Mais surtout, parce qu’Uriah Heep, n’a aucune intention de s’arrêter de faire de la musique, tant qu’il y aura un public pour les voir. Du moins pour l’instant : le groupe ne planifie rien à long terme, à l’image de son guitariste Mick Box.

Nous nous sommes entretenus avec ce dernier, à l’occasion de la sortie de l’album Into The Wild, au titre symbolisant ce que représente pour le groupe le fait de dévoiler de nouveaux morceaux au public. Uriah Heep suit son bonhomme de chemin depuis 40 ans sans se mettre de pression particulière, notamment concernant le renouvellement de son style, inutile selon Mick Box : ne soyez pas d’éternels seconds à essayer de vous adapter aux tendances du moment ! Le guitariste nous parlera également, en fin d’interview, de son regret de ne pouvoir jouer plus souvent en France.

Interview.



Interview   

Year Long Disaster : Daniel Davies révèle ses mystères


Daniel Davies est de ceux qui ont des prédispositions, par leur vécu et leur contexte familial, pour les domaines artistiques. En effet, le frontman de Year Long Disaster – un trio qu’il partage avec Rich Mullins, bassiste de Karma To Burn et Brad Hargreaver, batteur de Third Eye Blind – n’est autre que le fils de Dave Davies, le guitariste des Kinks. Les Kinks, j’espère que cela vous parle ? « You Really Got Me » ? Eh oui, ce riff légendaire est de son papa ! A l’âge de 16 ans, Daniel a été élevé par son parrain. Un type qui fait des films. Quel est son nom déjà ? Ah oui, John Carpenter je crois… Ce petit gars a dû en vivre, des choses. On se dit qu’avec un passif pareil, il se destine à l’univers du showbiz. Mais dans les faits, Daniel Davies reste quelqu’un de très discret vis-à-vis de tout ça.

Etre seul au volant de sa voiture à travers les étendues américaines, ça lui parle plus. Et puis il a son groupe. Un groupe outrageusement honnête qui vient tout juste de sortir Black Magic ; All Mysteries Revealed, un album de hard/stoner diablement savoureux et sur lequel Daniel évoque les thèmes que l’on retrouve dans Le Maître Et Marguerite de Mikhail Bulgakov, une ?uvre majeure de la littérature russe du XXème siècle qui lui a tapé dans l’?il.

Tout de suite, entretien.



  • Arrow
    Arrow
    Mass Hysteria @ Transbordeur
    Slider
  • 1/3