ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Interview   

The 69 Eyes : Monstres & Cie


Jyrki 69 - The 69 EyesLes temps ont changé dans l’industrie musicale, ce n’est un secret pour personne. Et un groupe comme The 69 Eyes le sait plus que quiconque en constatant et en subissant directement les effets. « Je n’ai aucune idée de qui achète des CDs, […] la maison de disque n’empêche pas de créer le CD comme il doit l’être, mais […] parmi nos fans, je ne sais pas du tout qui l’achètera, » se questionne le chanteur Jyrki 69, avouant par ailleurs que le groupe est revenu « à cette même position où nous étions il y a seize ans » et que « le fun, évidemment, c’est maintenant terminé. »

Ce qui ne leur a pour autant pas ôté le goût de la musique et la création, au contraire. S’adaptant au contexte, ils en ont profité pour justement tenter de renouer avec le jeune The 69 Eyes des albums Blessed Be (2000) et Paris Kills (2002), de retrouver ces moments magiques auprès du producteur Johnny Lee Michael qui ont façonné le son du groupe tel qu’on le connaît aujourd’hui, sans avoir à subir de pression.

Jyrki 69 a pris son temps pour nous parler de ces retrouvailles, le contexte dans lequel elles se sont faites, avec quelques rappels historiques, et l’album qui en a résulté, baptisé Universal Monsters. Et très vite l’album devient prétexte à maintes autres sujets comme le vieux cinéma d’horreur et ses monstres auxquels le groupe finlandais s’identifie, son amour pour la France, sa fascination pour la ville de Jérusalem et ce que ça signifie, réellement, que d’être un rebelle.

Lire l’interview…



Blow Up Your Video   

« On était bourrés, on avait une caméra, on a fait un clip. »


Le groupe suédois Astral Doors sortira le 21 octobre son sixième album (bon, je ne savais même pas qu’il y en avait eu cinq autres avant…) intitulé Jerusalem. Et quand j’avais vu la pochette du disque (ci-contre), je me suis tout de suite dit : « Mince, ce groupe est vraiment ridicule ! » Oui, j’ai le sarcasme facile. Mais comme j’ai fait quelques études d’histoire, avec une préférence pour le Moyen-Age – et qu’en plus j’ai joué à Assassin’s Creed ! – je sais pertinemment qu’il n’y avait pas de dragons dans les batailles entre Croisés chrétiens et guerriers musulmans sous les murailles de Jérusalem pour le contrôle de la Terre Sainte. Du coup, cette naïveté affichée me fait doucement marrer.

Maintenant, voilà qu’ils sortent un clip en plus. Mais ce n’est pas pour un de ces titres contenus sur cet album qui tenterait de nous refaire l’Histoire comme « Seventh Crusade », « Pearl Harbor » ou « Lost Crucifix ». Non, l’ambition est bien moindre, plus humble même, avouons-le, avec une vidéo pour le titre « Child Of Rock’n’Roll ».

Lire la suite..



  • Arrow
    Arrow
    Judas Priest @ Vienne
    Slider
  • 1/3