ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Interview   

The Haunted : une question de confiance


Après la déflagration provoquée par l’audace de l’album Unseen, faisant imploser une partie du groupe, The Haunted a aujourd’hui bel et bien fini son processus de cicatrisation suite au cycle d’Exit Wounds. C’est d’ailleurs un The Haunted pas encore prêt à retenter le diable à coup d’expérimentations qui nous revient avec Strength In Numbers. Un album qui saura aisément contenter les fans du The Haunted classique, à la fois incisif et sophistiqué. Mais pas de quelconque stratégie dans la démarche, The Haunted fait les choses comme il les a toujours faites, à l’instinct, démocratiquement et au plaisir avant tout. Plus que jamais, même, puisque le combo a abandonné une bonne fois pour toute l’idée d’une carrière professionnelle pour lâcher le poids des pressions en tout genre.

Nous nous sommes entretenus avec le guitariste Patrik Jensen pour faire le bilan de la situation et l’état des lieux trois ans après la recomposition de The Haunted, et qu’il nous parle de ce nouvel opus qui devrait re-solidifier la confiance du groupe en lui-même mais également de sa fan base.

Lire l’interview…



Interviews   

How The Haunted have been healing their wounds


The Haunted was badly hurt when vocalist Peter Dolving, drummer Per Möller Jensen, and guitarist Anders Björler left in the space of just a few months. But the wound had appeared even sooner than that, with the commercial failure of their album Unseen (2011). In the following interview, guitarist and founding member Patrik Jensen confesses: “We really tried to do our own thing and it didn’t work”, probably because of a “the metal scene that is very narrow sighted”. The band was commercially stuck in a small box, which, according to Jensen, must have created frustration and eventually led to the split.

But The Haunted have come back from the ashes, and adapted so its members no longer have to rely on only one band to make a living. They’re now back with a new, aptly-titled album, Exit Wounds, and a new line-up. Or maybe not that new, since the band welcomes back their first drummer and their second singer.

We talked with Jensen about all this, from the departures, their circumstances, and the replacements, to the music itself. This highly instructive interview clearly highlights the difficulties a band can have along the way, no matter how established it is. But although the guitarist remains pessimistic regarding the music industry, he underlines how strong a motivator the love of music can be.

Read the interview…



Interview   

The Haunted panse ses blessures


The Haunted a eu mal, très mal, suite aux départs successifs en seulement quelques mois du chanteur Peter Dolving, du batteur Per Möller Jensen et du guitariste Anders Björler. Mais il faut croire que la plaie a commencé à s’ouvrir avant ça encore, avec l’échec commercial de l’album Unseen (2011). Le guitariste et membre fondateur Patrik Jensen dit à ce propos dans l’entretien qui suit : « Nous avons vraiment essayé de faire notre propre truc et ça n’a pas marché » et parle d’une « scène metal qui a un champ de vision très restreint », comme un constat du cadre dans lequel le groupe s’est retrouvé commercialement enfermé et qui a vraisemblablement, et toujours selon Jensen, créé de la frustration et conduit à l’éclatement du combo.

Mais The Haunted s’est reconstruit, s’est adapté en faisant notamment en sorte que ses membres n’aient plus a se reposer uniquement sur lui pour vivre, et revient aujourd’hui avec un nouvel album au nom lourd de sens, Exit Wounds, et un nouveau line-up. Enfin, pas si nouveau puisque deux des membres entrants sont en fait le premier cogneur et le second chanteur de la formation, de retour au bercail.

Nous avons donc cuisiné Jensen sur tout ceci, autant les départs, leurs circonstances et les remplaçants, que la musique elle-même. Le résultat est cet entretien fort instructif qui suit et met clairement en évidence les difficultés que peut subir un groupe, même bien établi, mais aussi – et malgré un certain pessimisme quand à l’industrie musicale – comment l’amour de la musique peut motiver à aller de l’avant.

Lire l’interview…



Nouvelles Du Front   

The Haunted : la maison brûle


Un départ, un jour, dans un groupe, ça va. Déjà vu. Pas extrêmement grave. Dans la plupart des cas. Deux départs le même jour, marquant aussi le troisième de l’année, là, on peut appeler ça un coup critique. Hier, le premier, Per Møller Jensen (batteur) annonçait quitter The Haunted, mais cherchait aussi à écarter l’idée que cela aurait un rapport avec les raisons qui ont poussé le chanteur Peter Dolving à partir en début d’année. Ce dernier avait fini par expliquer en août que son plus grand ras-le-bol avec ce groupe provenait des deux frères Björler, les envoyant littéralement « se faire foutre ». Après ça, Jensen, lui, est resté proche de Dolving puisqu’il a enregistré avec lui son nouvel album solo, Thieves And Liars. Mais, avec ce nouveau départ, pas question pour le batteur de pointer qui que ce soit du doigt : il ne s’agit que de « différences musicales entre les membres » menant à de « l’insatisfaction ». Donc rien qui serait du niveau de ce que Dolving dénonçait.

Et puis voilà que quelques heures après, The Haunted a annoncé un nouveau départ, justement l’un des frères Björler, Anders, le lead guitariste. Ce n’est pas la première fois qu’il quitte le groupe mais là il y a vraiment l’idée de tourner la page ; et, dans son cas, le départ avant lui de Peter Dolving n’est pas totalement étranger à cette décision.

Lire la suite…



  • Arrow
    Arrow
    Trivium @ Villeurbanne
    Slider
  • 1/3