ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Chronique   

Junius – Eternal Rituals For The Accretion Of Light


Du rock progressif au post-metal, les américains de Junius façonnent une musique sensitive alliant des riffs lourds à des compositions remarquablement aériennes. C’était alors une évidence de les voir se produire il y a quelques années de cela aux côtés des mastodontes d’Alcest et Katatonia. Alors qu’ils ont été assimilés à une symbiose entre Neurosis et The Smiths, le combo semble déterminé à vouloir se démarquer et poursuivre dans sa propre voie. Créer son univers, en somme. Ainsi ce nouvel album Eternal Rituals For The Accretion Of Light est peut-être la démonstration de l’identité singulière du groupe. Tout d’abord dans l’idée, cet album se voulant le dernier volet d’une trilogie conceptuelle autour d’Initiation, l’autobiographie d’Elisabeth Haich, complétant les deux précédents opus, Reports From The Threshold Of Death paru en 2011 et The Martyrdom Of A Catastrophist en 2009. Ensuite car la composition, hormis la batterie et autres percussions, est exclusivement l’œuvre d’un seul homme, Joseph E. Martinez. Enfin, dans un affinement musical certain et une expérimentation plus poussée.

Lire la suite…



News Express   

JUNIUS dévoile le clip vidéo de la chanson « A Mass For Metaphysicians »


JUNIUS sortira son troisième album, intitulé Eternal Rituals For The Accretion Of Light, le 3 mars via Prosthetic Records. Voir les détails…



CR De Festival   

Le Roadburn se vit plus qu’il ne se raconte


Pour certains amateurs du genre, la Mecque du metal, c’est le Hellfest. Pour d’autres, c’est le Wacken. Et pour d’autres encore, c’est le Roadburn : plus confidentiel, orienté majoritairement vers les zones les plus expérimentales du genre (doom, black, prog…) ne boudant ni le rock ni la folk. En vingt ans d’existence, le festival néerlandais est véritablement devenu une institution. C’est donc du monde entier qu’affluent novices et habitués vers le centre de Tilbourg, au sud des Pays-Bas. Se déroulant sur trois jours et suivi de l’Afterburner, dernière journée de concerts au rythme moins soutenu, il accueille une centaine de groupes mais aussi des conférences, des expositions et des projections. De quoi en prendre plein les yeux et les oreilles en somme. Sous un soleil radieux, les festivaliers se relaxent, prennent leur temps pour passer d’une salle à l’autre, le tout dans une ambiance très conviviale. À plusieurs reprises l’on croisera Walter Hoeijmakers alias « Monsieur Roadburn », la tête du festival, manifestement fatigué mais souriant et toujours disponible pour les festivaliers souhaitant échanger quelques mots avec lui.

Tenant autant de la rencontre artistique que du festival, le Roadburn se vit plus qu’il ne se raconte, mais voici un aperçu des quatre journées de cette édition 2015.

Lire la suite…



Live Report   

Katatonia : une rhétorique Woodstockienne


Katatonia, Alcest, Junius : un trio hallucinogène, planant, envoûtant. Une pièce de théâtre ? Un drame, une comédie romantique, une tragédie assurément. Trois groupes, trois temps : le pathos, l’ethos et enfin l’éloquence. Oui, en ce 23 novembre au CCO de Villeurbane, le temps s’est arrêté, l’art musical est devenu rhétorique et une faille spatio-temporelle a emporté le public venu en masse dans une époque où les visions psychotiques donnaient un sens à la vie.

Cependant, seul les plus profonds toxicomanes pouvaient savourer cette dose extra-large de musicocaïne. Le choc a été puissant, mené par un crescendo vicieux, laissant un public rêveur en début de soirée muter en une foule possédée en fin de set. Woodstock n’était finalement pas si loin.

Lire la suite…



Galerie Photos   

Junius @ CCO, Villeurbanne, France – 23/11/2012




  • Arrow
    Arrow
    Trivium @ Villeurbanne
    Slider
  • 1/3