ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

News Express   

JORN dévoile le clip vidéo de la reprise de DIO « Rainbow In The Dark »


JORN dévoile le clip vidéo de sa reprise de DIO « Rainbow In The Dark ». Celle-ci apparaîtra sur l’album de reprise Heavy Rock Radio sorti le 3 juin dernier via Frontiers Records. Voir le clip…



News Express   

JORN dévoile un clip vidéo pour sa reprise « You’re The Voice » (JOHN FARNHAM)


JORN dévoile un clip vidéo pour sa reprise « You’re The Voice » des JOHN FARNHAM. Celle-ci apparaît sur son nouvel album de reprises, intitulé Heavy Rock Radio, sorti le 3 juin dernier chez Frontiers Records. Voir la vidéo…



News Express   

JORN dévoile un clip vidéo pour sa reprise « Hotel California » (EAGLES)


JORN dévoile un clip vidéo pour sa reprise « Hotel California » des EAGLES. Celle-ci apparaît sur son nouvel album de reprises, intitulé Heavy Rock Radio, qui sort aujourd’hui 3 juin chez Frontiers Records. Voir la vidéo…



News Express   

JORN dévoile un clip vidéo pour sa reprise « Stormbringer » (DEEP PURPLE)


JORN dévoile un clip vidéo pour sa reprise « Stormbringer » de DEEP PURPLE. Celle-ci apparaît sur son nouvel album de reprises, intitulé Heavy Rock Radio, prévu le 3 juin prochain chez Frontiers Records. Voir la vidéo…



News Express   

JORN dévoile un clip vidéo pour sa reprise « Live To Win » (PAUL STANLEY)


JORN dévoile un clip vidéo pour sa reprise « Live To Win » de PAUL STANLEY, le chanteur de KISS. Celle-ci apparaît sur son nouvel album de reprises, intitulé Heavy Rock Radio, prévu le 3 juin prochain chez Frontiers Records. Voir la vidéo…



News Express   

JORN dévoile un clip vidéo pour sa reprise « I Know There’s Something Going On » (FRIDA)


JORN dévoile un clip vidéo pour sa reprise « I Know There’s Something Going On » de FRIDA, l’ex-chanteuse d’ABBA Anni-Frid « Frida » Lyngstad. Celle-ci apparaît sur son nouvel album de reprises, intitulé Heavy Rock Radio, prévu le 3 juin prochain chez Frontiers Records. Son prochain album de compositions personnelles devrait lui sortir début 2017. Voir la vidéo…



Interviews   

Frontiers Records: A melodic passion


Frontiers Logo

Most of the time, in the world of music, the word “fan” is associated with people who like an artist. It’s less often associated with a record company, a commercially-minded entity that provides a base for musicians who come and go (almost) as they please. And yet, it is that very word that Mario De Riso, marketing director of Frontiers Records, uses to talk about the people who show an interest in his label as a whole. And it’s precisely to kindle these fans’ passion that the record company has decided to create their own festival, the Frontiers Rock Festival, whose second edition took place at Trezzo’s Live Club, near Milan (Italy), on April 11th and 12th.

There’s nothing surprising there: Frontiers Records are one of those labels that have built an actual trademark, a true individual spirit. Hard rock, classic rock, AOR, so-called melodic rock and metal, even heavy metal with 80s roots and a certain fringe of progressive rock – that’s the DNA of the Frontiers Records stable. Some people have grown attached to this line of conduct, and they trust the label to discover new talents or follow certain big names.

We were lucky to conduct an exclusive interview with Mario De Riso ahead of the festival to talk about the big event, but also about the label, its spirit, and its favorite music, to try and understand better what Frontiers Records stands for.

Read the interview…



Interview   

Frontiers Records : la passion mélodique


Frontiers Logo

En général, dans le monde de la musique, on parle de « fans » pour désigner les gens qui apprécient un artiste, rarement ce terme est associé directement à un label ou une maison de disque, entité à connotation commerciale qui regroupe un vivier d’artistes qui vont et viennent. Pourtant, c’est bien ce terme que Mario De Riso, le directeur marketing du label Frontiers Records, emploie pour parler de gens qui s’intéressent au label dans son ensemble. Et c’est d’ailleurs pour ces fans, pour faire vivre leur passion, que ce dernier a décidé de monter son propre festival, le Frontiers Rock Festival qui se tiendra pour sa seconde édition les 11 et 12 avril prochain au Live Club de Trezzo près de Milan, en Italie.

Rien d’étonnant à tout cela, Frontiers Records fait aujourd’hui partie de ces labels qui ont réussi à construire une marque de fabrique, un esprit qui leur est propre. Le hard rock, le classic rock, l’AOR, le rock et le metal dit mélodique et même ce heavy metal qui trouve ses racines dans les années 80 et une certaine frange de rock progressif, voilà ce qui fait la couleur de l’écurie Frontiers Records. Et c’est à cette ligne de conduite que des gens se sont attaché et font aujourd’hui confiance pour découvrir de nouveaux talents ou suivre certaines références.

Nous avons eu l’occasion en exclusivité, en amont du festival, de nous entretenir avec Mario De Riso pour parler de l’événement mais aussi du label lui-même, son esprit, sa musique de prédilection, etc. pour mieux comprendre ce qu’il est et représente.

Lire l’interview…



Interviews   

Jorn Lande: a nomad in metal land


Jorn Lande is not just one of the best singers of his generation – he’s also one hell of a chatterbox! The following interview lasted no less than an hour and fifteen minutes, and we could only ask half of our questions. Jorn obviously has a lot of things to say, and the simplest question will lead him to digress, talk about his experiences, his feelings, etc. “I hope you can get something out of it”, he says at the end of the interview. Let’s not forget that the man has a serious career behind him, from Norwegian rock band Vagabond up to his extremely productive solo band. He also had a brief fling with The Snakes, alongside former Whitesnake members Bernie Marsden and Micky Moody, which allowed him to step into the shoes of one of his idols and cover Whitesnake songs; with Mundanus Imperium; with Ark, with which he conceived the masterpiece that is Burn The Sun; with Beyond Twilight and its fascinating The Devil Hall Of Fame; with Masterplan, which he founded with former Helloween members Roland Grapow and Uli Kusch; and with his duo project with Russell Allen, another great metal voice of the end of the 90s and of the 2000s – not to mention several appearances in various other projects.

Having Jorn Lande on the phone was the occasion not only to talk about his new album, Traveller, but also to take stock and try to understand why he just can’t seem to settle down. It will be a good opportunity for fans of the vocalist and of his projects to know some more, notably regarding Ark and Beyond Twilight, with which he created amazing albums that never got a sequel. He also talks about his vision of music as an art and as a job, and laments the fact that so many bands nowadays rely on technology – or screens, as he puts it – to create music, when it should be a matter of human perception and spontaneity.

Enjoy!

Right this way…



Interview   

Jorn Lande : nomade en terre de metal


Jorn Lande, en plus d’être un des meilleurs chanteurs de sa génération, est un sacré bavard ! Pour preuve l’interview qui suit qui a duré pas moins d’une heure et quinze minutes et au cours de laquelle nous n’avons pu poser que la moitié de nos questions. Jorn a visiblement beaucoup de choses à partager, alors en partant d’une question et une amorce de réponse, il divague, parle de ses expériences, de ses sentiments, etc. « J’espère que vous pourrez en faire quelque chose! », nous souhaite-il une fois l’entretien terminé. Il faut dire que le bonhomme a déjà un riche parcours, depuis le groupe de rock norvégien Vagabond, au sein duquel il a fait ses premiers pas, jusqu’à son groupe solo, avec lequel il fait preuve d’une énorme productivité. Il est aussi passé par The Snakes, en compagnie des ex-Whitesnake Bernie Marsden et Micky Moody, dans lequel il a enfilé les chaussures d’une de ses plus grandes idoles en reprenait les tubes du serpent blanc, par Mundanus Imperium, par Ark avec lequel il a conçu le chef d’œuvre Burn The Sun, par Beyond Twilight et son fascinant The Devil Hall Of Fame, par Masterplan qu’il a fondé avec les ex-Helloween Roland Grapow et Uli Kusch, par son projet en duo avec Russell Allen, autre grande voix du metal des années fin 90 et 2000, et divers autres apparitions dans des projets disparates.

Et justement, avoir Jorn Lande au téléphone était l’occasion, outre de parler de son nouvel album intitulé Traveller, de faire le point et comprendre pourquoi il semble tant avoir la bougeotte. Les fans du chanteur et de certains de ses projets auront donc l’occasion d’en savoir plus, notamment pour les cas d’Ark et Beyond Twilight avec qui il a produit des albums exceptionnels mais auxquels le chanteur n’a malheureusement pas donné de suite. Il nous parle également de sa vision de la musique, en tant qu’art mais aussi en tant que métier, et de son regret que tant de groupes aujourd’hui se reposent sur la technologie, ou les écrans comme il le dit, pour concevoir leur propre musique, là où la musique est pour lui avant tout une histoire de perception humaine et de spontanéité.

Bonne lecture !

Ça se passe par ici…



  • Arrow
    Arrow
    Slipknot @ Lyon
    Slider
  • 1/3